Private equity: revaloriser le portefeuille avec du capital de participation privé
Articles et stories

Optimiser le rapport rendement/risque grâce au private equity.

Le private equity est devenu une classe d'actifs intéressante pour les investisseurs privés. Les fonds de private equity permettent d'investir avec peu de capitaux dans des entreprises intéressantes, en dehors de la bourse. Comment les placements en capital de participation privé revalorisent le portefeuille et ce que les investisseurs doivent prendre en compte.

Le private equity, un marché qui se développe

L'introduction en bourse est en général considérée comme un couronnement par les entrepreneurs et par les actionnaires. Mais les entreprises qui choisissent de ne pas entrer en bourse ou même de se retirer de la bourse par décotation sont toujours plus nombreuses. Dans l'ensemble, les entreprises cotées en bourse ne représentent qu'une petite partie de l'ensemble de l'économie suisse. Il est donc d'autant plus surprenant que de nombreux investisseurs n'investissent pas dans les placements sur le marché privé.

Néanmoins, les placements dans cette classe d'actifs progressent aussi en Suisse désormais. Selon la société de recherche Preqin, les sociétés de private-equity ont collecté en Suisse 14,4 milliards de dollars US en 2017, soit près de deux fois le montant de 2008. Un examen de la situation outre-Atlantique montre sans conteste que le private equity peut constituer une diversification avantageuse dans le portefeuille. Des fondations d'université telles que celles de Harvard, de Stanford et de Yale, qui ont un fort engagement dans le private equity,  présentent une moyenne de rendements à long terme comprise entre 10 et 13% par an.

les-investissements-dans-le-private-equity-augmentent

Les investissements dans le private equity augmentent

Source: Preqin

Les placements en private equity offrent aux investisseurs une valeur ajoutée

Les placements dans du capital de participation privé ne sont pas intéressants uniquement pour les investisseurs institutionnels, ils le sont aussi pour les investisseurs privés. En effet, un placement en private equity permet de diversifier le portefeuille et par là d'améliorer le rapport rendement/risque. L’examen des principales caractéristiques du private equity révèle les points sur lesquels cette classe d’actifs diffère des placements en actions cotées et met en évidence sa valeur ajoutée en matière de diversification du portefeuille et de rapport rendement/risque:

  • Rendement potentiellement excédentaire à long terme: le rendement à long terme du private equity est souvent supérieur à celui des titres cotés en bourse. Au cours de ces dix dernières années, le surcroît de rendement se situait  entre 4 et 7% par an en USD.
  • Influence active: les gestionnaires de private equity peuvent exercer activement leur influence sur les sociétés de portefeuille et apporter leur expertise et leur réseau.
  • Prime d’illiquidité: les gestionnaires de private equity s'investissent depuis de nombreuses années dans leurs sociétés de portefeuille et les aident à mettre en œuvre des initiatives stratégiques.
  • Moins de fluctuations: l’évaluation d’un engagement en private equity ne dépend pas des fluctuations à court terme sur les places boursières, mais des progrès opérationnels des sociétés du portefeuille.
  • Univers de placement élargi: la majeure partie des entreprises ne sont pas cotées en Bourse. Les entreprises innovantes qui développent des technologies disruptives, en particulier, sont souvent dans les mains du privé. 

Le capital de participation privé comporte lui aussi des risques

Toutefois, les placements en private equity  comportent aussi des défis spécifiques pour les investisseurs. Les investisseurs doivent être conscients de ces risques s'ils veulent investir dans du capital de participation privé:

  • Risques financiers: les placements de capital dans des fonds de private equity sont d’ordinaire associés à un risque financier et/ou commercial considérable. Les sociétés ou les fonds peuvent être financés dans une large mesure par des fonds tiers et peuvent donc être plus sensibles aux évolutions financières ou aux facteurs économiques.
  • Illiquidité: les investisseurs doivent être liquides, car il n’existe pas de marché secondaire établi. En d’autres termes, ils doivent être prêts à détenir le placement jusqu’à son échéance et à la liquidation du fonds de private equity sous-jacent. En règle générale, les placements ne sont pas négociables ou ont une transférabilité limitée entre investisseurs
  • Horizon de placement à long terme: l'horizon temporel des placements de private equity peut porter sur dix ans ou plus . Une entreprise privée peut mettre plusieurs années avant de s'établir. En conséquence, les placements en private equity mettent souvent longtemps avant de pouvoir générer des bénéfices, et les investisseurs ne touchent généralement leurs premiers dividendes qu'après plusieurs années. 

Les fonds de private equity sont aujourd'hui intéressants pour les investisseurs privés

Pendant longtemps, le private equity était réservé aux grands investisseurs institutionnels en raison d'un seuil d'entrée qui s'élevait à plusieurs millions de francs. Depuis, des solutions en private equity sont apparues. Elles permettent de rassembler le capital d'investisseurs au sein d'un pool et d'investir ainsi dans un fonds unique ou dans un portefeuille composé de plusieurs fonds. Et l’investissement minimal est beaucoup moins élevé. Bien que l'horizon temporel puisse être de dix ans ou plus, il est possible que les investisseurs touchent de premiers dividendes provenant des bénéfices réalisés après seulement quelques années. Les investisseurs privés peuvent ainsi eux aussi profiter du private equity. Il est toutefois recommandé de ne pas placer plus de 5% de l'ensemble du portefeuille dans des placements de private equity.

Vous avez des questions à ce sujet?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.