Entreprise Press Release

Press Release

Résultats du 4ème trimestre et de l'année 2013:

Le Credit Suisse Group enregistre au 4T13 un bénéfice avant impôts déclaré (résultats de base) total de 428 millions de francs, en hausse de 11% par rapport aux 385 millions de francs du 4T12, et un bénéfice avant impôts ajusté* de 1321 millions de francs; les résultats reflètent une forte rentabilité à PB&WM et une bonne performance à IB, avec une vigueur particulière dans les domaines des actions et des émissions

Pour 2013, le Credit Suisse Group enregistre un bénéfice avant impôts déclaré (résultats de base) total de 4461 millions de francs, en hausse de 136% par rapport aux 1888 millions de francs de 2012, et un bénéfice avant impôts ajusté* de 5810 millions de francs; les résultats démontrent la vigueur des activités stratégiques, avec un rendement des fonds propres de 13% pour les affaires stratégiques

Le Conseil d’administration proposera pour 2013 une distribution en espèces de 0.70 franc par action, exonéré de l'impôt anticipé suisse

Le Credit Suisse Group annonce ses résultats du 4T13 ainsi que ses résultats pour l'exercice 2013.

Résultats de base du 4T13:
- Résultats déclarés totaux : bénéfice avant impôts de 428 millions de francs , y compris les provisions pour litiges de 514 millions de francs, rendement des fonds propres de 3%
Résultats ajustés* : bénéfice avant impôts de 1321 millions de francs , rendement des fonds propres de 9%
- Résultats stratégiques : bénéfice avant impôts de 1461 millions de francs, rendement des fonds propres de 11%

Résultats de base de l'année 2013:
Résultats déclarés totaux : bénéfice avant impôts de 4461 millions de francs , rendement des fonds propres de 8%
- Résultats ajustés* : bénéfice avant impôts de 5810 millions de francs, rendement des fonds propres de 10%
Résultats stratégiques : bénéfice avant impôts de 7145 millions de francs, rendement des fonds propres de 13%

Private Banking & Wealth Management:
- 4T13 : bénéfice avant impôts déclaré total de 870 millions de francs, compte tenu de provisions pour litiges de 175 millions de francs en relation avec l’aspect de l’affaire fiscale aux Etats-Unis lié à la SEC, pour laquelle nous continuons à travailler en vue d’une résolution; forte rentabilité dans les affaires stratégiques, avec un bénéfice avant impôts de 1057 millions de francs et un rendement après impôts des fonds propres alloués selon Bâle III de 34%
- 2013 : bénéfice avant impôts déclaré total de 3686 millions de francs; bénéfice avant impôts dans les affaires stratégiques supérieur à celui de 2012, en raison d'une hausse significative des revenus basés sur les commissions; le bénéfice avant impôts d'Asset Management a augmenté de 32% de 2012 à 2013, ce qui démontre l'importance des activités restructurées d'Asset Management dans la génération de bénéfices au sein de la division
- Total des nouveaux capitaux nets déclarés de 32,1 milliards de francs en 2013, avec une poursuite de la croissance, essentiellement dans les marchés émergents et dans le segment de clientèle Ultra-High Net Worth Individual

Investment Banking:
- 4T13 : perte avant impôts déclarée totale de 40 millions de francs, comprenant des provisions pour litiges de 339 millions de francs en relation avec le litige hypothécaire en cours; bonne performance dans les affaires stratégiques, avec un bénéfice avant impôts de 485 millions de francs, les parts de marché soutenues dans les affaires à rendement élevé générant de la croissance
- 2013 : bénéfice avant impôts déclaré total de 2243 millions de francs; amélioration de la rentabilité et bénéfice avant impôts dans les affaires stratégiques en augmentation de 13% par rapport à 2012, ce qui reflète des revenus en légère baisse, une réduction de la base de coûts ainsi qu'une baisse du taux d'endettement et de l'utilisation du capital; rendement après impôts des fonds propres alloués selon Bâle III de 19% dans les affaires stratégiques

Poursuite de l'amélioration de la capitalisation et de l'endettement; les objectifs pour fin 2013 ont été dépassés:
- Le Look-through Basel III CET1 ratio a augmenté à 10,3%; le Look-through Total Capital ratio est passé à 16,1% à la fin du 4T13
- L'exposition à l’endettement a baissé de 20% depuis le 3T12 pour atteindre 1130 milliards de francs à la fin du 4T13; le Look-through Swiss Total Capital leverage ratio s'élevait à 3,8% à la fin du 4T13

Poursuite des progrès réalisés dans les initiatives de réduction des coûts:
- Des réductions de coûts de 3,1 milliards de francs ont été réalisées à fin 2013, en bonne voie pour atteindre l'objectif de plus de 4,5 milliards de francs de réductions des coûts à fin 2015 par rapport au taux de frais annualisé adapté* des six premiers mois de 2011 (6M11)
- Charges totales de rémunérations et indemnités en baisse de 8% pour le Groupe et de 10% pour Investment Banking en 2013 par rapport à 2012

Brady W. Dougan, Chief Executive Officer, a déclaré: «En 2013, nos priorités ont été de continuer à améliorer notre rentabilité, à renforcer notre capitalisation et à réduire les risques et l’exposition à l’endettement, tout en augmentant nos parts de marché sur les marchés cibles. Nous avons enregistré de bons progrès concernant ces objectifs tout en prenant un certain nombre de mesures stratégiques supplémentaires, aussi bien au niveau du Groupe que dans nos deux divisions, pour poursuivre l’adaptation de nos activités.»

Concernant la performance du Groupe, il a poursuivi: «En 2013, nous avons réalisé de bons résultats et atteint un rendement des fonds propres après impôts de 13% pour l’exercice dans nos affaires stratégiques, ce qui démontre la vigueur de nos activités de base. En outre, notre discipline en termes de coûts a été constante, avec des charges de rémunérations et indemnités en baisse de 8% pour le Groupe et de 10% pour Investment Banking.»

A propos des résultats du Groupe en 2013, il a affirmé: «La création des unités non stratégiques, annoncée en octobre, nous permettra d'accélérer le transfert de ressources dans les activités à rendement élevé. Il s’agit également d’une étape essentielle pour parvenir à une allocation de fonds propres plus équilibrée entre nos divisions. En 2013, nous avons fait des progrès au niveau de la thématique «too big to fail». En novembre 2013, nous avons annoncé notre programme visant à faire évoluer la structure juridique du Groupe. Celui-ci a pour but à la fois de répondre aux exigences futures en termes de planification globale en prévision d’un assainissement ou d’une liquidation et d’aboutir à une infrastructure opérationnelle nettement moins complexe et plus efficace dans l’optique des nouvelles exigences réglementaires.»

Il a poursuivi: «Nous avons largement achevé le plan de capital que nous avions annoncé en juillet 2012, et nous avons terminé l’année avec un Look-through Basel III CET1 ratio de 10,3%. De même, nous avons encore réduit notre exposition à l’endettement et atteint un Look-through Swiss Total Capital leverage ratio de 3,8% à la fin de l’année. Sur la base de notre évaluation préliminaire, les directives révisées du Comité de Bâle sur le calcul du ratio d’endettement porteraient à environ 4% notre ratio à la fin 2013, nous mettant en accord avec les exigences suisses pour 2019. Nous avons émis avec succès 6 milliards de francs de capital notes à faible seuil de déclenchement en 2013, et il ne nous manque plus qu’environ 3 milliards de francs pour répondre aux exigences suisses de fonds propres progressives pour 2019. Par ailleurs, nous avons introduit dans notre plan de rémunération 2013 un instrument similaire, qui aligne la structure de rémunération sur la solidité du capital du Groupe et qui apporte un avantage supplémentaire au niveau des capitaux tier 1.»

S'agissant des divisions, il a déclaré: «A Private Banking & Wealth Management, nous avons amélioré la rentabilité de nos activités stratégiques en 2013, notamment par une augmentation de 32% du bénéfice avant impôts par rapport à 2012 dans nos affaires d'Asset Management restructurées. Nous avons continué de réaffecter des ressources aux secteurs en croissance et avons enregistré un taux de croissance des nouveaux capitaux nets de 8% issus des marchés émergents à Wealth Management Clients, où nous voyons encore un fort potentiel de croissance. En outre, nous avons encore progressé dans l'adaptation de notre couverture des marchés matures en 2013, notamment en réalignant nos activités en Allemagne, et avons continué à exploiter notre très bonne position sur le marché suisse. Nous resterons centrés sur l’amélioration de la rentabilité de nos activités de Private Banking & Wealth Management en générant de la croissance sur les marchés émergents et en continuant d’adapter nos capacités sur les marchés matures en fonction des besoins des clients.»

Il a encore ajouté: «A Investment Banking, nos affaires stratégiques ont enregistré une bonne performance au 4T13 et ont amélioré la rentabilité et les rendements pour 2013. Nos parts de marché soutenues dans nos affaires à rendement élevé, parallèlement à une réduction de la base de coûts et à une baisse de l’endettement et de l’utilisation du capital, nous ont permis d'obtenir un rendement après impôts des fonds propres alloués selon Bâle III de 19% pour 2013. Notre division Investment Banking transformée dispose d’une activité liée aux actions classée parmi les trois premiers, d’une activité d’émission et de conseil forte et rentable et d’une activité liée aux titres à revenu fixe axée sur les rendements élevés; ainsi, nous estimons qu’elle est bien positionnée pour continuer à répondre aux besoins de nos clients et générer une rentabilité et des rendements élevés en 2014.»

A propos des perspectives, il a déclaré: «Jusqu'à présent cette année, les résultats s’inscrivent dans la lignée des bons démarrages que nous avons constatés les années précédentes, avec quelques variations suivant les activités. Nous sommes convaincus que la dynamique de nos activités stratégiques ainsi que la réussite de la liquidation de positions et de pertes dans nos unités non stratégiques nous permettront d’atteindre notre objectif de rendement des fonds propres de 15% pour le cycle.»

Information actualisée sur certaines provisions pour litiges
Au 4T13, le Credit Suisse a constitué des provisions de 339 millions de francs en rapport avec le litige hypothécaire en cours ainsi que de 175 millions de francs en relation avec l’aspect de l’affaire fiscale aux Etats-Unis lié à la SEC, pour laquelle nous continuons à travailler en vue d’une résolution.

Information actualisée sur les réductions des coûts
A la fin du 4T13, le Credit Suisse avait réalisé 3,1 milliards de francs de réductions des coûts par rapport au taux de frais annualisé adapté* des 6M11. Il est en bonne voie pour atteindre l’objectif de réduction totale du taux de frais de plus de 4,5 milliards de francs d'ici à la fin 2015. Dans le cadre de nos initiatives de réduction des coûts, les charges totales de rémunérations et indemnités ont baissé de 8% pour le Groupe et de 10% pour Investment Banking en 2013 par rapport à 2012. Au 4T13, les coûts pour le réalignement des activités, comptabilisés au sein du Corporate Center, se sont élevés à 131 millions de francs.

Fonds propres et financement
A la fin du 4T13, le Credit Suisse a déclaré un Look-through Total Capital ratio de 16,1%, soit une hausse par rapport aux 14,5% du 3T13. A la fin du 4T13, le Look-through Basel III CET 1 ratio était de 10,3%, soit une hausse par rapport aux 10,2% du 3T13.

Le Basel III CET1 ratio s'est élevé à 16,0% à la fin du 4T13, contre 16,3% à la fin du 3T13, principalement en raison d'une augmentation des actifs pondérés en fonction des risques. Les actifs pondérés en fonction des risques selon Bâle III se sont accrus de 2% pour le Groupe, passant de 269,3 milliards de francs à la fin du 3T13 à 273,8 milliards de francs à la fin du 4T13, ce qui reflète une hausse du risque opérationnel et une légère augmentation du risque de marché, partiellement compensées par une diminution du risque de crédit et par une baisse résultant de la conversion des devises.

A la fin du 4T13, l’exposition du Credit Suisse à l'endettement s'élevait à 1130 milliards de francs, en baisse de 20% par rapport au 3T12. A la fin du 4T13, le Look-through Swiss Total Capital leverage ratio a atteint 3,8%, contre 3,2% à la fin du 3T13.

Le Credit Suisse continue à gérer ses liquidités de manière conservatrice, affichant un net stable funding ratio (NSFR) estimé à long terme dépassant 100% sur la base du cadre actuel de la FINMA à la fin du 4T13.

Proposition de distribution provenant des réserves de contributions en capital
Lors de l’Assemblée générale ordinaire du 9 mai 2014, le Conseil d’administration proposera pour l’exercice 2013 une distribution en espèces de 0.70 franc par action, qui sera versée à partir des réserves de contributions en capital. Cette dernière vise à poser les bases de l’évolution future de nos paiements de dividendes alors que le Credit Suisse continuera à mettre en œuvre sa stratégie et à résoudre les affaires héritées du passé.

Cette distribution sera exonérée de l'impôt anticipé suisse et ne sera pas soumise à l'impôt sur le revenu pour les particuliers résidant en Suisse et détenant les actions à titre privé.

Avantages de la banque intégrée
Au 4T13, le Credit Suisse a généré 1112 millions de francs de produits provenant des activités inter-divisions dans le cadre de la banque intégrée. Ce montant correspond à 18,6% des produits nets (résultats de base) au 4T13.


Détails des résultats des segments au 4T13

Private Banking & Wealth Management
- Produits nets déclarés totaux de 3438 millions de francs, en hausse par rapport au 4T12 et au 3T13, reflétant:
- une augmentation des revenus basés sur les transactions et sur la performance dans les affaires stratégiques
- une performance robuste et une hausse des commissions de gestion liées aux hedge funds et aux produits alternatifs à Asset Management
- Charges d'exploitation déclarées totales de 2536 millions de francs, en hausse par rapport au 4T12 et au 3T13, les charges du 4T13 incluant des provisions pour litiges plus élevées en relation avec l’aspect de l’affaire fiscale aux Etats-Unis lié à la SEC, pour laquelle nous continuons à travailler en vue d’une résolution
- Afflux net de nouveaux capitaux au 4T13: 1,7 milliard de francs pour Wealth Management Clients, grâce à une poursuite de la croissance dans les marchés émergents, partiellement neutralisée par des sorties de capitaux transfrontières en Europe de l'Ouest; forts afflux de 4,0 milliards de francs à Corporate & Institutional Clients; sorties de capitaux de 0,5 milliard de francs à Asset Management

Résultats stratégiques : les résultats stratégiques pour Private Banking & Wealth Management comprennent les affaires de Wealth Management Clients, de Corporate & Institutional Clients et d'Asset Management. Au 4T13, les affaires stratégiques au sein de Private Banking & Wealth Management ont généré un bénéfice avant impôts de 1057 millions de francs et des produits nets de 3269 millions de francs.

Les produits nets ont légèrement augmenté par rapport au 4T12, en raison de la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance et de l'augmentation des commissions et frais récurrents,

partiellement neutralisées par une baisse des autres revenus et du résultat net des opérations d'intérêts. Par rapport au 3T13, les produits nets ont augmenté de 11%, principalement en raison de l'effet saisonnier important lié aux commissions de performance.

Les charges d'exploitation totales, de 2185 millions de francs, ont légèrement augmenté en comparaison du 4T12 et du 3T13. Les provisions pour pertes sur crédit se sont chiffrées à 27 millions de francs pour un portefeuille de prêts net de 212 milliards de francs.

Wealth Management Clients fait état d'un bénéfice avant impôts de 475 millions de francs et de produits nets de 2065 millions de francs au 4T13. Les produits nets ont été stables par rapport au 4T12, car la progression des commissions et frais récurrents a été neutralisée par une baisse du résultat net des opérations d'intérêts. Les produits nets sont, eux aussi, restés stables par rapport au 3T13, avec une légère augmentation des revenus basés sur les transactions et sur la performance. Au 4T13, la marge brute a été de 104 points de base, soit cinq points de base de moins qu'au 4T12, ce qui reflète essentiellement la poursuite d'un environnement de faibles taux et une hausse de 5% de la moyenne des actifs gérés. Par rapport au 3T13, la marge brute a perdu un point de base, principalement en raison de la hausse de la moyenne des actifs gérés. Les charges d'exploitation totales, de 1572 millions de francs au 4T13, sont restées stables en comparaison du 4T12 et ont augmenté de 3% par rapport au 3T13.

Au 4T13, Corporate & Institutional Clients, qui fournit une couverture complète des besoins en services financiers des clients entreprises et des clients institutionnels en Suisse ainsi que des banques dans le monde entier, a enregistré un bénéfice avant impôts de 213 millions de francs et des produits nets de 485 millions de francs. Les produits nets ont baissé de 9% en comparaison avec le 4T12, principalement en raison de la diminution du résultat net des opérations d'intérêts résultant de l'environnement de taux bas et d'un gain lié à un cas de recovery de 25 millions de francs au 4T12. Par rapport au 3T13, les produits nets ont baissé de 3%, ce qui est dû avant tout à la baisse des commissions et frais récurrents. Les charges d'exploitation totales, de 263 millions de francs au 4T13, ont diminué de 4% en comparaison du 4T12 et augmenté de 3% par rapport au 3T13. Les provisions pour pertes sur crédit se sont chiffrées à 9 millions de francs au 4T13 pour un portefeuille de prêts net de 62 milliards de francs.

Au 4T13, Asset Management a dégagé un bénéfice avant impôts de 369 millions de francs, avec des produits nets de 719 millions de francs. Les produits nets se sont considérablement accrus par rapport au 4T12 et au 3T13, grâce à l'augmentation des commissions de performance et des commissions de placement de private equity. Les commissions de performance sont normalement réalisées tous les semestres, au 2T et au 4T, ou une fois par année au 4T. La marge récurrente basée sur les commissions a augmenté à 39 points de base, contre 38 points de base aux 4T12 et 3T13, en phase avec la croissance des actifs gérés.

Résultats non stratégiques : les résultats non stratégiques pour Private Banking & Wealth Management comprennent les positions en relation avec la restructuration de l'ancienne division Asset Management, les opérations de liquidation relatives à l’initiative de sortie des petits marchés et certaines opérations de liquidation liées à des affaires transfrontières héritées du passé, des frais de litige principalement liés à l’affaire fiscale aux Etats-Unis, l'impact de la restructuration des opérations onshore en Allemagne, d'autres positions non stratégiques de moindre importance auparavant à Corporate & Institutional Clients ainsi que la liquidation et la réduction active de certains produits.

Au 4T13, les affaires non stratégiques au sein de Private Banking & Wealth Management ont fait état d'une perte avant impôts de 187 millions de francs, à comparer avec une perte avant impôts de 118 millions de francs au 4T12, ce qui reflète une hausse des provisions pour litiges en relation avec l’aspect de l’affaire fiscale aux Etats-Unis lié à la SEC, pour laquelle nous continuons à travailler en vue d’une résolution. Au 3T13, les affaires non stratégiques avaient enregistré un bénéfice avant impôts de 210 millions de francs, comprenant des gains sur la vente d'anciennes activités d'Asset Management.

Afflux net de nouveaux capitaux : Private Banking & Wealth Management a enregistré un afflux net de nouveaux capitaux de 4,4 milliards de francs au 4T13. Le portefeuille stratégique de Wealth Management Clients a contribué à l'afflux net de nouveaux capitaux à hauteur de 1,7 milliard de francs, avec des afflux toujours forts des marchés émergents, partiellement neutralisés par de nouvelles sorties de capitaux transfrontières en Europe de l'Ouest. L'afflux net de nouveaux capitaux de Corporate & Institutional Clients s'est élevé à 4,0 milliards de francs au 4T13. Asset Management a fait état de sorties nettes de capitaux de 0,5 milliard de francs au 4T13, essentiellement dans les multi-asset class solutions et les produits à revenu fixe, partiellement compensées par des afflux dans les stratégies indicielles et les produits de crédit.

Investment Banking
- Les résultats reflètent une bonne performance dans les affaires stratégiques et une perte avant impôts accrue dans les affaires non stratégiques, en raison des provisions pour litiges plus élevées en relation avec les affaires hypothécaires
- Produits déclarés totaux de 2725 millions de francs, en hausse par rapport au 4T12 et au 3T13, reflétant:
- une bonne performance dans les affaires stratégiques; la vigueur des activités liées aux actions, au crédit et aux émissions, partiellement neutralisée par des résultats en baisse dans les affaires de taux
- des pertes sur les produits nets réduites dans les affaires non stratégiques
- Charges d'exploitation déclarées totales de 2757 millions de francs, en hausse par rapport au 4T12 et au 3T13, en raison de l'augmentation significative des provisions pour litiges ainsi que de l'accroissement des charges liées aux rémunérations et indemnités

Résultats stratégiques : au 4T13, les affaires stratégiques au sein d'Investment Banking ont généré un bénéfice avant impôts de 485 millions de francs et des produits nets de 2812 millions de francs.

Les revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe, de 808 millions de francs, étaient de 32% inférieurs à ceux du 4T12, ce qui reflète les niveaux d'activités de négoce des clients toujours faibles, en particulier dans les produits global macro, ce qui comprend nos affaires de taux, de devises et de matières premières. Les revenus ont baissé de 22% par rapport au 3T13 en raison d'une baisse des activités de négoce des clients dans les affaires de leveraged finance, les marchés émergents et les affaires de taux.

Les revenus de la vente et du négoce d'actions, de 1087 millions de francs, se sont améliorés de 21% par rapport au 4T12, ce qui reflète la poursuite du statut de leader du marché, une hausse de la valeur des actions et une augmentation des affaires clientèle. Les revenus de la vente et du négoce d'actions sont restés stables par rapport au 3T13.

Les revenus issus de l'émission et du conseil sont de 951 millions de francs, soit une baisse de 3% par rapport au 4T12, la performance robuste des activités d'émission d'actions ayant été neutralisée par la baisse des revenus issus des activités d’émission d’emprunts et de conseil. Par rapport au 3T13, les revenus issus de l'émission et du conseil se sont accrus de 35%, principalement grâce à la vigueur des activités d'émission d'actions et à l'augmentation des résultats des activités d’émission d’emprunts et de conseil.

Les rémunérations et indemnités, de 1335 millions de francs, ont augmenté de 17% par rapport au 4T12 et de 22% par rapport au 3T13, en raison de la hausse des charges salariales discrétionnaires liées à la performance. Le total des autres charges d'exploitation a diminué de 7% par rapport au 4T12 et est resté stable comparé au 3T13.

Les résultats ont subi les conséquences de l’affaiblissement du taux moyen du dollar US face au franc suisse par comparaison avec le 4T12 et le 3T13, qui a pénalisé les revenus et joué en faveur des dépenses.

A la fin du 4T13, les affaires stratégiques au sein d'Investment Banking ont fait état d'actifs pondérés en fonction des risques selon Bâle III de 156 milliards de dollars, démontrant la poursuite des progrès réalisés dans la réduction des actifs pondérés en fonction des risques. Par rapport au 4T12, les actifs pondérés en fonction des risques selon Bâle III ont baissé de 8 milliards de dollars, ce qui reflète des réductions liées aux affaires de 22 milliards de dollars, neutralisées par des augmentations de 8 milliards de dollars dues à des adaptations méthodologiques et des mises à jour de paramètres et un ajout de 6 milliards de dollars lié aux risques opérationnels au 4T13. L'exposition à l’endettement des affaires stratégiques au sein d'Investment Banking était de 725 milliards de dollars à la fin du 4T13, ce qui représente une réduction de 46 milliards de dollars, soit 6%, par rapport à la fin du 3T13.

Affaires non stratégiques : les résultats non stratégiques pour Investment Banking incluent le portefeuille de liquidation relatif aux affaires de titres à revenu fixe, des affaires de taux héritées du passé, en particulier des instruments de fonds propres non conformes à Bâle III et des positions structurées exigeantes en capital, des coûts de financement liés à des affaires héritées du passé en rapport avec des titres de créance non conformes à Bâle III, ainsi que certains frais de litige hérités du passé et d’autres petites positions non stratégiques.

Au 4T13, les affaires non stratégiques au sein d'Investment Banking ont généré une perte avant impôts de 525 millions de francs et des pertes sur les produits nets de 87 millions de francs. Les charges d’exploitation totales, de 438 millions de francs, ont augmenté par rapport au 4T13 et au 3T13, ce qui reflète des provisions pour litiges nettement plus élevées, principalement en rapport avec le litige hypothécaire en cours. Les pertes sur les produits nets ont été réduites par rapport au 4T13 et au 3T13. Cette réduction est due aux gains de valeur, en particulier dans le portefeuille de liquidation relatif aux affaires de titres à revenu fixe hérité du passé, reflétant différentes mesures de gestion de portefeuille.

A la fin du 4T13, les affaires non stratégiques ont fait état d'actifs pondérés en fonction des risques selon Bâle III de 20 milliards de dollars, ce qui représente une diminution de 3 milliards de dollars par rapport au 4T12. Ce chiffre est à comparer à l'objectif de 6 milliards de dollars à fin 2015. En outre, les affaires non stratégiques ont fait état d'une exposition à l’endettement de 87 milliards de dollars à la fin du 4T13, ce qui représente une réduction de 6 milliards de dollars, soit 6%, par rapport au 3T13. Ce chiffre est à comparer à l'objectif de 24 milliards de dollars à fin 2015 s'agissant de l'exposition à l’endettement.

Corporate Center
Le Corporate Center a enregistré une perte avant impôts de 402 millions de francs au 4T13, qui inclut des pertes de valeur juste de 180 millions de francs sur la dette du Credit Suisse, des pertes DVA (debit valuation adjustments) en relation avec certains engagements structurés (Notes) de 69 millions de francs et des gains de valeur juste sur des dérivés individuels de 47 millions de francs, ce qui s'est traduit par des pertes globales de valeur juste sur les écarts de crédit du Credit Suisse de 202 millions de francs au cours du 4T13. Les pertes de valeur juste sur la dette du Credit Suisse reflètent le resserrement des écarts de crédit sur la dette senior et le prêt subordonné pour la plupart des monnaies. Les résultats du 4T13 incluent également des coûts pour le réalignement des activités à hauteur de 131 millions de francs, des coûts liés à l'architecture informatique de 69 millions de francs et un gain de 68 millions de francs sur la vente de biens immobiliers. Ce résultat est à comparer à une perte avant impôts de 824 millions de francs au 4T12 et à une perte avant impôts de 559 millions de francs au 3T13.

* Les résultats ajustés et les taux de frais adaptés sont des données financières non présentées selon les normes GAAP. Le tableau ci-dessous inclut un rapprochement entre les résultats ajustés et les mesures US GAAP les plus directement comparables. Pour plus d'informations sur le calcul des résultats ajustés, y compris les rapprochements dans le temps, et les taux de frais sur une base annualisée et adaptée, veuillez vous référer à la présentation des résultats du 4T13.

Les résultats stratégiques et non stratégiques sont présentés dans ce communiqué de presse. Comme annoncé précédemment, au 4T13, le Credit Suisse a créé des unités non stratégiques au sein des divisions Investment Banking et Private Banking & Wealth Management, et a séparé les éléments non stratégiques au Corporate Center, ce qui permet au Credit Suisse de réaffecter des ressources et de se concentrer sur la croissance dans les affaires à rendement élevé. Pour une définition des résultats non stratégiques, voir «Format of presentation and changes in reporting» au chapitre I – Credit Suisse Results – Credit Suisse – Information and developments du rapport trimestriel du 4T13.

Les revenus et dépenses ainsi que les gains déterminants sur les ventes d’activités de Private Banking & Wealth Management sont classifiés en tant qu’opérations non poursuivies dans le compte de résultats du Groupe, alors que les gains et dépenses en rapport avec les ventes d’activités sont dans les résultats du segment, mais pas dans les résultats ajustés. Voir «Format of presentation and changes in reporting» au chapitre I – Credit Suisse results – Credit Suisse – Information and developments» du rapport trimestriel du 4T13.

Dans ce communiqué de presse, toutes les indications relatives au bénéfice avant impôts pour les résultats de base se réfèrent au résultat des activités poursuivies, avant impôts.

Rapport trimestriel 4T13
Le rapport trimestriel 4T13 ainsi que les pages de présentation des résultats correspondantes peuvent être téléchargés dès aujourd'hui, 6h30 HEC.

Le rapport trimestriel peut être téléchargé à l'adresse suivante:
https://www.credit-suisse.com/investors/doc/csg_financialreport_4q13.pdf

Les versions imprimées du rapport trimestriel peuvent être commandées gratuitement à l'adresse suivante:
https://publications.credit-suisse.com/index.cfm/publikationen-shop/quarterly-reports/

Les pages de présentation des résultats peuvent être téléchargées à l'adresse suivante:
https://www.credit-suisse.com/investors/doc/csg_4q2013_slides.pdf