Entreprise Press Release

Press Release

Résultats du 3e trimestre 2012 mettant en évidence la réussite de l’implémentation des mesures stratégiques et la poursuite d’un fort dynamisme clientèle, avec un bénéfice avant impôts ajusté* (résultats de base) de 1203 millions de francs, un bénéfice net ajusté* distribuable aux actionnaires de 891 millions de francs et un rendement des fonds propres ajusté* de 9,6%

Résultats du 3e trimestre 2012 avec un bénéfice avant impôts déclaré (résultats de base) de 359 millions de francs, un bénéfice net distribuable aux actionnaires déclaré de 254 millions de francs et un rendement des fonds propres déclaré de 2,9%, ce qui reflète les pertes de valeur juste de 1048 millions de francs avant impôts du fait d'un resserrement substantiel des écarts de crédit du Credit Suisse

Résultats des neuf premiers mois de 2012:
- Bénéfice avant impôts ajusté* (résultats de base) de 3835 millions de francs, bénéfice net ajusté* distribuable aux actionnaires de 2761 millions de francs et rendement des fonds propres ajusté* de 10,4%
- Bénéfice avant impôts déclaré (résultats de base) de 1510 millions de francs, bénéfice net déclaré distribuable aux actionnaires de 1086 millions de francs et rendement des fonds propres déclaré de 4,2%, ce qui reflète des pertes de valeur juste de 2563 millions de francs avant impôts sur la dette du Credit Suisse

Mesures de réduction des coûts dépassant les objectifs:
- Dépassement probable des réductions de coûts annoncées précédemment avec horizon 2013 surpassant 3,0 milliards de francs pour l’année fiscale 2013 par rapport au taux de frais annualisé adapté* du 1er semestre 2011
- Définition d’un objectif supplémentaire de réduction des coûts de 0,5 milliard de francs tant pour 2014 que pour 2015, avec pour résultat une réduction totale du taux de frais de 4,0 milliards de francs par rapport au taux de frais annualisé adapté* du 1er semestre 2011

Poursuite du renforcement de la base de capital; annonce de mesures supplémentaires pour réduire les actifs pondérés en fonction des risques et l’endettement:
- Progrès dans la mise en œuvre des mesures de capital annoncées avec un ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) au 3e trimestre 2012 de 8,2%, ce qui devrait permettre à la banque d’atteindre environ 9,3% d’ici à fin 2012 sur une base pro forma et de satisfaire à l’exigence de 10% pour fin 2018 d’ici à la mi-2013
- Objectif de réductions de bilan de 130 milliards de francs ou de 13% du total des actifs jusqu'à fin 2013, ce qui optimisera le ratio d’endettement
- Objectif de réduire davantage les actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III au sein d’Investment Banking, de 10%, à 180 milliards de dollars américains jusqu’à fin 2013
- Augmentation du ratio du noyau des fonds propres de base selon Bâle 2.5 de 2,2 points de pourcentage à 14,7%, augmentation du ratio des fonds propres totaux de 1,0 point de pourcentage à 21,2%
- Très bonne position en termes de liquidités avec un net stable funding ratio estimé dépassant 100%

Le Credit Suisse Group publie ses résultats pour le 3e trimestre ainsi que pour les neuf premiers mois de 2012 et fournit des informations actuelles sur l’implémentation des mesures de capital annoncées précédemment.

Brady W. Dougan, Chief Executive Officer, a déclaré: «Nous sommes en train de mettre en œuvre avec succès les mesures stratégiques entamées l’année dernière tout en maintenant un fort dynamisme clientèle. Nous avons adapté nos affaires afin de mieux répondre aux exigences posées par un environnement de marché et de surveillance modifié et, ce faisant, nous avons sensiblement réduit les risques. Dans le même temps, nous avons fortement diminué nos coûts et accru l'efficacité au sein de la banque. En outre, nous avons poursuivi le renforcement de notre base de capital et avons optimisé la structure de notre bilan pour répondre aux exigences réglementaires futures. Malgré ces mesures, nous avons mis sur pied une plate-forme très solide pour offrir le meilleur conseil et le meilleur service à nos clients.»

Il a ajouté: «Au troisième trimestre 2012, nos domaines d’activité ont enregistré de bons résultats tout en accroissant l’efficacité de leurs opérations. Nous estimons que nous réaliserons des réductions de coûts supérieures au chiffre de 3,0 milliards de francs annoncé précédemment pour l’ensemble de l’année 2013 et nous mettons tout en œuvre pour réaliser des réductions de coûts supplémentaires au cours des années suivantes. La mise en œuvre des mesures de capital annoncées en juillet 2012 progresse bien. A la fin du troisième trimestre, notre ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) a atteint 8,2%, et nous sommes convaincus que, en menant à bien les mesures de capital annoncées et en réduisant davantage les risques au sein d’Investment Banking, nous atteindrons environ 9,3% sur une base pro forma à fin 2012 et que nous sommes bien positionnés pour atteindre d’ici à la mi-2013 notre objectif et pour satisfaire à l’exigence suisse de 10% à fin 2018.»

Il a conclu: «Depuis le début de l'année, nous avons réalisé un rendement des fonds propres ajusté* de 10% dans ce que nous considérons comme un environnement très volatil avec de faibles volumes d’affaires clientèle. Nous sommes convaincus que la mise en œuvre de l'ensemble des mesures en termes de stratégie, de capital et de réductions des coûts que nous avons entamées au début de 2011 nous permettra d'atteindre notre objectif pour le cycle de 15% ou plus en matière de rendement des fonds propres ainsi que les autres objectifs annoncés la banque.»

Résumé des résultats pour le 3e trimestre 2012
Le Credit Suisse Group a enregistré au 3e trimestre 2012 un bénéfice avant impôts (résultats de base) de 359 millions de francs, un bénéfice net distribuable aux actionnaires de 254 millions de francs, un rendement des fonds propres de 2,9% et un afflux net de nouveaux capitaux de 5,3 milliards de francs. Les résultats du 3e trimestre 2012 reflètent les pertes de valeur juste de 1048 millions de francs avant impôts sur la dette du Credit Suisse du fait d'un resserrement substantiel de ses propres écarts de crédit.

Le bénéfice avant impôts ajusté* (résultats de base) s’est élevé à 1203 millions de francs au 3T12, le bénéfice net ajusté* distribuable aux actionnaires à 891 millions de francs et le rendement des fonds propres ajusté* à 9,6%. Il s’agit là d’une amélioration par rapport au bénéfice avant impôts ajusté* (résultats de base) de 1148 millions de francs au 2T12 et à une perte avant impôts ajustée* (résultats de base) de 34 millions de francs au 3T11.

A Private Banking , produits nets de 2591 millions de francs et bénéfice avant impôts de 689 millions de francs au 3T12
- Les produits nets ont été stables par rapport au 3T11, avec une baisse des revenus basés sur les transactions, un accroissement du résultat des opérations d'intérêts et des commissions et frais récurrents stables.
- Corporate & Institutional Clients a apporté une très bonne contribution avec 206 millions de francs au bénéfice avant impôts de Private Banking.
- Afflux net de nouveaux capitaux de 5,2 milliards de francs, généré par des rentrées dans les Booking Centers en dehors de la Suisse, qui ont été partiellement effacées par des sorties sur la plate-forme suisse dans les marchés matures, principalement en Europe occidentale.
- Pour Wealth Management, un afflux net de nouveaux capitaux de 5,1 milliards de francs toutes les régions confondues
- Pour Corporate & Institutional Clients, un afflux net de nouveaux capitaux de 0,1 milliard de francs
- Actifs sous gestion au sein de Private Banking dépassant 1000 milliards de francs (1023 milliards de francs) pour la première fois depuis 2007, ce qui constitue une hausse de 35,7 milliards de francs par rapport au 2T12.
- En bonne voie pour atteindre l’objectif d’une croissance du bénéfice cumulé de 800 millions de francs d’ici à 2014, issu des initiatives stratégiques annoncées précédemment.

A Investment Banking , produits nets de 3296 millions de francs et bénéfice avant impôts de 508 millions de francs au 3T12
- Très bons produits pour la vente et le négoce de titres à revenu fixe avec 1496 millions de francs, soit une progression de 26% par rapport au 2T12, ce qui reflète la bonne activité de la part des clients et des conditions de négoce favorables, avec une vigueur particulière dans les produits titrisés, le crédit et les prêts accordés aux entreprises.
- Les produits de la vente et du négoce d'actions ont bien résisté avec 1026 millions de francs, malgré une baisse de 11% par rapport au 2T12, du fait d’une baisse des résultats dans les dérivés et les prime services, compensés par une augmentation des revenus en matière de négoce d'arbitrage sur actions, de produits liés à des fonds et de convertibles.
- Produits enregistrés par les activités d'émission et de conseil de 868 millions de francs, en hausse de 35% par rapport au 2T12, ce qui reflète la très bonne performance des activités d’émission d'emprunts, d’émission d’actions, des commissions dans les fusions et acquisitions et le conseil.
- Charges d’exploitation totales de 2783 millions de francs, en hausse de 10% par rapport au 2T12 du fait d’un accroissement des provisions pour litiges, concernant principalement des affaires hypothécaires.
- Amélioration de l’efficacité opérationnelle avec une marge avant impôts de 18% pour les neuf premiers mois de 2012 contre 10% aux neuf premiers mois de 2011.
- Amélioration de l’efficience en termes de capital avec une augmentation de 46% du rapport entre les revenus et les actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III par rapport aux neuf premiers mois de 2011, du fait d’une réduction de 31% des actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III depuis la fin du 3T11.
- Rendement normalisé* des fonds propres alloués selon Bâle III de 11% au cours des neuf premiers mois de 2012, en hausse par rapport aux 3% des neuf premiers mois de 2011; rendement normalisé* des fonds propres alloués selon Bâle III dans nos activités en cours de 16%, en hausse par rapport aux 6% des neuf premiers mois de 2011.

A Asset Management , produits nets de 607 millions de francs et bénéfice avant impôts de 222 millions de francs au 3T12
- Résultats incluant un gain de 140 millions de francs suite à la vente de la participation résiduelle de 7,0% dans Aberdeen Asset Management et une dépréciation de 38 millions de francs liée à Asset Management Finance LLC (AMF).
- Très bons résultats en termes de gains liés aux investissements de 101 millions de francs, à comparer aux pertes de 17 millions de francs au 3T11.
- Revenus basés sur les commissions de 438 millions de francs, en baisse de 14% par rapport au 3T11, en raison d’un recul des intéressements différés sur les gains de private equity réalisés et des produits des participations sur actions.
- Sorties nettes de capitaux de 0,5 milliard de francs, avec des sorties liées aux placements traditionnels et aux placements diversifiés, partiellement neutralisées par des rentrées liées aux investissements alternatifs.
- Progrès dans la mise en œuvre de la stratégie au sein d’Asset Management visant un accroissement de la liquidité et de l’efficience en termes de capital pour les investissements alternatifs

Mesures de réduction des coûts
Après avoir réalisé avec succès des diminutions de coûts de 2,0 milliards de francs dans les six premiers mois de 2012 par rapport au taux de frais annualisé adapté* des six premiers mois de 2011, et après avoir augmenté en juillet 2012 son objectif de réduction des coûts pour l’année 2013 à 3,0 milliards de francs, le Credit Suisse a annoncé aujourd’hui qu’il prévoit d’accroître son objectif d’un montant supplémentaire de 0,5 milliard de francs à économiser au cours de l’année 2014 ainsi que d’un montant supplémentaire de 0,5 milliard de francs à économiser au cours de l’année 2015, visant ainsi des réductions de coûts de 4,0 milliards de francs au total par rapport au taux de frais global annualisé adapté* des six premiers mois de 2011. Au 3T12, les coûts correspondants pour le réalignement des activités de 144 millions de francs ont été comptabilisés au sein du Corporate Center.

Fonds propres et financement
En juillet 2012, le Credit Suisse a annoncé un train de mesures afin de renforcer sa capitalisation de 15,3 milliards de francs, compte tenu de l'environnement réglementaire et de marché actuel.

A la fin du 3T12, un étoffement des fonds propres de 12,8 milliards de francs a été réalisé par rapport aux 15,3 milliards de francs annoncés précédemment pour fin 2012. Le ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) s’élève à la fin du 3T12 à 8,2% et le Credit Suisse est convaincu que le ratio atteindra environ 9,3% d’ici à fin 2012 sur une base pro forma, qu’il satisfera aux exigences suisses de 10% à fin 2018 d’ici à la mi-2013 et qu’il se rapprochera de 12% à fin 2013.

Le Credit Suisse a enregistré, à la fin du 3T12, un ratio du noyau des fonds propres de base selon Bâle 2.5 de 14,7% et un ratio des fonds propres de base selon Bâle 2.5 de 18,5%, en hausse respectivement de 2,2 points de pourcentage et de 2,0 points de pourcentage par rapport au 2T12. A la fin du 3T12, le Credit Suisse a déclaré un ratio des fonds propres totaux de 21,2%.

Le Credit Suisse a annoncé aujourd’hui qu’il réduira davantage les actifs pondérés en fonction des risques au sein d’Investment Banking, de 204 milliards de dollars américains au 3T12 à 180 milliards de dollars américains jusqu’à fin 2013.

Le Credit Suisse a également annoncé aujourd’hui des mesures ciblées pour réduire la somme du bilan de 130 milliards de francs ou de 13% d'ici à fin 2013 sur une base neutre en termes de taux de change. Ces mesures devraient avoir un impact limité sur les bénéfices de la banque et accroîtront son ratio d'endettement. A la fin du 3T12, le ratio d’endettement du Credit Suisse selon la FINMA s'est établi à 5,2%, dépassant ainsi largement les exigences actuelles.

Le Credit Suisse continue à gérer ses liquidités de manière conservatrice, affichant un net stable funding ratio estimé conformément au cadre de la FINMA dépassant 100% à la fin du 3T12.

Détails des résultats des segments

Private Banking
Private Banking, qui comprend les affaires Wealth Management Clients dans le monde et les affaires Corporate & Institutional Clients en Suisse, a enregistré des produits nets de 2591 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 689 millions de francs au 3T12. Les résultats ont traduit la pression sur les marges dans un environnement opérationnel marqué par un faible niveau du volume des affaires clientèle et une croissance des coûts liés aux affaires, une situation qui a été partiellement atténuée par la poursuite de la mise en œuvre de nos initiatives stratégiques. Les produits nets ont été stables par comparaison au 3T11. Par rapport au 2T12, ils ont reculé de 4%, faisant apparaître une baisse dans les principales catégories de revenus. Les charges d'exploitation totales ont été stables par rapport au 3T11 et au 2T12, pour autant que l’on ajuste celles du 3T11 en fonction des provisions pour litiges de 478 millions de francs en relation avec les affaires fiscales aux Etats-Unis et en Allemagne.

Les affaires Wealth Management Clients font état de produits nets de 2117 millions de francs, un chiffre stable par rapport au 3T11 avec une hausse du résultat des opérations d'intérêts, des commissions et frais récurrents stables et une baisse des revenus basés sur les transactions. Comparé au 2T12, les produits nets ont reculé de 5% du fait d’une baisse dans les principales catégories de revenus. Le résultat des opérations d'intérêts a légèrement diminué dans un contexte de taux d'intérêt difficile. Le recul des revenus basés sur les transactions par rapport au trimestre précédent s’explique essentiellement par des gains comptabilisés au 2T12 et liés à l'intégration de Clariden Leu, dont 41 millions de francs provenaient de la vente d’une activité ne relevant pas du métier de base. Cette baisse a été neutralisée en partie par un accroissement des commissions de courtage et d'émission de produits au 3T12. Les commissions et frais récurrents ont baissé principalement en raison de commissions de performance semestrielles au trimestre précédent. Le bénéfice avant impôts s'est élevé à 483 millions de francs au 3T12. Ce résultat est à comparer à une perte avant impôts de 9 millions de francs au 3T11, qui incluait les provisions pour litiges de 478 millions de francs, et à un bénéfice avant impôts de 551 millions de francs au 2T12, qui comprenait les gains liés à l'intégration de Clariden Leu. Les charges d'exploitation totales de 1608 millions de francs ont légèrement baissé par rapport au 3T11, abstraction faite des provisions pour litiges du 3T11. Comparé au 2T12, les charges d'exploitation totales ont légèrement baissé, avec un recul des rémunérations et des indemnités qui a été partiellement neutralisé par l'augmentation des frais généraux et administratifs engendrée principalement par des coûts liés à la réglementation en hausse. Les provisions pour pertes sur crédit se sont chiffrées à 26 millions de francs pour un portefeuille de prêts de 145 milliards de francs. La marge brute, de 107 points de base, a sensiblement diminué par rapport au 3T11 et au 2T12, reflétant le gain lié à l'intégration de Clariden Leu du 2T12, la combinaison d’actifs conservatrice des clients, les faibles volumes d’affaires clientèle, le contexte toujours défavorable des taux d'intérêt et l’accroissement des actifs sous gestion. A la fin du 3T12, les actifs sous gestion de Wealth Management se sont élevés à 803,3 milliards de francs, contre 774,1 milliards de francs au 2T12 et 721,8 milliards au 3T11.

Corporate & Institutional Clients, qui fournit une couverture complète des besoins en services financiers des clients entreprises et des clients institutionnels en Suisse et pour des banques dans le monde entier, a réalisé des produits nets de 474 millions de francs, un chiffre stable par rapport à celui du 3T11 et légèrement inférieur à celui du 2T12. Au 3T12, le bénéfice avant impôts s’est établi à 206 millions de francs, ce qui représente une baisse de 5% par rapport au 3T11, ce qui reflète une hausse des provisions pour pertes de crédit et une légère augmentation des charges d'exploitation totales. Par rapport au 2T12, le bénéfice avant impôts a diminué de 8% du fait essentiellement de produits nets en recul et une hausse des charges d’exploitation.

Investment Banking
Au 3T12, Investment Banking a généré des produits nets de 3296 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 508 millions de francs.

Le rendement normalisé* des fonds propres alloués selon Bâle III après impôts d’Investment Banking dans ses activités en cours est passé de 6% aux neuf premiers mois de 2011 à 16% aux neuf premiers mois de 2012, ce qui reflète une combinaison d’affaires plus équilibrée, la poursuite de la dynamique en termes de parts de marché, la réduction substantielle des actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III et l'amélioration du levier d’exploitation.

Au 3T12, les résultats d'Investment Banking attestent une très bonne dynamique de nos activités ainsi que la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie visant à améliorer l'efficience en termes de capital et l'efficacité opérationnelle.

Les produits issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe se sont élevés à 1496 millions de francs, grâce à une bonne activité de la part des clients et des conditions de négoce favorables. Par rapport au 3T11, les résultats ont progressé de 178%, en raison d'une augmentation substantielle des revenus réalisés sur les produits titrisés et les produits liés aux crédits dans un environnement de marché plus favorable marqué par une demande accrue de la part des clients en instruments à rendement plus important, ainsi qu'en raison de chiffres optimisés dans le domaine des marchés émergents. Les résultats ont profité d'un portefeuille d'affaires plus équilibré avec une volatilité des revenus réduite, ce qui reflète l'importante baisse des niveaux d'inventaire dans le cadre de notre stratégie affinée. Les produits ont également progressé comparé au 2T12, de 26%, du fait d'une meilleure performance des produits titrisés et des produits de crédits globaux, de produits accrus issus des prêts aux entreprises et de pertes réduites liées à l'abandon d'activités par le Credit Suisse.
Les produits de la vente et du négoce d'actions, de 1026 millions de francs, ont augmenté de 15% par rapport au 3T11, ce qui exprime des conditions favorables sur le marché des capitaux, avec une baisse des volumes sur les marchés secondaires. Par rapport au 2T12, les produits ont reculé de 11%, ce qui traduit la baisse des produits sur dérivés engendrée par le positionnement conservateur en termes de risques en Asie et une baisse saisonnière des produits liés aux prime services.
Les revenus enregistrés par les activités d'émission et de conseil, de 868 millions de francs, ont augmenté respectivement de 43% et de 35% par rapport au 3T11 et au 2T12, ce qui s'explique par de très bons revenus dans l'émission d'emprunts en raison de volumes d'émission robustes dans les domaines du haut rendement et de l'investment grade. Les résultats dans l’émission d’actions se sont également améliorés, traduisant une croissance des revenus liée à des niveaux globaux d’émission subséquente en hausse. En outre, les revenus réalisés dans le cadre des fusions et acquisitions ainsi que du conseil ont augmenté du fait de la hausse des commissions de conseil et de placements.
Les rémunérations et indemnités ont augmenté de 63 millions de francs, soit de 4%, depuis le 2T12, ce qui reflète essentiellement les dépenses liées à la rémunération différée accordée dans le cadre des awards de l'année précédente. Les charges d'exploitation totales aux neuf premiers mois de 2012, abstraction faite des dépenses dans le cadre de la rémunération différée de 418 millions de francs liée aux awards PAF2 au 1T12 et de certaines affaires importantes de litiges de 136 millions de francs, ont reculé de 932 millions de francs, c'est-à-dire de 10%, par rapport aux neuf premiers mois de 2011.
Les frais généraux et administratifs de 1027 millions de francs au 3T12 ont augmenté de 14% par rapport au 3T11 et de 22% par rapport au 2T12. La hausse a été motivée par certaines provisions importantes pour litiges au sein d’Investment Banking de 136 millions de francs comptabilisés au 3T12, concernant principalement des affaires hypothécaires.

Asset Management
Asset Management a enregistré des produits nets de 607 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 222 millions de francs.

La vente de la participation résiduelle du Credit Suisse dans Aberdeen Asset Management en juillet 2012 s'est soldée par un gain de 140 millions de francs. Au 2T12 et au 3T11, des gains respectivement de 66 millions de francs et de 15 millions de francs, réalisés dans le cadre de ventes antérieures, ont été comptabilisés. En plus du gain lié à la vente d'Aberdeen, les produits des participations sur actions et les autres gains ont inclus la dépréciation de 38 millions de francs liée à Asset Management Finance LLC. Abstraction faite des gains issus de ces ventes et de la dépréciation, le bénéfice avant impôts s'est chiffré à 120 millions de francs au 3T12, à 67 millions de francs au 2T12 et à 82 millions de francs au 3T11.

Les revenus basés sur les commissions, se chiffrant à 438 millions de francs, ont reculé respectivement de 14% et de 8% par rapport au 3T11 et au 2T12, en raison d’une baisse des commissions de performance, des intéressements différés et des produits des participations sur actions. La marge basée sur les commissions s'est élevée à 48 points de base, contre 56 points de base au 3T11.

Les gains liés à des investissements se sont chiffrés à 101 millions de francs au 3T12, à comparer avec une perte de 17 millions de francs au 3T11 et des gains de 27 millions de francs au 2T12.

Les charges d'exploitation totales, de 385 millions de francs, ont baissé de 3% en comparaison avec le 3T11 et de 8% par rapport au 2T12. Les charges d'exploitation totales aux neuf premiers mois de 2012 ont reculé de 48 millions de francs, soit de 4%, par rapport aux neuf premiers mois de 2011, malgré l'impact négatif de la conversion des devises.

Afflux net de nouveaux capitaux
Le Credit Suisse Group fait état d’un afflux net de nouveaux capitaux de 5,3 milliards de francs au 3T12. Private Banking a connu un afflux net de nouveaux capitaux de 5,2 milliards de francs. Wealth Management Clients y a contribué à hauteur de 5,1 milliards de francs de nouveaux capitaux nets, avec des afflux provenant de toutes les régions, en particulier des marchés émergents, et du segment clientèle des UHNWI. Corporate & Institutional Clients en Suisse a enregistré des afflux de capitaux de 0,1 milliard de francs. Asset Management a enregistré des sorties nettes de capitaux de 0,5 milliard de francs, avec des sorties liées aux placements traditionnels et aux placements diversifiés, partiellement neutralisées par des rentrées liées aux investissements alternatifs.

Corporate Center
Le Corporate Center a enregistré une perte avant impôts de 1060 millions de francs au 3T12, qui inclut des pertes de valeur juste de 681 millions de francs sur la dette du Credit Suisse, des pertes de valeur juste sur des dérivés individuels de 29 millions de francs et des pertes DVA (debit valuation adjustments) en relation avec certains engagements structurés (Notes) de 338 millions de francs, ce qui s'est traduit par des pertes globales pour ces positions de 1048 millions de francs au cours du trimestre. Ce résultat est à comparer à une perte avant impôts de 180 millions de francs au 2T12 et à un bénéfice avant impôts de 1452 millions de francs au 3T11.

Avantages de la banque intégrée
Au 3T12, le Credit Suisse a généré 1166 millions de francs de produits provenant des activités inter-divisions dans le cadre de la banque intégrée.

* Les résultats ajustés, normalisés et adaptés dans le tableau suivant sont des données financières non présentées selon les normes GAAP. Le tableau ci-dessous inclut un rapprochement de certaines de ces mesures. Pour plus d'informations sur le calcul des mesures ajustées et normalisées, y compris les rapprochements dans le temps, le taux de frais sur une base annualisée et adaptée, le rendement après impôts normalisé des fonds propres alloués selon Bâle III d'Investment Banking dans les activités en cours, veuillez vous référer aux pages de la présentation des résultats du 3T12.