Articles

Assurer l’alimentation de la population mondiale. Grâce à des placements durables.

L’accroissement de la population mondiale double les besoins alimentaires à l’échelle internationale. Pour assurer l’alimentation de la population mondiale, transformer l’industrie alimentaire n’est pas une option mais une nécessité. Grâce à des placements durables, les investisseurs privés peuvent également contribuer à cette transformation.

Sera-t-il possible d’assurer l’alimentation de la population mondiale d’ici 2050?

Selon les estimations de l’ONU, la population mondiale comptera près de 10 milliards de personnes en 2050. Compte tenu de cette évolution démographique, les besoins en denrées alimentaires vont plus que doubler. Pour assurer l’alimentation d’une population mondiale croissante, il est évident que la production, la distribution et la consommation de denrées alimentaires connaîtront des changements radicaux au cours des années à venir. Notamment parce que le système alimentaire mondial actuel est extrêmement inefficace et qu’il subsiste un déséquilibre entre les pays industrialisés et les pays en développement. Si la quantité de denrées nécessaire est un critère primordial, cette transformation doit aussi prendre en compte l’environnement et la santé.

Le chemin vers une alimentation durable est encore long.

La production, la transformation et la distribution des denrées alimentaires constituent aujourd’hui une charge énorme pour l’environnement à l’échelle mondiale. Ainsi, alors que l’industrie alimentaire ne contribue qu’à 10 pour cent du PIB mondial, l’empreinte globale de notre système alimentaire est, elle, considérable: plus d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre et plus de 90 pour cent de la consommation mondiale d’eau douce sont imputables à la production et à la consommation de nourriture.

À cela s’ajoute le fait que plus d’un tiers de toutes les denrées alimentaires sont perdues au cours de la production ou atterrissent plus tard dans les déchets, ce qui ne fait qu’aggraver la pression exercée sur les ressources. En Suisse, les ménages produisent ainsi chaque jour quelque 900 grammes de déchets alimentaires, ce qui équivaut à plus de 300 kilos de déchets par personne et par an.

L’industrie alimentaire est polluante. Initions la transition vers une alimentation durable maintenant.

   

Aujourd’hui, l’alimentation de la population mondiale n’est pas encore assurée.

Considéré à l’échelle mondiale, le secteur alimentaire remplit mal les fonctions qui devraient être les siennes. Plus de 700 millions de personnes sont encore sous-alimentées et souffrent de la faim. La pandémie de coronavirus ayant aggravé la situation, ce chiffre a encore très fortement augmenté ces derniers temps.

Dans le même temps, et ce n’est pas moins inquiétant, près de 1,8 milliard de personnes sont aujourd’hui en surpoids ou obèses. Cela représente près de 40 pour cent de la population adulte mondiale. Corollaire de cette situation, les maladies liées à l’alimentation, telles que le diabète et les affections cardiovasculaires, sont en forte hausse. Certaines études suggèrent ainsi que, sur la totalité des décès d’adultes, 20 pour cent seraient dus à de mauvaises habitudes alimentaires.

Plus de 700 millions de personnes souffrent de la faim

Source: Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), «L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde» (2021), L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2021 (fao.org).
Last Datapoint: 2021Dernières données: 2021

Participer aux développements futurs grâce aux placements durables

La transition vers une alimentation durable est déjà en cours dans l’industrie alimentaire. En témoigne la prise de conscience croissante du rapport entre les aliments, leur production et la santé. C’est tout particulièrement le cas en Europe, où la pression réglementaire ne cesse de croître au sein du secteur alimentaire. Les consommateurs se montrent, en outre, de plus en plus demandeurs de produits durables et sains. Ceci génère une pression et favorise l’émergence d’entreprises recourant à des méthodes innovantes pour la production des denrées alimentaires.

Un grand potentiel d’amélioration de l’efficacité et de réduction de l’empreinte écologique existe en effet dans les domaines de l’agriculture durable et de la transformation efficace des aliments, mais aussi au niveau de la consommation finale. Ces évolutions offrent aux investisseurs toute une série d’opportunités intéressantes leur permettant de contribuer de manière constructive à la transformation future du système alimentaire mondial en procédant à des placements ciblés dont ils pourront ensuite tirer profit dans leur portefeuille de placements.

Vous avez des questions sur ce thème ?

Convenir d’un entretien de conseil
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.