Entreprise Press Release

Press Release

Déclaration du CEO du Credit Suisse

En réponse aux spéculations actuelles dans les médias et sur internet concernant une candidature potentielle aux élections présidentielles prévues en 2020 en Côte d'Ivoire, Tidjane Thiam, Chief Executive Officer du Credit Suisse, a fait la déclaration suivante:

«J’ai pris envers le Credit Suisse, ses clients, ses collaborateurs et ses investisseurs un engagement à long terme, celui de diriger cette banque. Après trois années passées à la direction du Credit Suisse, ma tâche n’est pas achevée et j’ai bien l’intention de la poursuivre. La stratégie que nous avons conçue pour le Credit Suisse et que nous mettons en œuvre avec discipline produit de bons résultats. J’entends donc continuer dans mon rôle de CEO du Credit Suisse, en dirigeant le développement de nos activités après une phase de profonde restructuration.  

J'entretiens des liens étroits avec la Côte d'Ivoire, où je suis né, et avec l'Afrique. J'ai travaillé pendant six ans pour le gouvernement de la Côte d'Ivoire et j'ai apporté de nombreuses contributions au développement du pays. Comme nombre d’ivoiriens le savent, j’ai contribué à construire partout en Côte d’Ivoire des routes, des écoles, des lycées, des hôpitaux, des puits mais aussi des centrales électriques ainsi que le troisième pont d'Abidjan – l'un des plus grands d'Afrique – projet que j’ai conçu et développé pendant plusieurs années.

Je suis à la fois touché et honoré par toutes les marques d’affection et de soutien exprimées à mon égard récemment par nombre de mes compatriotes ivoiriens ainsi que plus généralement par de nombreux Africains. J’y suis particulièrement sensible et je les en remercie bien sincèrement. J’ai dit à plusieurs reprises et depuis de nombreuses années ma détermination à ne pas avoir d’activité politique.

Il existe de nombreuses façons de contribuer à faire progresser la Côte d'Ivoire et l'Afrique. L'avenir sera construit non seulement par les hommes politiques, mais également par les agriculteurs, les enseignants, les médecins, les infirmiers, les mécaniciens ou encore les chefs d'entreprise – autrement dit par tous les secteurs de la société. Je suis un manager et j'estime que ce que j'ai fait jusqu'ici – et que je continue à faire – dans ma vie et dans ma carrière en tant qu'Africain dirigeant une société internationale majeure est utile à la cause de l'Afrique et des Africains. À titre privé, je suis impliqué dans de nombreuses initiatives et activités qui contribuent au développement de l'Afrique, et je continuerai à soutenir les projets visant à améliorer les conditions de vie et l’avenir des Africaines et des Africains.»