Puis-je me permettre une retraite anticipée?
Articles

Puis-je me permettre une retraite anticipée?

Pouvez-vous vous permettre une retraite anticipée? Et si oui, quel serait le meilleur moment possible? Découvrez ce à quoi vous devez faire attention et comment réussir la mise en œuvre financière de ce projet en recourant, par exemple, aux rentes transitoires, à la retraite échelonnée et à la prévoyance individuelle.

On vit non seulement de plus en plus longtemps, mais aussi en meilleure forme. Si les septuagénaires étaient encore considérés comme vieux il y a 20 ou 30 ans, beaucoup d’octogénaires sont aujourd’hui en bonne santé et actifs. Rien d’étonnant alors à ce qu’un nombre croissant de personnes envisage une retraite anticipée ou échelonnée. Deux Suisses sur trois souhaitent prendre une retraite anticipée. Après une carrière professionnelle intense, ils veulent consacrer du temps à leurs petits-enfants, leur partenaire ou leurs hobbys. Le projet semble logique et simple, mais son financement est nettement plus compliqué. Le plus grand défi consiste à identifier toutes les facettes de la prévoyance et à coordonner les différents éléments entre eux.

Le retrait anticipé est synonyme de réduction de rente

Issue du 1er pilier (prévoyance publique obligatoire), la rente AVS est versée pour la première fois à l’âge ordinaire de la retraite. Le retrait anticipé de la rente AVS est possible deux ans auparavant au maximum, mais il entraîne une réduction à vie de la rente, actuellement de 6,8% par année d’anticipation.

Un retrait anticipé est aussi possible pour le 2e pilier, la prévoyance professionnelle obligatoire (LPP). La retraite anticipée est permise au plus tôt à partir de 58 ans révolus. Selon le document de réforme actuel du conseiller fédéral Alain Berset, ce seuil devra être uniformisé à 62 ans pour l’AVS et la LPP. Aujourd’hui déjà, peu d’assurés partent à la retraite avant 62 ans, car les réductions de rente sont énormes.

Économiser moins longtemps donne moins d’intérêts

La rente est généralement amputée à vie de 5 à 8% par année d’anticipation, parce que le capital de vieillesse est épargné et rémunéré moins longtemps. Et ce capital restreint doit suffire pour une période plus longue, à savoir la durée de la retraite anticipée. Comme le versement de la rente est allongé, l’institution de prévoyance applique un taux de conversion inférieur.

Des solutions flexibles dans le 2e pilier

Mais il y a des moyens de remédier à cette situation. Certaines caisses de pension proposent aux assurés prenant une retraite anticipée une rente transitoire, couvrant financièrement le délai entre la retraite anticipée et le début du versement de la rente AVS. Mais cette rente est généralement financée sur le capital de la caisse de pension, ce qui entraîne aussi une diminution de la prestation de vieillesse.

Autre variante: suite à une modification de la loi, une retraite partielle anticipée peut être plus intéressante depuis début 2011. Les assurés en retraite partielle qui gagnent encore au moins 50% de leur ancien salaire peuvent continuer à verser l’intégralité des cotisations à la caisse de pension. Le grand avantage est que la rente est maintenue à son montant initial.

La retraite échelonnée – tout le monde y gagne

Le manque à gagner lié à la retraite anticipée peut aussi être limité pour tout assuré qui diminue graduellement son taux d’occupation (retraite échelonnée). Une étude de l’OFAS révèle que le départ progressif à la retraite gagne en importance. Nombre d’entreprises apprécient les collaborateurs plus âgés qui disposent d’un savoir-faire spécifique. Ces solutions flexibles peuvent donc être bénéfiques tant pour le salarié que pour l’entreprise.

La prévoyance individuelle comble les lacunes de revenu

Il arrive cependant souvent que les lacunes de revenus dues à une retraite anticipée doivent être financées au moyen d’économies personnelles. Variante d’épargne la mieux adaptée, l’avoir du 3e pilier (prévoyance individuelle) peut être utilisé de manière ciblée pour remédier aux lacunes de prévoyance découlant d’une retraite anticipée. Autre possibilité: le rachat précoce d’années de cotisation dans la caisse de pension, qui apporte des avantages fiscaux, permet de compenser tout ou partie de la réduction des prestations de vieillesse.