Combler les lacunes de prévoyance. Système de prévoyance suisse
Articles

Identifier les lacunes de prévoyance, les éviter et les combler suffisamment tôt

On parle de lacune de prévoyance quand la rente ne suffit pas à couvrir les dépenses habituelles. Quelles sont les causes sous-jacentes possibles de ces lacunes et les possibilités prévues par le système de prévoyance suisse pour les éviter ou les combler à temps.

Qu’est-ce qu’une lacune de prévoyance?

Le système de prévoyance suisse prévoit que les versements définis par la loi dans l’AVS (prévoyance publique) et la caisse de pension (prévoyance professionnelle) permettent aux retraités de maintenir leur niveau de vie habituel. Mais la rente qui en résulte couvre en principe seulement 60% du dernier salaire, ou même moins. En Suisse, cela ne suffit généralement pas à maintenir le niveau de vie antérieur pendant la retraite. Il faudrait pour cela 80 à 90% du dernier revenu. On appelle «lacune de prévoyance» la différence entre le montant de la rente versée et le coût effectif de la vie.

Lacunes de prévoyance dans le système des 3 piliers

Lacunes de prévoyance dans le système des 3 piliers

En Suisse, les cotisation de l’AVS (1er pilier) et de la caisse de pension (2e pilier) couvrent environ 60% du dernier salaire. À partir d’un revenu annuel d’environ 85 000 francs, ce pourcentage baisse généralement encore plus.

Source: LAVS, LPP et ordonnances

Exemple de calcul pour un salaire de 100 000 CHF

Malgré des versements ininterrompus dans l’AVS et la caisse de pension, la prévoyance publique et la prévoyance professionnelle ne couvrent que 60% environ du salaire à la retraite. Pourtant, il faudrait en règle générale une couverture de 80-90% pour maintenir le niveau de vie habituel.

Situation avant le départ á la retraite

 

Salaire annuel

CHF 100 000

Situation après le départ á la retraite

 
Prestations AVS (1er pilier) CHF 28 680
Prestations de la caisse de pension (2e pilier)* CHF 30 000
Total CHF 58 680

Calcul de la lacune de prévoyance

 
Besoin CHF 80 000
Prestations du 1er et 2e pilier CHF 58 860
Lacune de prévoyance annuelle CHF 21 320

* Hypothèse pour le versement de la rente du 2e pilier: 30 000 CHF (les prestations réelles apparaissent sur le certificat d’assurance).

Identifier les causes possibles des lacunes de prévoyance

Le montant de la rente de vieillesse versée, et en cela de la lacune de prévoyance, dépend non seulement du dernier revenu mais aussi d’autres facteurs:

  • Années manquantes de cotisation à l’AVS: chaque année de cotisation manquante réduit la rente de 1/44 sur l’ensemble de la vie. Les années de cotisation sont perdues lorsque la cotisation minimale à l’AVS n’est pas versée pendant, par exemple la garde d’enfants, les études, un séjour linguistique ou un long voyage.
  • Travail à temps partiel: les cotisations à la caisse de pension de la prévoyance professionnelle se fondent sur le revenu annuel. Les cotisations sont donc moins élevées en cas de travail à temps partiel, ce qui conduit à une rente de vieillesse plus faible. Il en va de même pour la rente de vieillesse AVS. Le revenu moyen en cas de travail à temps partiel étant très vraisemblablement moins élevé que pour un emploi à temps plein, la rente de vieillesse AVS est elle aussi moins élevée.
  • Retraite anticipée: en cas de retraite anticipée, l’entreprise et la personne salariée cotisent pendant moins longtemps. Cela réduit la rente annuelle. Les intérêts et les intérêts composés des cotisations manquantes font également défaut.
  • Divorce: les cotisations de prévoyance provenant de l’AVS, de la caisse de pension et du 3e pilier font en principe l’objet en Suisse d’une répartition à parts égales entre les personnes mariées pendant les années de mariage.
  • Revenu élevé: en règle générale, plus le revenu annuel est élevé, plus la lacune de prévoyance est importante puisque les prestations obligatoires sont limitées.
  • Baisse du taux de conversion: une baisse du taux de conversion entraîne une diminution de la rente de vieillesse puisque l’avoir épargné dans la caisse de pension est multiplié par ce taux pour déterminer le montant la rente.

Connaître les conséquences des lacunes de prévoyance

Les prestations de l’AVS et de la caisse de pension se basent sur le besoin minimal des retraités. En d’autres termes, la rente de vieillesse complète offre très peu de possibilités. Bien des personnes encore en activité ne se rendent pas compte de l’impact des lacunes de rente sur les conditions de vie à l’âge de la retraite. Il y a ainsi en Suisse régulièrement des personnes qui ne peuvent soudain plus faire face à leurs besoins quotidiens à la retraite.

Les propriétaires d’immobilier qui ne sont plus en mesure de supporter les frais et obligés de se défaire de leur logement en propriété en sont un exemple fréquent. Dans le cas des personnes immigrées, il arrive même que les lacunes dans la prévoyance les obligent à retourner dans leur pays d’origine à la retraite. Tout simplement parce que le coût de la vie y est en général moins élevé.

Quand doit-on se préoccuper des lacunes de prévoyance?

L’obligation de cotiser à l’AVS commence au 1er janvier de l’année des 18 ans pour les personnes exerçant une activité lucrative. Pour les personnes sans activité lucrative (les élèves et les étudiants), cela est valable à compter du 1er janvier de l’année des 21 ans.

Par conséquent, les personnes qui n’exercent pas d’activité professionnelle en raison de leurs études doivent verser une cotisation minimale à l’AVS. Pour les étudiants, il convient donc d’examiner les conséquences de la prévoyance – en principe, il faudrait le faire à chaque changement de situation personnelle, qu’il s’agisse d’une évolution professionnelle, d'un séjour prolongé à l’étranger, de la naissance d’un enfant, ou d’un divorce. Sinon, il est recommandé de se préoccuper de ce sujet à partir de 50 ans.

Combler les lacunes de prévoyance grâce à une planification prévoyante des mesures de prévoyance

1. Contrôler les cotisations à l’AVS

Des cotisations manquantes à l’AVS raccourcissent à vie la rente de vieillesse de 1/44. Toute personne souhaitant savoir s’il existe des lacunes de cotisation peut commander le relevé de compte du compte individuel (CI) auprès de la caisse de compensation. Des lacunes existantes ne peuvent être comblées par des versements ultérieurs que dans un délai de cinq ans.

2. Planifier sa prévoyance volontaire

Dans la pratique, on considère que les besoins à la retraite correspondent environ à 80-90% du dernier revenu. La différence avec les prestations du 1er et 2e pilier (env. 60%) doit être comblée de manière privée, ce qui peut se faire au moyen de la prévoyance individuelle:

  • Pilier 3a: mieux vaut dans un premier temps effectuer des versements dans la prévoyance individuelle, par exemple dans le pilier 3a. En raison des intérêt composés, il est judicieux de commencer la prévoyance vieillesse tôt. Quand cela est possible du point de vue financier, il est conseillé aux personnes actives de verser le montant maximum annuel du pilier 3a dans la caisse de pension, à savoir 6883 francs actuellement. Celui-ci peut en effet être déduit du revenu imposable.
  • Rachat dans la Caisse de pension: comme pour le pilier 3a, les rachats volontaires dans la caisse de pension sont déductibles du revenu imposable. Les rachats dans la caisse de pension permettent en règle générale un choix flexible entre une retraite plus importante de la caisse de pension et un paiement en capital plus élevé lors du départ à la retraite.

Pour les deux possibilités, les capitaux de prévoyance épargnés ne sont pas soumis à l’impôt sur la fortune ni sur le revenu pendant la durée de placement. Si le retrait est effectué sous forme de capital, l’impôt sera prélevé pour les deux solutions, mais séparément du reste du revenu et à un taux préférentiel.

  • Pilier 3b: il existe également le pilier 3b pour la prévoyance individuelle. Dans cette variante, l’argent reste disponible mais il n’existe pas, sauf quelques rares exceptions, d’avantages fiscaux.

3. Demander un calcul anticipé de la rente AVS et examiner le certificat d’assurance

Un calcul anticipé de la rente permet de calculer à l’avance la rente prévisible. Il est conseillé en plus d’étudier le certificat d’assurance de la caisse de pension pour déterminer le montant de la rente. Il est également essentiel d’analyser précisément sa caisse de pension: est-elle stable? Que prévoit le règlement?

4. Établir le budget

Il est essentiel d’établir un budget et de faire une liste des coûts qui sont prévisibles. La question: «Quand est-ce que je dépense le plus: pendant le travail ou pendant mon temps libre?» sert de guide. Il est ainsi possible de satisfaire certains souhaits à la retraite, de maintenir des loisirs et d'avoir des plaisirs.

Vous avez des questions à ce sujet?

Convenir d’un entretien de conseil
Nous serons ravis de vous aider. Appelez-nous au 0844 200 112 ou convenez d’un entretien de conseil.