Neuf principes pour optimiser votre gestion de fortune.
Articles

Neuf principes pour optimiser votre gestion de fortune. 

Les principes importants, voire capitaux, pour garantir le succès d’un placement que suivent les investisseurs performants sont souvent sous-estimés, alors que les prévisions sont surestimées. Par conséquent, il peut être judicieux de récapituler ces principes pour une stratégie de placement réussie à la bourse. 

Neuf principes pour une stratégie de placement réussie

1. Les marchés sont extrêmement efficaces

Les connaissances des marchés ne doivent pas être sous-estimées. Et même si parfois un avis divergent touche en plein dans le mille, le principe suivant s’applique: en matière de placements, la modestie constitue le meilleur gage de succès, pas l’arrogance. Ou autrement dit: «Prepare, don’t predict». Cela signifie qu’une gestion de fortune efficace repose sur une préparation minutieuse et non pas sur des prévisions.

2. Il n’y a pas de règles de placement universelles

Quiconque recherche la clé du succès sur les marchés financiers ne la trouvera pas. Car elle n’existe pas. En effet, les marchés sont composés de personnes. Et ces personnes suivent leur instinct, leurs connaissances et leurs attentes. Bien entendu, il existe aussi des règles. Mais les évaluations sont souvent une question de point de vue subjectif. En un mot: à long terme, les marchés créent un équilibre découlant de bénéfices, d’évaluations et d’attentes, mais à court terme, tout tourne autour de la question de savoir si, aujourd’hui, il y aura plus d’acheteurs que de vendeurs ou inversement.

3. Le meilleur jour pour investir, c’est aujourd’hui

De nombreux investisseurs passent trop de temps à chercher le meilleur jour pour investir. Mais sur les marchés efficients, vous pouvez avoir la certitude que plus l’horizon de placement sera long, plus l’importance du moment d’entrée le plus propice s’estompera. Et une chose est sûre: les liquidités ne sont actuellement pas rentables.

4. La performance vient de ce que l’on a

Environ 80% du succès d’un placement vient du choix de la stratégie, pas de la tactique. À long terme, il est important de faire preuve de patience et surtout de choisir une stratégie de placement adéquate. En revanche, réaliser des bénéfices précocement est peut-être l’un des pièges psychologiques les plus fréquents dans lesquels tombent les investisseurs. Ils devraient plutôt faire fructifier leurs placements gagnants et ne pas hésiter à se séparer en toute sérénité des placements perdants.

5. Les marchés haussiers naissent en cas de panique

Les marchés haussiers naissent à partir de la dernière baisse et sont régulièrement détruits par l’un des pièges haussiers typiques: la récession, l’inflation ou l’euphorie. Actuellement, une nouvelle récession ou une inflation semblent peu probables. La première, parce que nous venons juste de la vivre et que ses conséquences restent pour l’instant déflationnistes. Il semble plus plausible que la hausse actuelle prenne fin un jour en raison d’une exagération collective, c’est-à-dire d’une euphorie.

6. Une bonne gestion des risques suit des règles claires

Des processus réglés sont vitaux pour les placements dans les périodes de turbulences. Il y a des phases où ce n’est pas d’une analyse subjective du marché dont on a besoin, mais d’une tolérance vis-à-vis des pertes définie de manière objective. Par conséquent, pour les périodes difficiles, il faut absolument des règles claires et simples qui permettent d’éviter les malentendus.

7. Des processus forts: tel est le secret des investisseurs performants

Le meilleur moyen de se protéger des situations délicates, c’est de définir un processus de placement fort. Car de bons processus tirent profit des points forts de toutes les parties impliquées, créent une compensation automatique des opinions, diversifient et protègent les investisseurs d’eux-mêmes ou, plus exactement, de leurs propres faiblesses psychologiques.

8. Il peut être intelligent de nager à contre-courant

De nombreux investisseurs ont pour but ultime de réaliser des placements anticycliques. Ils veulent acheter bon marché, quand tout le monde vend, et vendre à prix fort lorsque la demande est importante. Mais la réalité est souvent différente. D’où la grande importance de l’expérience, de la méthodologie et de la faculté de jugement qui font partie intégrante d’un bon processus de placement. Car il existe de grandes opportunités de rendement qu’il convient de saisir, notamment lorsque les banques centrales inondent les marchés de liquidité. Mais il y a aussi des moments où il est intelligent de nager à contre-courant. Par exemple, lorsque le marché cède à la panique ou à l’euphorie.

9. À la fin, c’est l’être humain qui compte

La gestion de fortune n’est certainement pas un sujet aussi «aride» que certains le pensent. Les marchés sont déterminés par des personnes et les processus se déroulent rarement comme sur des rails. Les facteurs psychologiques et interpersonnels sont souvent plus complexes que les faits concrets.

Et la mesure du succès, est-elle vraiment objective? Ou est-elle peut-être parfois subjective? L’achat d’un bien immobilier n’est-il un succès que lorsque sa valeur augmente? Ou existe-t-il encore d’autres critères? Pour de nombreuses personnes, la mesure de la «valeur» est subjective. Seule la performance d’un dépôt compte-t-elle dans l’année fiscale? Ou l’impact social joue-t-il également un rôle? Ou bien encore, la valeur et la performance doivent-elles être mesurées sur de plus longues périodes? Le début d’une nouvelle année est le moment idéal pour se poser de telles questions.

Vous avez des questions à ce thème?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.