fonds-ce-que-vous-devez-savoir-sur-les-fonds-de-placement
Articles

Les fonds en bref: le fonctionnement des fonds de placement

Les fonds offrent aux investisseurs des options de placement prometteuses. Mais qu’est-ce qu’un fonds et comment fonctionne-t-il? Découvrez les différents types de fonds, les avantages qu’ils offrent et ce dont vous devriez tenir compte en tant qu’investisseur.

Les fonds concentrent le capital des investisseurs

Un fonds peut être comparé à un pot collectif: le capital de nombreux investisseurs est regroupé pour être investi de manière plus prometteuse. Chaque investisseur acquiert des parts dans l’actif total du fonds. À cet égard, il n’y a pas de limite minimale quant au montant du capital qui doit être investi.

Dans l’idéal, la valeur des parts augmente au fil du temps. Si tel est le cas, l’investisseur obtient un rendement rentable lors de la vente du titre. En règle générale, les parts peuvent être achetées ou vendues à tout moment et à leur valeur de marché actuelle, ce qui garantit aux investisseurs un haut degré de flexibilité et de liquidité.

Caractéristiques des fonds de placement

Un avantage décisif des fonds est la diversification. Car, comme tous les placements, les fonds ne peuvent pas non plus se soustraire aux fluctuations du marché. Afin de les atténuer, les fonds de placement sont constitués de plusieurs titres. Il peut s’agir de différentes sociétés, régions ou classes d’actifs. Il en résulte un portefeuille diversifié qui répartit le risque: les pertes sur des titres individuels sont amorties par la diversification en plusieurs titres.

Les fonds de placement sont par ailleurs considérés comme du patrimoine séparé. Cela signifie que le capital des investisseurs investi est déposé séparément par la direction du fonds auprès d’une banque dépositaire. Votre investissement est ainsi protégé contre la faillite en cas d’insolvabilité de l’émetteur.

Les différents types de fonds de placement et leurs possibilités de rendement

Les investisseurs peuvent choisir parmi un grand nombre de fonds différents. Il est par exemple possible d'investir en fonction d'une stratégie de placement, des régions ou de thèmes spécifiques, tels que les Supertrends du Credit Suisse. En outre, il existe des fonds pour différentes classes d’actifs, par exemple les fonds immobiliers ou les fonds en actions. Les fonds permettent également d'investir dans des marchés auxquels les investisseurs privés ont généralement difficilement accès, comme la Chine.

Une distinction est également faite en fonction de l’horizon de placement. Si des placements à long terme sont possibles, des fonds à forte proportion d’actions sont une option. Si en revanche l’argent est investi uniquement à court terme, des fonds du marché monétaire ou des fonds en obligations à faible risque sont mieux adaptés.

Les principales catégories de fonds de placement

Fonds du marché monétaire

Les fonds du marché monétaire contiennent des papiers monétaires et d’autres titres à revenu fixe de courte durée et de solvabilité élevée: des investissements peuvent ici déjà être réalisés sur une durée de quelques mois seulement. Le risque, mais aussi le rendement, sont plutôt faibles.

Fonds en obligations

Les fonds en obligations se composent de titres à revenu fixe ou variable et de différentes durées. Dans le cas des fonds en obligations, le risque, mais aussi le rendement, sont légèrement plus élevés. Un horizon de placement de quatre à cinq ans est recommandé ici.

Fonds en actions

Les fonds en actions peuvent être orientés selon des critères géographiques, par secteur ou par taille d’entreprise. Ils sont soumis à des fluctuations de cours relativement élevées et sont donc les plus risqués, mais offrent aussi les meilleures opportunités de rendement. L’horizon de placement devrait être d’au moins cinq ans.

Fonds de placement passifs

Les fonds peuvent être gérés de façon active ou passive. Les fonds passifs reflètent l’évolution du marché en suivant un indice de référence choisi, tel que le Swiss Market Index (SMI). Ce processus est automatisé, ce qui ne requiert pas l'intervention d'un gestionnaire de fonds. Il en résulte une réduction des frais d’administration pour les investisseurs et place les fonds passifs parmi les options de placement rentables. Les fonds passifs comprennent les fonds indiciels et les fonds négociés en bourse (ETF). Les ETF sont constamment négociés en bourse, tandis que les fonds indiciels ne sont pas cotés en bourse et sont émis par des établissements financiers.

Fonds de placement actifs

En ce qui concerne les fonds à gestion active, les gestionnaires effectuent des analyses de marché actuelles des tendances économiques et des facteurs spécifiques aux entreprises. Ils tentent ainsi d’identifier les options d’investissement les plus attrayantes ainsi que les points d’entrée et de sortie avant que le marché global ne réagisse. Par conséquent, la gestion active entraîne des frais d’administration plus élevés que les fonds passifs.

Néanmoins, la gestion active est mieux adaptée aux fortes divergences et à la volatilité des marchés. En effet, les gestionnaires de fonds peuvent prendre des mesures de protection pour limiter les pertes. En même temps, ils tentent d’augmenter les rendements et de surperformer le marché. Les gestionnaires de fonds achètent de manière ciblée des parts dont ils prévoient une augmentation de la valeur et vendent les titres qui, selon eux, devrait baisser à l’avenir.

Cinq conseils pour investir dans des fonds

  1. Tenir compte de sa situation personnelle et de sa tolérance au risque lors du choix des fonds
  2. Investir dans un portefeuille de fonds largement diversifié
  3. Définir un horizon de placement à long terme
  4. Investir une partie du capital immédiatement et le reste de manière échelonnée
  5. Lors du choix (actif ou passif), tenir compte de la situation du marché