l’endettement-élevé-en-suisse-en-raison-des-dettes-hypothécaires
Articles

L’endettement croît moins fortement qu’avant

La Suisse présente l’un des plus hauts taux d’endettement des particuliers dans le monde entier. Et le chiffre ne cesse d’augmenter. Découvrez pourquoi des dettes hypothécaires élevées sont problématiques pour un pays et où la tendance devrait s’orienter dans les années à venir.

Un endettement inquiétant en Suisse

La Suisse occupe régulièrement la première place en termes d’endettement des ménages, avec la Suède, la Norvège, le Canada et l’Australie. Rien de louable à cela, car cela souligne que peu de pays affichent une dette des ménages aussi élevée par rapport au produit intérieur brut (PIB). Un examen plus détaillé montre que dans ces cinq pays, les dettes hypothécaires sont responsables de cet endettement puisqu’elles en représentent 75% à 97%.

Le niveau élevé de l’endettement constitue un motif d’inquiétude. Il rend une économie sensible aux turbulences des marchés financiers telles que des tensions dans le système bancaire ou un effondrement de la consommation. Comme en témoignent les analyses internationales, les longues périodes d’octroi de crédits inhabituellement élevés par les banques sont souvent suivies de crises importantes. La Suisse a connu un tel événement dans les années 1990, sous la forme d’une crise immobilière et bancaire.

En Suisse, il est payant de contracter des dettes

Le crédit est une épée à double tranchant. Il stimule l’économie mais, à partir d’un certain taux d’endettement, l’avantage devient inconvénient. Et avec un total de 146% du PIB, l’endettement hypothécaire en Suisse a déjà nettement dépassé ce seuil.

À cet égard, la forte croissance de l’endettement hypothécaire est liée aux spécificités suisses: des prix immobiliers élevés, un système fiscal créant une incitation à l’endettement, ainsi que la grande importance du marché du logement locatif, détenu pour moitié par des particuliers.

Notre évaluation de la dette en Suisse

Fredy Hasenmaile, responsable Analyse immobilière au Credit Suisse, évoque l’impact des mesures de réglementation et la croissance actuelle du ratio d’endettement.

La croissance de la dette hypothécaire s’est atténuée

Le monde politique a identifié le problème. Alors qu’une surchauffe menaçait le marché du logement en propriété entre 2010 et 2012, la régulation des banques émettrices de crédits a été renforcée. Ces établissements ont à leur tour durci les règles d’octroi de crédits, de sorte que les futurs propriétaires doivent aujourd’hui posséder davantage de fonds propres et amortir les crédits plus rapidement. Depuis lors, la croissance annuelle du volume hypothécaire a été divisée par deux, de plus de 5% début 2012 à 2,57% fin 2017, et se situe bien au-dessous de sa moyenne à long terme de 5,36%.

croissance-des-dettes-hypothécaires-depuis-1987

Faible croissance du volume hypothécaire

Croissance nominale du volume hypothécaire des ménages privés
Sources: Banque nationale suisse, Credit Suisse

Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucune garantie de résultats futurs.

1 billion de francs suisses de dettes hypothécaires

Fin 2018, le volume hypothécaire en Suisse devrait malgré tout franchir la barre des 1 billion de francs suisses. Outre les dettes hypothécaires de particuliers, cela inclut également celles des entreprises, qui ne représentent toutefois qu’un quart de toutes les hypothèques en cours.

Le volume n’est pas la seule source d’inquiétude. On s’inquiète également de constater que l’endettement hypothécaire en Suisse a encore progressé par rapport au PIB. Cette évolution dure depuis 1975, et a fait passer le taux d’endettement de 47% à 146%. En revanche, la croissance tendancielle offre une lueur d’espoir. Ainsi, la croissance de la dette hypothécaire est nettement inférieure à sa moyenne à long terme, tant en termes nominaux que réels.

dettes-hypothécaires-et-endettement-en-suisse-depuis-1947

La croissance hypothécaire bien inférieure à la tendance

Croissance réelle du volume hypothécaire (particuliers et entreprises) et ratio d’endettement en % du PIB
Sources: Credit Suisse, Banque nationale suisse

Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucune garantie de résultats futurs.

Le taux d’endettement ne progresse plus qu’à un rythme inférieur à la moyenne

Difficile de dire si le ratio d’endettement élevé va devenir problématique ou non. Contrairement à ce qui se pratique dans d’autres pays à fort endettement des ménages, les emprunteurs suisses recourent volontiers aux hypothèques à taux fixe. Leurs risques de taux sont ainsi moins immédiats.

En outre, l’endettement doit être considéré par rapport à la croissance du PIB. Si la faible évolution économique a davantage fait grimper le ratio d’endettement ces dernières années, la tendance s’est néanmoins interrompue l’année dernière. La conjoncture favorable, combinée à la hausse des taux d’intérêt, devrait encore freiner la progression du ratio d’endettement.

Optimiser votre situation financière personnelle

Convenir d’un rendez-vous Télécharger le Moniteur immobilier This link target opens in a new window
Vous souhaitez découvrir comment vous protéger contre une hausse des taux? Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner. N’hésitez pas à nous appeler au 0844 100 112.