Marché immobilier tessinois: forte demande en biens immobiliers au Tessin
Articles

Une forte activité de construction stabilise les prix de l’immobilier au Tessin

Du soleil, de la nature et un brin d’Italie: l’achat d’un logement en propriété au Tessin est pour beaucoup une idée attrayante. Alberto Donada, responsable du Centre hypothécaire pour le Tessin, explique dans un entretien l’évolution du marché immobilier tessinois et dévoile ce qu’il faut savoir avant d’acheter.

Monsieur Donada, le Tessin est la Côte d’Azur suisse. Quels sont à votre avis les autres atouts de ce canton, en termes de logement?

Alberto Donada*: La douceur du climat et la diversité de la nature jouent bien entendu en faveur du Tessin en tant que lieu de résidence. Mais ce n’est pas tout. Le canton est en outre très bien situé entre Zurich et Milan et dispose de secteurs économiques et industriels forts et bien établis, tels que l’industrie chimique et le secteur de la mode, ainsi que d’excellentes hautes écoles.

Qu’en est-il de la demande en logements en propriété dans le canton?

D’une manière générale, le faible niveau des intérêts hypothécaires continue à alimenter la demande. Il existe cependant des différences régionales. Dans les centres urbains bien aménagés, en particulier à Lugano et dans ses environs, les obstacles financiers pour les primo-accédants sont désormais très importants. Cette situation freine la demande et incite à se tourner vers des régions plus abordables, telles que le Sopraceneri ou la Léventine dans le nord du canton, où les prix sont plus accessibles.

Les constructions suffisent-elles à satisfaire la demande?

Oui, l’activité de construction pour les nouveaux logements en propriété se maintient. Il n’y a pas de pénurie sur le marché et les taux de vacance restent stables. La situation est complètement différente dans le segment locatif. L’activité de construction reste importante, et ce, malgré des taux de vacance d’ores et déjà relativement élevés, notamment dans le sud du Tessin.

La pénurie de terrains à bâtir dans le canton du Tessin force de plus en plus les acheteurs à se rabattre sur les zones périphériques

Alberto Donada, responsable du Centre hypothécaire du Credit Suisse pour le Tessin

L’activité de construction se maintient donc à un niveau élevé. D’autre part, le canton du Tessin est actuellement soumis à un gel des classements en zone à bâtir. Le nombre de terrains à bâtir disponibles diminue donc. Qu’est-ce que cela signifie pour les projets de construction dans le canton du Tessin?

D’une part, la pénurie de terrains à bâtir entraîne une forte concentration des projets de construction dans le canton, et notamment dans les centres urbains. D’autre part, les futurs propriétaires sont obligés de se tourner de plus en plus vers les zones périphériques, qui offrent davantage de possibilités pour construire.

La pandémie de COVID-19 domine l’actualité de l’année 2020. Quelles ont été ses conséquences sur le marché immobilier tessinois?

Dans un premier temps, l’incertitude liée à la pandémie et au confinement a entraîné en peu de temps un fort recul de la demande en logements locatifs ainsi qu’une chute des transactions sur le marché du logement en propriété. Ces conséquences n’ont été que de courte durée cependant, les prix étant restés par ailleurs relativement stables au cours de cette période. Depuis, le segment de la propriété du logement en particulier affiche déjà une lente reprise, quoiqu’il n’ait pas encore renoué avec le niveau antérieur à la crise. Nous pensons par ailleurs, au regard de la popularité croissante du télétravail, que la demande en surfaces d’habitation plus importantes offrant suffisamment de place pour installer un bureau séparé augmentera à moyen terme. Ces surfaces se trouvent plutôt dans les zones périphériques.

La distance par rapport au lieu de travail reste malgré tout un critère important dans le choix du lieu de résidence. L’étude 2020 sur l’immobilier du Credit Suisse indique que les Suisses acceptent des trajets pendulaires de plus en plus longs pour accéder à la propriété du logement. Est-ce également le cas au Tessin?

Nous observons ce phénomène ici aussi. Les distances entre le domicile et le lieu de travail augmentent. De plus, l’inauguration du tunnel de base du Ceneri en décembre 2020 chamboulera complètement les transports publics du canton. La diminution de la durée des trajets entre les grandes villes du Tessin et en particulier entre les régions du Sopraceneri et du Sottoceneri augmentera l’attrait des zones d’habitation en dehors des centres urbains.

Une forte augmentation des prix d’achat pour la propriété du logement est peu probable

Alberto Donada, responsable du Centre hypothécaire du Credit Suisse pour le Tessin

Comment le marché immobilier tessinois va-t-il évoluer à court terme?

Tant que les taux hypothécaires seront faibles, la demande en logements en propriété restera élevée. Cela ne devrait toutefois pas conduire à une forte hausse des prix, car l’offre sur le marché du logement en propriété est également très forte. Au contraire, les frais liés à l’achat d’un logement en propriété dans le segment de prix moyen indiquent plutôt une tendance à la baisse.

Pour terminer: comment les acheteurs peuvent-ils trouver des logements en propriété abordables au Tessin?

Dans un premier temps, il est important de connaître précisément ses besoins personnels. Pour les actifs, il s’agira par exemple de la proximité des moyens de transport. En revanche, les retraités accorderont une plus grande importance à la proximité des zones de détente et des magasins. Il peut donc être utile de s’adresser à des conseillers spécialisés, qui connaissent parfaitement la région et les évolutions du marché immobilier.

Vous souhaitez acheter un logement en propriété au Tessin? 

Prendre rendez-vous This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller. N’hésitez pas à nous appeler au 0844 100 112.