Marchés volatils: investir en périodes de turbulences
Articles

Initiative: investir dans les marchés volatils.

Le passage à la nouvelle année a été marqué par une forte volatilité sur les marchés financiers. Celle-ci devrait perdurer. Par conséquent, il est d’autant plus important de gérer correctement les titres. Recommandations aux investisseurs pour un portefeuille solide en périodes de turbulences.

Guide de l’investissement dans les actions en périodes de turbulences

En raison d’incertitudes, le début de la nouvelle année fut mitigé pour les marchés financiers; ils ont même eu tendance à faiblir. Le projet de retrait des liquidités sur les marchés des banques centrales s’est reflété au niveau de l’indice de volatilité VIX. Ce dernier a dépassé les 30 points, atteignant ainsi son plus haut niveau depuis janvier de l’année précédente. En tout, l’indice boursier américain S&P 500 et son pendant suisse, le SMI, ont perdu près de 5% de leur valeur en janvier. Reste à savoir si cette tendance se poursuivra le reste de l’année.

Selon les estimations des experts du Credit Suisse, la correction actuelle est plutôt le reflet d’une crise de panique et non le signe avant-coureur d’une baisse durable. Toutefois, les facteurs qui ont entraîné une volatilité accrue sur les marchés ces dernières semaines pourraient continuer à se faire sentir pendant un certain temps. Ces trois recommandations permettent aux investisseurs de naviguer à travers l’environnement volatil actuel de manière aussi sûre que possible.

1.    Patienter face à la volatilité

Garder son calme, penser à long terme et rester investi: comme chacun sait, l’une des principales leçons pour les investisseurs est d’adopter une perspective à long terme. La volatilité fait partie intégrante des placements, tout comme le fait de se retrouver dans le rouge. Des chutes de cours à deux chiffres se produisent presque chaque année.

Un regard dans le rétroviseur permet de constater que les journées les meilleures et les pires se succèdent rapidement en bourse. Il se peut donc qu’une réaction émotionnelle à la volatilité des marchés nuise davantage à la performance du portefeuille que la correction boursière elle-même. Malgré la volatilité actuelle des marchés, le Credit Suisse recommande donc aux investisseurs de ne pas s’écarter de leur stratégie de placement à long terme adaptée à leurs objectifs personnels en matière de rendement et de risque.

Les journées les meilleures et les pires se succèdent souvent rapidement sur les marchés financiers

Les journées les meilleures et les pires se succèdent souvent rapidement sur les marchés financiers

Dernières données: 31.01.2022
Source: Bloomberg, Credit Suisse

2.    Opérer une diversification efficace

Aucune classe d’actifs n’est performante en permanence. La diversification permet néanmoins de tenir bon, même en périodes de turbulences. Son effet s’accentue à mesure que la corrélation entre les classes d’actifs diminue. Par conséquent, il est recommandé aux investisseurs d’opérer une diversification entre différentes classes d’actifs, mais aussi entre différents secteurs, régions et thèmes. Cette approche permet de préserver le portefeuille de l’influence négative de titres individuels.

À long terme, la diversification permet de lisser les fluctuations du portefeuille tout en augmentant son potentiel de rendement. Gérer un portefeuille bien diversifié sur le long terme constitue néanmoins une tâche exigeante, car même si celui-ci semble parfaitement équilibré au départ, la pondération des positions change au fil du temps sur la base de l’évolution des différentes performances. Ces changements doivent être compensés en procédant en continu à des ajustements du portefeuille.

3.    Vérifier la quote-part d’actions

Ces dernières années, sous l’effet de la politique expansionniste des banques centrales, des taux d’intérêt nuls et des programmes de rachats d’actions massifs, la part des actions n’a cessé de croître dans les portefeuilles des investisseurs, faute d’alternatives. Il est donc judicieux de vérifier sa propre quote-part d’actions:

  • Quota d'équité trop élevé:
    Si la part d’actions du portefeuille est trop grande par rapport à l’allocation cible, il est recommandé de réduire la quote-part au moyen de prises de bénéfices sélectives. En fonction de la situation, il peut par ailleurs être intéressant de considérer un réinvestissement partiel dans des instruments présentant un risque systématique inférieur, tels que les placements alternatifs.
  • La part d’actions est trop faible:
    Si la quote-part d’actions du portefeuille est inférieure à l’allocation cible, la volatilité accrue actuelle offre des opportunités. Les investisseurs peuvent prendre des positions dans certains secteurs, certaines régions et certains thèmes qui tirent profit de l’environnement macroéconomique général ou de solides facteurs structurels. Les opportunités peuvent notamment ressortir des valeurs financières et de la santé en Europe ainsi que des titres japonais et italiens. Les stratégies d’accumulation visant l’achat progressif d’actions selon un schéma prédéfini permettent d’atténuer les risques à court terme et de diversifier les points d’entrée.
  • La part d’actions est appropriée:
    Maintenir un niveau de diversification suffisant tant entre les différentes classes d’actifs qu’au sein de chacune d’elles est rentable sur le long terme. Si la quote-part d’actions du portefeuille correspond à la stratégie à long terme, il est intéressant de procéder à une vérification de la répartition par pays et de la pondération par thème et par branche d’activité.
Évolution de certains secteurs dans le contexte actuel de volatilité des marchés

Comment certains secteurs évoluent dans le contexte actuel de volatilité des marchés

Dernières données: février 2022
Source: Credit Suisse House View

Vous avez des questions à ce sujet?

Convenir d’un rendez-vous de conseil This link target opens in a new window
Nous serons ravis de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 001.