Hypothèques

Qu’est-ce qu’une hypothèque et de combien de fonds propres ai-je besoin pour financer mon logement? Puis-je utiliser des fonds de prévoyance et comment calculer ma capacité à supporter la charge?

Qu’est-ce qu’une hypothèque?

Lorsqu’on achète une maison, on ne peut souvent en financer qu’une partie au moyen de ses fonds propres. Le reste du capital est financé par des fonds de tiers, avec une hypothèque à titre de crédit. Ce crédit est versé lorsque l’immeuble est déposé en garantie. Pour obtenir l’hypothèque, deux exigences doivent être satisfaites: le nantissement et la capacité à supporter la charge (l’«admissibilité»). Le nantissement ne doit pas excéder 80% de la valeur vénale du bien. L’apport en fonds propres doit représenter 20% du montant total. Et si l’hypothèque n’excède pas 33% de votre revenu brut, le financement est supportable pour vous.

Combien de fonds propres dois-je apporter pour l’achat de la maison?

Pour que le financement immobilier se concrétise, les conditions suivantes doivent être remplies. En tant qu’acheteur, vous devez apporter au moins 20% de fonds propres. Il peut par exemple s’agir d’un capital d’épargne, de titres, de fonds de prévoyance et d’assurances-vie.

Au moins 10% des fonds propres nécessaires doivent provenir d’un patrimoine librement disponible. Cela signifie que ces 10% ne peuvent pas être des avoirs de la caisse de pension. Les 80% restants sont financés par nos soins sous forme d’hypothèque. Pour ce faire, nous calculons votre capacité à supporter la charge afin de nous assurer que vous pourrez assumer ces frais à l’avenir également. Le coût du crédit (taux d’intérêt hypothécaire «théorique» de 5%, amortissement, frais accessoires à hauteur de 1% de la valeur vénale) ne doit jamais dépasser à long terme un tiers du revenu brut.

Fonds propres et admissibilité d’une hypothèque

Que considère-t-on comme fonds propres lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement? À vous de le découvrir!

Utilisation de fonds de prévoyance des 2e et 3e piliers

Le retrait anticipé et le nantissement de fonds du 2e pilier sont régis par la loi. Tous deux ont des répercussions sur les prestations de prévoyance. Tandis qu’un retrait anticipé réduit les prestations d’assurance, les prestations restent inchangées en cas de nantissement.

Les avoirs accumulés sur le Compte de prévoyance 3e pilier ou sur le dépôt de prévoyance et ceux provenant d’une assurance-vie peuvent (dans le cas d’un logement en propriété à usage propre) être apportés ou mis en gage en tant que fonds propres. Nos experts hypothécaires mettront sur pied la solution la mieux adaptée à vos besoins lors d’un entretien de conseil.

Augmentation et prolongation d’une hypothèque

La structuration d’un crédit hypothécaire est primordiale. Le choix réfléchi du produit et de la durée permet d’économiser de l’argent à long terme. Cela vaut également dans le cas d’une prolongation. Celle-ci est nécessaire lorsque le produit hypothécaire arrive à échéance.

En cas de prolongation, le produit hypothécaire et les conditions font l’objet d’un nouvel accord. De même, l’augmentation de l’hypothèque peut être une option au moment de la prolongation. C’est le cas, par exemple, lorsqu’une rénovation ou une transformation est prévue. En cas d’augmentation de l’hypothèque, le nantissement et la capacité à supporter la charge sont de nouveau examinés.

Prolonger une hypothèque en ligne

Vous souhaitez renouveler une hypothèque existante en ligne? Vous pouvez le faire en quelques clics seulement. Avec la prolongation en ligne, vous profitez d’un accès pratique à tout moment ainsi que de taux d’intérêt personnels. Dans l’aperçu des hypothèques, sous «Compte & fortune», vous pouvez initier la prolongation d’une hypothèque en toute facilité.