portefeuille-investir-en-suivant-une-stratégie-de-placement
Articles

10 étapes pour diversifier son portefeuille

Chacun a sa définition de la diversification des placements. Certains investisseurs sont prêts à prendre plus de risques quand d’autres les refusent en bloc. Pourtant, certains principes concernent tout le monde. Voici 10 points dont vous devez tenir compte pour diversifier votre portefeuille.

1. Définir une stratégie de placement pour son portefeuille

Vous avez probablement vos titres fétiches, mais l’achat d’actions ou d’obligations doit être systématique. La première étape pour diversifier votre portefeuille consiste à définir votre stratégie de placement personnelle. Quels sont vos besoins? Quelle part de risque pouvez-vous et souhaitez-vous prendre? Quel montant êtes-vous en mesure de placer? Réfléchissez à votre situation financière globale pour répondre à ces questions.

2. Quels placements correspondent à la stratégie de placement?

Les différents investissements possibles pour votre portefeuille vont des classes d’actifs défensives aux classes d’actifs risquées. Êtes-vous plutôt conservateur? Ou avez-vous le goût du risque? Êtes-vous prêt à assumer un risque de pertes supérieur pour augmenter vos rendements potentiels? Selon votre réponse, vous envisagerez des placements différents. Renseignez-vous sur les solutions de placement qui correspondent à votre stratégie.

3. Tenir compte de l’horizon temporel dans son dépôt de titres

Le choix des produits de placement dépend certes de votre profil risque/rendement, mais aussi de votre horizon temporel. En la matière, plus vous pouvez investir à long terme, moins les fluctuations temporaires sont pertinentes. Certains titres ont également une durée fixe, comme les obligations. Dans ce cas, mieux vaut vous assurer que toutes les obligations de votre portefeuille n’arrivent pas à échéance en même temps pour réinvestir votre capital progressivement.

un-portefeuille-équilibré-tient-compte-du-risque-et-du-rendement

Plus les rendements attendus sont élevés, plus le risque attendu est élevé

Source: Credit Suisse

4. Répartir les risques sur différentes classes d’actifs

Toutes les classes d’actifs doivent trouver leur place dans un portefeuille diversifié. En effet, les actions, les obligations et les placements alternatifs tels que l’immobilier, les matières premières, les hedge funds ou encore le private equity ne réagissent pas de la même façon aux différents facteurs comme la croissance économique, l’évolution des taux d’intérêt et les crises. La diversification réduit le risque global. La part de chaque placement dans votre dépôt de titres dépend de votre profil de risque, de votre horizon temporel et de votre stratégie de placement personnelle. Il est important de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier, mais de répartir votre capital sur différentes classes d’actifs et divers produits de placement.

5. Inclure des placements de différents pays dans votre portefeuille

Bien diversifier son portefeuille suppose de respecter d’autres critères. Mieux vaut, par exemple, acheter des titres de plusieurs régions et pays. En effet, même dans un monde mondialisé, l’évolution économique de tous les pays n’est pas forcément synchrone. Des positions ciblées en monnaies étrangères jouent ici un rôle essentiel.

6. Investir dans différents secteurs

La diversification sectorielle est également intéressante. Vous êtes ainsi moins dépendant de l’offre et de la demande, mais aussi des tendances et des crises d’un secteur. Autrement dit, votre portefeuille doit comporter des actions d’un fabricant de crèmes solaires, mais aussi celles d’un fabricant de parapluies.

Les fonds de placement, les fonds indiciels et les ETF simplifient la diversification d’un portefeuille

7. Ne surtout pas oublier les placements défensifs

Même si votre stratégie de placement vous permet un risque élevé, les placements défensifs comme les obligations et l’immobilier ne sont pas inutiles dans votre portefeuille. Ils peuvent limiter les pertes de votre dépôt de titres lorsque les bourses sont agitées et réagissent à d'autres stimuli que les actions, notamment. À l’inverse, les investisseurs défensifs ne doivent bien sûr pas se limiter aux obligations, mais investir également en actions.

8. Rééquilibrer régulièrement son portefeuille

La part des différentes positions au sein de votre portefeuille évolue au fil du temps. Il n’est pas impossible que la valeur d’une de vos actions double soudain, tandis que celle d’une autre s’effondre. Même si votre portefeuille est parfaitement diversifié, ces évolutions créent des déséquilibres. Vous vous devez donc d’analyser régulièrement votre dépôt de titres. La pondération des différentes positions correspond-elle encore à votre stratégie de placement? Ou devriez-vous prendre des bénéfices, renforcer des positions ou en acheter de nouvelles?

9. Fonds de placement, fonds indiciels et ETF sont plus équilibrés que les titres individuels

Nous l’avons vu, la diversification est fondamentale pour équilibrer un portefeuille. Mais au lieu de passer des heures à investir vous-même dans différents pays, secteurs et classes d’actifs, vous pouvez aussi acheter des parts de fonds de placement, de fonds indiciels ou d’exchange traded funds (ETF). Ces solutions diversifient les placements dans plusieurs titres individuels et proposent aux particuliers qui ont peu de capital de diversifier eux aussi leurs placements. Il existe des fonds de placement, des fonds indiciels et des ETF pour presque toutes les stratégies de placement. Si vous cherchez une solution globale qui réunit tous les principes de placement essentiels, nous vous recommandons une solution de gestion de fortune.

10. Les liquidités aussi ont leur place dans un portefeuille

Le capital non placé apporte de la flexibilité. Tout portefeuille se doit donc de comporter une part de liquidités, même si vous visez des gains en capital. En effet, il n’y a rien de plus frustrant que de devoir vendre des actions ou des parts de fonds à un moment inadéquat parce que vous avez besoin d’argent liquide. Vos positions en liquidités ne doivent cependant pas être trop importantes, car leur rendement actuel est presque nul.