Entreprise Press Release

Press Release

Gérants de fortune indépendants en Suisse: la consolidation s'intensifie

Le Credit Suisse et l'Université de Saint-Gall publient le «Swiss External Asset Managers Industry Report 2017»


Avec plus de 2500 gérants de fortune indépendants (External Asset Manager, EAM) et des capitaux sous gestion d'un montant de 400 milliards CHF, cette branche est l'un des principaux piliers du secteur financier en Suisse. Au cours des trois prochaines années, elle devrait voir ses actifs gérés augmenter de 0,3% p.a. Parallèlement, confrontée à un environnement professionnel et réglementaire difficile, elle doit relever des défis majeurs. C'est ce que révèle le Swiss EAM Industry Report 2017. Il présente également les probables développements à venir de la branche en tenant compte de l'évolution des besoins des clients, de la mise en œuvre des exigences réglementaires et des possibilités offertes par les nouvelles solutions technologiques. Il se fonde sur une enquête menée auprès de 99 EAM suisses.


Le Swiss EAM Industry Report 2017 publié par le Credit Suisse donne un aperçu de la situation actuelle du secteur des EAM suisses, de ses défis et de ses futurs développements. En outre, il présente des mesures stratégiques susceptibles de jeter les bases d'un avenir prometteur.

Selon les estimations du Credit Suisse, la fortune totale gérée actuellement par les EAM en Suisse s'élève à environ 400 milliards CHF. Les nouvelles exigences réglementaires et le processus de numérisation exercent une influence croissante sur la branche et vont fortement impacter l'activité des EAM à l'avenir. La mise en œuvre de ces dispositions induit des frais considérables. Les défis de l'environnement de marché, notamment la persistance des taux d'intérêt bas et la pression exercée en permanence par les clients pour obtenir les performances attendues, affectent également la rentabilité et le potentiel de croissance. Pour contrer ces tendances au cours des trois prochaines années, les EAM interrogés entendent se concentrer davantage sur l'acquisition de nouveaux clients, l'orientation vers de nouveaux segments et la croissance de la clientèle existante. 

Hausse des coûts et baisse de rentabilité: de vrais défis

Actuellement, bon nombre d'EAM sont confrontés à une augmentation de leurs coûts et à une baisse de leur rentabilité. La pression croissante sur les prix est un facteur supplémentaire de diminution de leurs revenus. Une forte sensibilité aux prix s'observe principalement chez les jeunes clients, mais aussi chez les clients internationaux, qui ne sont généralement plus disposés à payer une prime supplémentaire pour un gérant de fortune suisse.

Selon de nombreux EAM, la pression sur les marges est principalement induite par le durcissement des exigences réglementaires et par les coûts liés à l'augmentation de la complexité des affaires. Les personnes interrogées sont convaincues que ces exigences vont fortement influencer la manière dont elles exerceront leurs activités à l'avenir. Elles s'attendent à ce que le coût de la mise en œuvre de ces prescriptions augmente. En outre, des limitations d'accès aux marchés et d'autres restrictions sont susceptibles d'affecter la couverture de certaines juridictions de clients à l'étranger. Les incertitudes quant aux exigences réglementaires qui seront appliquées ces trois prochaines années comptent parmi les principales préoccupations des EAM, de même que le manque d'informations sur les prescriptions nouvellement introduites. Pour réduire l'expectative, certains EAM se préparent dès aujourd'hui à l'évolution des processus réglementaires (p. ex. «adéquation et caractère approprié») et étudient les options de sourcing. 

Indépendance et relation personnelle avec le conseiller clientèle: des piliers de l'activité des EAM

Selon l'enquête, l'indépendance et une relation personnelle avec le conseiller clientèle sont les deux principaux arguments qui incitent les clients à choisir les prestations d'un EAM. L'indépendance leur donne la possibilité de sélectionner avec une grande liberté ce qui leur convient dans une large gamme de produits et de services proposés par les différentes banques de dépôt de l'EAM.

Les personnes interrogées ont déclaré en outre que de nombreux clients estimaient que le suivi assuré par un EAM permettait une relation plus personnalisée avec le conseiller clientèle et que le taux de fluctuation inférieur des collaborateurs en contact avec la clientèle était considéré comme un avantage à cet égard. Néanmoins, les EAM sont confrontés en permanence à de nouveaux développements sur le marché suisse, notamment le vieillissement de la base de clientèle et la numérisation de «relations très personnelles» jusqu'ici. 

Tendance à la consolidation dans le secteur des EAM

Actuellement, les EAM sont confrontés à la consolidation de leur branche. D'après l'enquête, ils pensent que cette tendance va s'intensifier au cours des trois prochaines années. Pour faire de ce défi une opportunité, la plupart d'entre eux estiment que les mesures les plus judicieuses et les plus simples à mettre en œuvre sont l'acquisition de portefeuilles clients de banques (58%) et des alliances stratégiques avec d'autres EAM (49%). Ils sont nombreux à déclarer chercher des moyens de développer leur entreprise par la reprise (39%) ou la fusion (32%) avec un autre EAM. Jusqu'à présent toutefois, peu d'EAM ont manifesté de l'intérêt pour la vente de leur société. Ils attendent de voir comment le marché va évoluer, étant donné le manque d'informations au niveau réglementaire. 

Mesures stratégiques pour la poursuite de la croissance

Interrogés sur leurs principaux objectifs stratégiques pour les trois prochaines années, la plupart des EAM ont répondu qu'ils mettraient l'accent sur le développement d'une large gamme de produits et de prestations, ainsi que sur le renforcement des relations clientèle personnelles en misant sur l'excellence du service.

Quels que soient leur taille, leur modèle commercial et leur offre, tous estiment important de relever les défis abordés par l'étude. La plupart d'entre eux (79%) ont affirmé qu'ils allaient étendre leur offre au cours des trois prochaines années en raison de l'évolution des besoins des clients (nouvelle génération de clients, forte sensibilité à la performance), des nouvelles exigences réglementaires (y c. LEFin/LSFin/MiFID II) et de la pression les forçant à améliorer leur rentabilité. 

Informations sur le Swiss EAM Industry Report 2017

Le Swiss EAM Industry Report 2017 est le fruit d'une collaboration entre le Credit Suisse et l'Université de Saint-Gall. Il se fonde sur une vaste enquête portant sur les principaux domaines de l'activité des EAM. 99 sociétés domiciliées en Suisse y ont participé. En plus de la collecte des données d'enquête, des entretiens personnels ont été menés avec les associés de neuf EAM sélectionnés dans différentes régions géographiques de Suisse. Les EAM interrogés sont principalement de grandes entreprises qui gèrent au total une fortune de 70 milliards CHF (soit env. 20% du marché global suisse). En outre, lors de la sélection des participants à l'enquête, l'accent a été mis sur de grands EAM ayant des activités internationales. Mais des entreprises de plus petite taille à vocation régionale ont également été consultées.

Il est possible d'obtenir de plus amples informations ici.