Testament – 12 conseils
Articles

Comment rédiger un testament? 12 conseils essentiels.

Mon testament doit-il impérativement être rédigé à la main? Puis-je déshériter mes enfants? Comment être sûr que mon épouse pourra continuer de vivre dans notre maison après ma mort?

Suivez ces 12 conseils et vous pourrez être certain que vos dernières volontés seront respectées.

1. Forme

Rédigez votre testament personnellement et à la main – avec mention du lieu, de la date et votre signature. Si vous craignez que vos descendants remettent en question votre capacité de discernement, faites homologuer officiellement votre testament. N’oubliez pas la date, en particulier si vous rédigez plusieurs testaments au cours de votre vie.

2. Réserve héréditaire

Tenez compte de la réserve héréditaire légale.
Conjoint survivant: la moitié de sa part successorale; descendants: les trois quarts de leur part successorale. En l’absence de descendants, les parents aussi héritent. La réserve héréditaire s’élève pour chacun des parents à la moitié de son droit successoral légal.

3. Avantager une personne

Si vous le souhaitez, vous pouvez restreindre l’héritage de vos héritiers légaux à la réserve héréditaire et désigner une autre personne comme héritier pour la quotité disponible. Vous pouvez également faire un legs à hauteur de la quotité disponible à toute personne ou organisation de votre choix. Pour cela, précisez dans votre testament les éléments suivants:

Nom, adresse, date de naissance, type de legs (montant ou bien).

4. Conservation

Mettez votre testament sous enveloppe et conservez-le en lieu sûr afin qu’il puisse être remis à qui de droit après votre décès. Chaque canton a défini un service responsable de la conservation (par exemple étude de notaire, commune). Si vous le conservez chez vous: veillez à ce qu’il puisse être trouvé facilement et ne puisse être détruit. Évidemment, vous pouvez aussi confier votre testament à une personne de confiance. Indiquez ici où se trouve votre testament: Instructions en cas de décès (peut être rempli en ligne).

5. Modifications

Vous pouvez modifier votre testament à tout moment et autant de fois que vous le souhaitez. Détruisez le testament précédent ou remplacez-le par le nouveau si vous voulez rendre caduc votre testament précédent. Attention: si le nouveau testament peut être considéré comme un complément au précédent, les deux testaments restent valables.

6. Usufruit

Si vous souhaitez que votre conjoint puisse continuer de vivre dans votre maison ou appartement, attribuez-lui un droit d’habitation ou un droit d’usufruit à vie.

7. Déshériter un héritier

Vous ne pouvez déshériter un héritier réservataire que s’il a commis une infraction pénale grave à votre égard ou à l’égard de l’un de vos proches ou s’il a gravement failli aux devoirs que la loi lui impose envers sa famille.

8. Legs

Vous pouvez léguer quelque chose à une personne sans la désigner comme votre héritier. Exemple: des montants en espèces ou des biens matériels. Mais aussi l’usufruit d’un bien immobilier ou la libération d’un engagement.

9. Fondation

Vous pouvez si vous le souhaitez léguer tout ou partie de la quotité disponible de votre succession à une fondation d’utilité publique. Vous êtes libre de choisir la mission de la fondation.

10. Partage

Consignez par écrit la façon dont votre patrimoine doit être partagé. Exemple: mon fils Hannes hérite de mon yacht «Sonnenschein», ma fille Franziska de ma maison de vacances «Alpenglühn». Il est conseillé, en présence de règles de partage de ce type, de déterminer les valeurs de liquidation correspondantes dans le testament.

11. Compensation

Les personnes qui ont déjà reçu de votre part des avancements d’hoirie de votre vivant (constitution de dot, patrimoine, remise de dette) doivent les faire imputer sur leur part successorale. Si vous ne le souhaitez pas, notez-le dans votre testament.

12. Exécuteur testamentaire

Désignez une personne comme exécuteur testamentaire si vous craignez des litiges entre vos héritiers ou si vous souhaitez une liquidation de succession neutre, externe à la famille.

Planification successorale: les régimes matrimoniaux et le droit successoral suisses en bref

Cette vidéo explique les principales lois suisses et montre pourquoi il est important de planifier sa succession suffisamment tôt.