caisse-de-pension-pour-propriete-du-logement-mise-en-gage-et-retrait-anticipe
Articles

Utiliser sa caisse de pension pour la propriété du logement: retrait anticipé et mise en gage

En Suisse, les avoirs de la caisse de pension peuvent servir à acquérir un logement en propriété. Deux options sont possibles: le retrait anticipé ou la mise en gage. Découvrez la différence entre les deux variantes et la situation à laquelle chacune est adaptée.

Utiliser les avoirs de sa caisse de pension pour la propriété du logement

Pour acheter un bien immobilier, il faut généralement en financer au moins 20% par des fonds propres. Dans le cadre de l’encouragement à la propriété du logement (EPL), les futurs propriétaires peuvent utiliser les avoirs de leur caisse de pension comme fonds propres, que ce soit par un retrait anticipé ou par une mise en gage. Le bien immobilier doit cependant devenir leur résidence principale.

Rien n’est cependant possible sans fonds propres: au moins 10% du prix d’achat doivent provenir de liquidités, comme le capital d’épargne ou une donation. Peu de gens le savent, mais, au-delà de l’achat d’un logement en propriété, les avoirs de la caisse pension peuvent aussi servir à rénover un logement à usage propre ou à amortir l’hypothèque.

Montant maximal du retrait anticipé ou de la mise en gage d’une caisse de pension

Jusqu’à 50 ans, rien n’empêche, en principe, d’utiliser l’intégralité de la prestation de libre passage. Ensuite, le montant utilisable pour la propriété du logement est limité à la valeur la plus élevée entre l’avoir disponible dans la caisse de pension au 50e anniversaire et la moitié de l’avoir actuel. En règle générale, le retrait anticipé et la mise en gage sont autorisés jusqu’à trois ans avant la retraite ordinaire. Chaque caisse de pension peut cependant en décider autrement dans son règlement.

montant-maximum-retrait-anticipe-ou-mise-en-gage-caisse-de-pension

Exemple de montant maximum pour le retrait ou la mise en gage d’avoirs de la caisse de pension

Jusqu’à l’âge de 50 ans, la totalité de la prestation de libre passage, soit 100 000 francs, peut être mise en gage. À 55 ans, les avoirs de la caisse de pension atteignent 150 000 francs. Il est donc possible d’utiliser non pas la moitié de l’avoir actuel (75 000 francs), mais jusqu’à 100 000 francs (avoir à 50 ans). À 60 ans, l’avoir de la caisse de pension atteint 240 000 francs. Le retrait anticipé ou la mise en gage peut alors atteindre la moitié de ce montant, soit 120 000 francs.

Source: Credit Suisse

Acquérir son logement grâce au retrait anticipé des avoirs de la caisse de pension

Le retrait anticipé des avoirs de la caisse de pension apporte de nouveaux fonds propres. Il simplifie ainsi le financement d’un logement en propriété tout en réduisant le montant de l’hypothèque pour les acheteurs, et donc les intérêts hypothécaires.

En revanche, le retrait anticipé crée une lacune de prévoyance. Le retrait anticipé devrait donc être remboursé avant le départ en retraite, ou compensé par une solution de prévoyance privée. Dans le cas contraire, la caisse de pension versera des prestations inférieures au moment du départ à la retraite. Certaines caisses de pension peuvent également réduire les prestations en cas d’invalidité ou en cas de décès pour les survivants. Toute personne effectuant un retrait anticipé de fonds de la caisse de pension doit donc absolument consulter un spécialiste pour examiner les éventuelles lacunes de prévoyance associées et déterminer comment les combler au mieux.

Utiliser sa caisse de pension pour financer son logement: points de vigilance.

Le retrait anticipé des prestations de vieillesse pour acquérir un logement est possible tous les cinq ans pour un montant minimal de 20 000 francs. L’éventuel remboursement à la caisse de pension doit être d’au moins 10 000 francs, généralement au plus tard trois ans avant le départ en retraite, sauf disposition contraire dans le règlement de la caisse de pension.

Le capital retiré par anticipation de la caisse de pension est imposé à un taux réduit, séparément des autres revenus. Les impôts correspondants ne peuvent pas être réglés avec les fonds retirés. Si la somme perçue est remboursée ultérieurement à la caisse de pension, les impôts versés peuvent être récupérés, mais sans les intérêts. Après un retrait anticipé de la caisse de pension, il n’est possible d’effectuer de nouveau des rachats volontaires fiscalement privilégiés dans le 2e pilier que lorsque les fonds retirés par anticipation ont été intégralement remboursés. Le montant retiré par anticipation doit aussi être intégralement remboursé à la caisse de pension en cas de vente du logement.

Mise en gage des avoirs de la caisse de pension pour acheter un bien immobilier

Au lieu de retirer le capital de la caisse de pension, il est possible de le mettre en gage. Les fonds de prévoyance sont alors mis en gage à la banque, qui augmente le montant de l’hypothèque de la somme correspondante. Cette solution permet d’augmenter les fonds de tiers utilisés pour acheter un logement.

Les conditions d’une mise en gage sont les mêmes que pour un retrait anticipé. Dans le cas d’un nantissement, les fonds restent cependant dans la caisse de pension; la couverture d’assurance et les prestations de vieillesse ne changent donc pas. L’acheteur ne paie pas non plus d’impôts sur le retrait de capital. En effet, les fonds servent seulement de garantie à la banque en cas de besoin. La mise en gage est régie par un contrat de gage spécial. La mise en gage augmente l’hypothèque, les intérêts hypothécaires sont donc plus importants. En contrepartie, les emprunteurs bénéficient d’avantages fiscaux.

Retrait anticipé et mise en gage d’avoirs de la caisse de pension (CP)

  Retrait anticipé CP

Mise en gage CP  

Avantages + plus de fonds propres
+ hypothèque plus faible, donc intérêts hypothécaires moindres
+ pas de réduction des prestations de la caisse de pension (si la mise en gage est levée)
+ moins de fonds propres nécessaires.
+ pas d’impôts sur le retrait de capital
+ les rachats restent possibles dans la CP
Inconvénients – le capital reçu doit être imposé
– prestations de vieillesse moindres, notamment par la perte d’intérêts et d’intérêts composés
– selon la CP, diminution des prestations en cas d’invalidité ou de décès
– obligation de remboursement à la vente du bien
– rachat dans la CP impossible tant que le retrait anticipé n’a pas été remboursé
– plus de frais le logement, car plus d’intérêts hypothécaires
– possible seulement si la charge financière reste supportable malgré la hausse des intérêts
– risque de réalisation du gage

S’adresser à temps à la caisse de pension

Qu’il s’agisse d’un retrait anticipé ou d’une mise en gage, cela vaut la peine de contacter la caisse de pension suffisamment tôt. Les caisses de pension peuvent différer les retraits anticipés jusqu’à six mois. Des délais encore plus longs sont également possibles dans le cas d’une insuffisance de couverture. Une insuffisance de couverture se produit lorsque l’assureur ne dispose pas d’une somme suffisante pour couvrir le coût des prestations d’assurance promises. Dans certaines circonstances, une caisse de pension peut même refuser le retrait anticipé ou la mise en gage.

Avant d’utiliser les avoirs de leur caisse de pension pour acheter un logement, les acheteurs doivent également se faire conseiller pour éviter toute lacune de prévoyance au moment de leur retraite. Il est important de combler à temps toute perte éventuelle dans la caisse de pension.

Souhaitez-vous utiliser votre caisse de pension pour financer votre logement? Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller.

Fixer un rendez-vous
N’hésitez pas à nous contacter au 0844 100 112.