Acheter une maison ancienne: voici ce dont il faut tenir compte
Articles

Acheter un bâtiment ancien: attention à ces sept gouffres financiers

Les bâtiments anciens bon marché sont très prisés. Toutefois, dans le cas des maisons anciennes, il convient de faire particulièrement attention et, malgré la pression du temps, de ne pas signer de contrat de manière précipitée. Ce dont vous devez tenir compte, en plus de la situation, du prix et du caractère, lorsque vous achetez une maison ancienne – pour qu’elle devienne la maison de vos rêves.

1. La structure du bâtiment ancien est-elle bonne?

Si la structure d’un immeuble ancien est mauvaise, alors la cuisine la plus moderne et la plus belle couche de peinture ne serviront plus à grand-chose. Une telle maison peut vite devenir un véritable cauchemar et entraîner des coûts élevés. C’est pourquoi, si vous souhaitez acheter une maison ancienne, vous devriez prêter particulièrement attention aux murs extérieurs et au toit lors de la visite.

De fines fissures dans le crépi sont par exemple normales et généralement insignifiantes. Mais les fissures profondes qui traversent les murs porteurs ou les parois extérieures peuvent être l’indice d’une mauvaise statique de la maison. Cela peut arriver lorsque le sous-sol bouge. Si un bâtiment ancien abrite des poutres en bois, il convient de s’assurer qu’elles sont stables et qu’elles ne sont pas pourries ou contaminées par des parasites.

2. En cas de signes d’humidité, renoncer à l’achat

L’humidité est le pire ennemi des maisons anciennes. Moisissures, crépi qui s’effrite ou odeur de moisi peuvent être des indices. L’eau peut s’être infiltrée dans la maison par le haut, par exemple parce que le toit n’est pas étanche ou parce que l’isolation est devenue inefficace avec le temps. Mais dans le cas de certains immeubles, l’humidité peut également s’infiltrer par le bas dans certaines circonstances, si aucune barrière contre l’humidité n’a été mise en place.

En présence de signes d’humidité, vous devriez impérativement en déceler la cause. Un assainissement en raison de fuites est à la fois complexe et coûteux. Lorsque l’humidité n’a pas été remarquée pendant des années, les dommages consécutifs peuvent notamment être problématiques. 

3. L’isolation des bâtiments anciens est souvent insuffisante

Les bâtiments anciens sont souvent mal isolés et peu efficaces en énergie. Il s’ensuit des frais de chauffage élevés. Il peut donc valoir la peine d’isoler également les murs extérieurs. Parfois, l’isolation du toit est également insuffisante et devrait être améliorée.

Si le chauffage est encore au mazout ou au gaz et qu’il doit être remplacé parce qu’il a pris de l’âge, il peut être judicieux d’opter pour un chauffage plus écologique. Dans l’idéal, prévoyez lors de l’achat d’une maison un budget pour l’assainissement énergétique.

4. Inspection des installations électriques du bâtiment ancien

Dans les immeubles anciens, non seulement le chauffage mais aussi les installations électriques répondent à des normes anciennes: anciens fusibles, conduites faibles, pas assez de prises. Vous devriez y faire attention lorsque vous achetez une maison ancienne. Renseignez-vous sur l’état du réseau électrique et décelez lors de la visite les endroits où vous devez procéder à des modifications. Dans les immeubles anciens, les prises de téléphone et TV se trouvent par exemple souvent dans une seule pièce.

5. Tenir compte de l’état des conduites d’eau

Les conduites d’eau peuvent également nécessiter un assainissement. Normalement, les conduites ont une durée de vie maximale de 40 ans. Mais lorsque l’eau est particulièrement dure, la durée de vie peut être plus courte étant donné que du calcaire se dépose dans les conduites. Cela peut conduire à une pression d’eau plus faible et à des obstructions.

Selon la région en Suisse et la dureté de l’eau, il peut être judicieux d’installer un dispositif d’adoucissement de l’eau, surtout si vous prévoyez de renouveler toutes les conduites d’eau. Lorsqu’il y a moins de calcaire, la durée de vie des appareils tels que chauffe-eau, lave-linge et lave-vaisselle est également prolongée.

6. Attention à l’amiante dans les immeubles anciens

En Suisse, l’amiante a été utilisé dans les constructions entre 1904 et 1990, p. ex. dans les revêtements de sols, les isolations de conduite ou les panneaux acoustiques. Sont particulièrement répandus les matériaux contenant de l’amiante conformément à l’information de l’Office fédéral de la santé publique dans les maisons construites dans les années 1950 à 1970. Ce n’est que depuis 1990 que l’amiante est interdit.

Si vous souhaitez acheter une maison ancienne, vous devriez vous pencher sur cette problématique. Certes, les fibres d’amiante cancérigènes ne sont en général libérées que lors de leur manipulation, par exemple suite à une rénovation, mais un désamiantage est onéreux. Une analyse en laboratoire peut permettre de savoir si de l’amiante a été utilisé dans une maison.

7. Acheter une maison ancienne mais prévoir du neuf

Si vous achetez une maison ancienne, vous devriez prévoir un budget pour des rénovations. La salle de bain est peut-être démodée, les appareils dans la cuisine ont pris de l’âge ou l’ancien revêtement de sol ne vous plaît pas? Il y a presque toujours quelque chose à rénover.

Un immeuble ancien a du charme, surtout si vous combinez l’ancien et le neuf. Avec les travaux de transformation, les extensions et les assainissements correspondants, vous pourrez réaliser la maison de vos rêves. Au mieux, lors de la visite de l’immeuble déjà, découvrez où vous souhaitez mettre la main à la pâte. 

Vous réfléchissez à acheter un immeuble ancien?

Convenir d’un rendez-vous
Nous serons ravis de pouvoir vous aider. N’hésitez pas à nous contacter au 0844 100 112.