Obligations: comment l’évolution des taux influe sur le rendement
Articles

Les obligations réagissent à l’évolution des taux d’intérêt. Ce que cela signifie pour les investisseurs.

Le prix d’une obligation peut varier pendant sa durée de vie. Découvrez comment l’évolution des taux d’intérêt influe sur la valeur des titres à revenu fixe et comment les investisseurs peuvent orienter stratégiquement leur portefeuille obligataire.

Les obligations réagissent à l’évolution des taux d’intérêt

Les obligations sont des placements qui ont une structure très simple: lorsqu’un investisseur en achète, il connaît leur taux de rémunération et leur date de remboursement par le débiteur. Si les placements à revenu fixe sont détenus depuis leur émission jusqu’à leur remboursement, la totalité du prix d’achat est remboursée à l’investisseur.

Pendant toute la durée de vie de l’obligation, sa valeur peut varier sous l’influence de divers facteurs. Par exemple, il peut s’agir de la hausse ou de la baisse des taux d’intérêt en général. Cela se répercute de manière inversement proportionnelle sur la valeur des emprunts: lorsque les taux montent, le prix de l’obligation baisse, et vice versa. Pour mieux comprendre ces évolutions, il peut être intéressant de jeter un coup d’œil sur la duration.

Connaître la différence entre la duration et la durée de placement

Durée de placement

est considérée comme durée de placement d’une obligation la période entre l’émission et l’extinction du titre.

Pendant la durée de placement, l’acheteur d’un emprunt reçoit en général des paiements d’intérêts annuels. La hausse ou la baisse des taux d’intérêts du marché n’a pas d’impact sur la durée de placement.

Duration

En revanche, on entend par là la période moyenne qu’il faut avant que l’investisseur obtienne le remboursement complet du capital qu’il a investi dans une obligation spécifique.

Ce faisant, les paiements d’intérêts intermédiaires sont pris en compte dans le calcul. C’est ce qui explique que la duration est généralement plus courte que la durée de placement. La longueur de la duration dépend ainsi de la fréquence des paiements d’intérêts ainsi que du montant des intérêts. La duration est d’autant plus courte que les paiements sont fréquents et importants.

La duration indique combien les obligations sont sensibles à l’évolution des taux

Par ailleurs, la duration exprime indirectement la sensibilité des obligations aux variations des taux d’intérêt du marché. Plus l’immobilisation du capital est longue, plus l’obligation réagit fortement à une variation des taux. Ainsi, la duration permet d’avoir un pronostic très précis, bien que simplifié, de l’évolution du prix d’une obligation pour un mouvement de taux donné.

Quatre structures de taux d’intérêt des obligations

La structure de taux d’intérêt illustre les rendements des emprunts du même type sur différentes durées résiduelles. La représentation graphique de cette structure est appelée courbe des taux d’intérêt ou courbe des taux. Les investisseurs peuvent ainsi voir de manière simplifiée les rendements que peut atteindre une obligation par rapport à la durée résiduelle. À cet égard, l’exemple des emprunts d’État est particulièrement parlant. La structure des taux d’intérêt peut revêtir quatre formes:

  1. Courbe normale (en hausse): dans cette structure des taux, plus la durée est longue, plus la rémunération est élevée. Plus la période pendant laquelle les investisseurs renoncent à leur argent est longue, plus leur dédommagement sera élevé.
  2. Courbe plate: dans une structure plate, toutes les durées résiduelles sont rémunérées au même taux. C’est généralement le cas quand des taux d’intérêt en baisse sont attendus.
  3. Courbe inversée (en baisse): ici, le taux d’intérêt baisse à mesure que la durée s’allonge. Lorsque des intérêts élevés sont payés pour des emprunts à court terme, cela tend à indiquer qu’une récession est imminente.
  4. Courbe irrégulière: c’est une combinaison des structures ci-dessus. Par exemple, les taux montent sur les courtes échéances et baissent pour les longues.
Rendement de l’obligation: courbes de rendement de la Deutsche Bundesbank

Rendements des obligations: courbes de rendement de la Deutsche Bundesbank

Liens: taux d’intérêt (p.a.), à droite: durée de placement en années
Rendement à réaliser en fonction de la durée résiduelle concernée
Source: BuBa

Les prévisions d’évolution des taux déterminent la stratégie obligataire

La structure des taux d’intérêt peut prendre différentes formes au fil du temps. En fonction de l’évolution des taux attendue par l’investisseur, celui-ci poursuit une autre stratégie. L’objectif est de réduire les pertes en cas d’évolution indésirable des taux, mais aussi d’optimiser les gains en cas de mouvement favorable.

On distingue généralement les stratégies basées sur des valeurs patrimoniales et celles qui englobent également des engagements de caisses de pension ou d’assurances. Dans ce dernier cas de figure, il s’agit en premier lieu de coordonner les risques de taux des deux côtés, à savoir le côté actif et le côté passif. L’objectif est d’immuniser ainsi le bilan face aux variations de taux.

Trois stratégies de base pour les obligations

  1. Even Ladder: Gleichmässige Verteilung

    Avec cette stratégie, les investissements sont répartis uniformément sur tous les segments de durée. À intervalles réguliers, on vend des placements à court terme pour étoffer les placements à long terme et rétablir la duration initiale. Cette stratégie est plutôt rigide en ce qui concerne l’intégration d’une prévision tactique.
  2. Bullet: concentration sur un segment

    La stratégie Bullet se concentre sur un segment de durée. On attend de celui-ci qu’il évolue mieux, ou moins mal, que le reste de la courbe. La duration de cette stratégie se situe très près de la durée choisie.
  3. Barbell: tous les segments sauf un

    Quiconque mise sur la stratégie Barbell évite les placements d’un segment de durée donné. Souvent, on combine des obligations à courte échéance à des placements à longue échéance. Dans leur ensemble, les investissements ont une duration moyenne. En règle générale, cette stratégie est choisie lorsque le segment moyen ne semble pas du tout intéressant.
Stratégies de placement pour les obligations

Stratégies de placement pour les obligations

Source: Credit Suisse

Optimisation du rendement des obligations – adapter la stratégie à l’évolution des taux d’intérêt

En optant pour la bonne stratégie, les investisseurs peuvent optimiser leur rendement. En même temps, celle-ci protège contre les pertes liées à la hausse des taux d’intérêt. Mais le choix de la bonne stratégie dépend de la situation et du profil de risque de chacun. Il faut également tenir compte des attentes en matière de taux. Pour cela, la duration peut livrer une prévision simplifiée.

Vous avez des questions à ce sujet?

Convenir d’un entretien de conseil
Nous serons ravis de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.