Puis-je me permettre une retraite anticipée?
Articles

Retraite anticipée: puis-je me permettre de partir à la retraite plus tôt?

De nombreuses personnes caressent le rêve de partir à la retraite de manière anticipée. Les pertes financières liées à une retraite anticipée doivent cependant être clarifiées au préalable. En effet, ce n’est qu’en planifiant celle-ci suffisamment tôt et en sachant à combien s’élèveront, selon toute vraisemblance, les rentes de l’AVS et de la caisse de pension que l’on peut savoir si une retraite anticipée est envisageable. 

Une retraite anticipée entraîne des réductions de rente

Partir plus tôt à la retraite et avoir plus de temps pour les loisirs, les petits-enfants ou les voyages – de nombreux Suisses en rêvent. Il convient cependant de se demander comment faire d’un rêve de retraite anticipée une réalité au plus tard à l’âge de 50 ans. En effet, partir à la retraite de manière anticipée a beau être tentant, cela induit des réductions de rente qu’il convient d’évaluer et, le cas échéant, d’atténuer.

La rente AVS du 1er pilier, c’est-à-dire la prévoyance publique obligatoire, n’est versée pour la première fois que lorsque l’âge ordinaire de la retraite est atteint. Le versement de la rente AVS ne peut pas être anticipé de plus de deux ans. Attention, cependant: cela entraîne une réduction à vie de la rente, actuellement de 6,8% par année d’anticipation.

Dans le 2e pilier également, c’est-à-dire la prévoyance professionnelle obligatoire (LPP), un versement anticipé de la rente est possible en fonction du règlement de la caisse de pension. La retraite anticipée est permise au plus tôt à partir de 58 ans. Cependant, rares sont actuellement les personnes décidant de partir à la retraite avant 62 ans car les réductions de la rente de vieillesse sont énormes.

Quatre questions-clés sur la retraite anticipée

Lorsque l’on souhaite partir à la retraite de manière anticipée, il faut être conscient des conséquences. Ces questions-clés facilitent la planification. 

Réduction des intérêts en cas de retraite anticipée

La rente est généralement amputée à vie de 5 à 8% par année d’anticipation. En effet, d’une part, le capital de vieillesse est épargné et rémunéré moins longtemps. D’autre part, ce capital restreint doit également suffire pour une période plus longue – à savoir la durée de la retraite anticipée. Comme le versement de la rente est allongé, l’institution de prévoyance applique un taux de conversion inférieur.

Bénéficier de solutions flexibles pour la retraite anticipée grâce au 2e pilier

Mais il y a des moyens de remédier à cette situation. Certaines caisses de pension proposent une rente dite transitoire aux assurés, qui complète la rente de la caisse de pension jusqu’au versement de la prestation AVS. Les modalités diffèrent cependant d’un règlement à l’autre. Quelques employeurs soutiennent financièrement une retraite anticipée. La plupart du temps, la rente transitoire doit cependant être financée à partir du capital épargné dans la caisse de pension, ce qui engendre une diminution de la prestation de vieillesse ou doit être compensé à temps par des rachats volontaires.

Compenser les lacunes de revenu en cas de retraite anticipée grâce à la prévoyance individuelle


Souvent, les revenus chutent après le départ à la retraite, mais les besoins financiers restent les mêmes. Il peut en résulter une lacune devant être comblée à temps au moyen d’économies personnelles. La constitution d’un 3e pilier, c’est-à-dire la prévoyance individuelle, est idéale dans ce cadre. Ce capital supplémentaire épargné peut être utilisé de manière ciblée pour combler les lacunes de prévoyance individuelles pouvant apparaître en cas de retraite anticipée. Le retrait de l’avoir du pilier 3a est possible au plus tôt cinq ans avant l’âge AVS.

Une autre option est le rachat d’années de cotisation dans la caisse de pension de manière à compenser les prestations de vieillesse réduites partiellement ou dans leur totalité. Les rachats peuvent être déduits du revenu imposable.

Les conséquences d’une retraite anticipée en bref

Voici les répercussions d’une retraite anticipée sur les trois piliers de la prévoyance.

1er pilier: prévoyance publique
  • Le paiement des cotisations AVS reste obligatoire jusqu’à l’âge AVS ordinaire, même pour les personnes sans activité lucrative (femmes jusqu’à l’âge de 64 ans, hommes jusqu’à l’âge de 65 ans).
  • Un versement anticipé de la rente AVS est possible sur une période de un ou deux ans.
  • Ceci entraîne cependant une réduction à vie de la rente AVS de 6,8% par année d’anticipation.
2e pilier: prévoyance professionnelle
  • Une réduction de la rente de vieillesse d’environ 5 à 8% doit être prise en considération pour chaque année d’anticipation.
  • Selon la caisse de pension, une rente transitoire peut éventuellement être demandée jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite. Ceci pourrait également entraîner une réduction à vie de la rente de vieillesse.
  • Selon le règlement, les réductions peuvent être compensées au moyen de rachats volontaires dans la caisse de pension.
  • La couverture du risque d’accident, jusqu’ici prise en charge par l’employeur, doit être incluse dans la caisse-maladie.
3e pilier: prévoyance individuelle
  • Les versements dans le 3e pilier ne sont possibles que tant qu’un revenu soumis à l’AVS est perçu.
  • Le versement des prestations est possible au plus tôt cinq ans avant l’âge AVS ordinaire; en l’absence d’activité lucrative, le versement peut être effectué au plus tard lorsque l’âge AVS ordinaire est atteint.

Planifier son départ à la retraite avec prévoyance

Pour savoir si un départ anticipé à la retraite est envisageable, il est recommandé de comparer votre fortune et les rentes qui seront perçues avec les dépenses attendues. D’éventuelles lacunes de prévoyance peuvent être comblées grâce à la prévoyance individuelle. Si vous décidez alors de privilégier un départ anticipé à la retraite, vous devrez demander le versement de la rente AVS auprès d’une caisse de compensation trois à quatre mois avant d’atteindre l’âge auquel vous souhaitez partir à la retraite.

Si vous en arrivez cependant à la conclusion qu’une retraite anticipée serait trop coûteuse, une retraite partielle peut constituer une solution. En effet, celle-ci est possible de manière flexible, en une ou plusieurs étapes.

Vous souhaitez en savoir plus sur la retraite anticipée?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 200 112.