Entreprise Press Release

Press Release

Le Credit Suisse Group enregistre en 2011 un bénéfice net distribuable aux actionnaires de 1953 millions de francs, un bénéfice avant impôts (résultats de base) de 2749 millions de francs, un rendement des fonds propres de 6,0% et un rendement des fonds propres ajusté* de 7,3%

Pour le 4T11, perte nette distribuable aux actionnaires de 637 millions de francs, perte avant impôts (résultats de base) de 998 millions de francs, y compris l'impact négatif de 981 millions de francs au total provenant de coûts de réalignement, de l’abandon stratégique d’activités et de la réduction accélérée des actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III

Afflux net de nouveaux capitaux:
- Pour 2011, afflux net de nouveaux capitaux de 44,5 milliards de francs à Private Banking et, pour le 4T11, afflux net de nouveaux capitaux de 7,6 milliards de francs à Private Banking
- Pour 2011, afflux net de nouveaux capitaux de 40,9 milliards de francs au Credit Suisse Group, y compris 0,9 milliard de francs de sorties nettes de capitaux à Asset Management et, pour le 4T11, afflux net de nouveaux capitaux de 0,4 milliard de francs au Credit Suisse Group, y compris des sorties de 9,6 milliards de francs à Asset Management

Capitalisation et base de financement toujours fortes:
- Le ratio des fonds propres de base selon Bâle 2.5 a été renforcé de 0,9 point de pourcentage à 15,2%
- Le ratio du noyau des fonds propres de base selon Bâle 2.5 a augmenté de 0,7 point de pourcentage à 10,7%
- Le net stable funding ratio (NSFR) s'est encore amélioré, passant à 98%

Réduction des actifs pondérés en fonction des risques (RWA): large avance dans la mise en œuvre du programme de réduction des actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III: l'objectif de réduction de 80 milliards de francs annoncé précédemment pour fin 2012 sera atteint neuf mois plus tôt, à savoir à la fin du 1T12; actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III réduits de 35 milliards de francs au 4T11 à Investment Banking

Plan de rémunération: la valeur économique de la rémunération incitative discrétionnaire et variable 2011 a baissé de 41% pour le Groupe par rapport à 2010; la rémunération variable incitative totale pour les membres actuels du Directoire a baissé de 57% par rapport à 2010; aucune rémunération variable en espèces pour les membres du Directoire, conformément à la pratique de ces quatre dernières années

Réduction des coûts: le programme de réduction des coûts de 2,0 milliards de francs, qui doit s'achever fin 2013, est en bonne voie; les coûts et les résultats devraient refléter la réduction de 1,2 milliard de francs de notre base de coûts annuelle à partir du 1T12, à l'exclusion de l'impact des coûts liés au plan de rémunération PAF2 au 1T12

Distribution aux actionnaires: le Conseil d'administration proposera une distribution de 0.75 franc par action pour 2011, exonérée de l'impôt anticipé suisse et avec la possibilité pour les actionnaires de recevoir la distribution sous forme d’actions

Les résultats pour l'exercice 2011 ont été affectés par le faible volume d'affaires clientèle, par la force du franc suisse par rapport à 2010 et par plusieurs éléments particuliers, principalement liés aux efforts de réduction des coûts et à l'évolution de la stratégie de la banque.

Résumé des résultats pour l'exercice 2011

- Le Credit Suisse Group a annoncé pour 2011 un bénéfice net distribuable aux actionnaires de 1953 millions de francs, un bénéfice avant impôts (résultats de base) de 2749 millions de francs, des produits nets (résultats de base) de 25 429 millions de francs, un afflux net de nouveaux capitaux de 40,9 milliards de francs, un bénéfice avant impôts réduit de 909 millions de francs en raison de la force du franc suisse par rapport à 2010 et un rendement des fonds propres de 6,0%

- Pour 2011, bénéfice net ajusté* distribuable aux actionnaires de 2406 millions de francs, bénéfice avant impôts ajusté* (résultats de base) de 3155 millions de francs, produits nets ajustés* (résultats de base) de 24 510 millions de francs, rendement des fonds propres ajusté* de 7,3%

- Le Credit Suisse a annoncé pour 2011 le plan de rémunération PAF2, qui implique une diminution importante du risque pour le Groupe. Les awards seront acquis en mars 2012 et donneront lieu à des coûts d’environ 500 millions de francs au 1T12

- Comme communiqué précédemment, les enquêtes aux Etats-Unis portant sur d'anciennes affaires transfrontières de banques suisses sont encore en cours. Le Credit Suisse travaille à la résolution de ce problème avec les autorités gouvernementales. Il tient à trouver une solution qui soit acceptable tant pour les Etats-Unis que pour la Suisse et continue à coopérer de manière responsable et conforme à ses obligations légales avec les autorités aux Etats-Unis et en Suisse afin de résoudre ce problème

Résumé des résultats pour le 4T11

- Le Credit Suisse Group a annoncé pour le 4T11 une perte nette distribuable aux actionnaires de 637 millions de francs, une perte avant impôts (résultats de base) de 998 millions de francs et des produits nets (résultats de base) de 4473 millions de francs; perte diluée par action de 0.62 franc, afflux net de nouveaux capitaux de 0,4 milliard de francs

- La perte avant impôts du 4T11 inclut des impacts négatifs à hauteur de 981 millions de francs au total, consistant en des coûts de réalignement de 414 millions de francs liés aux mesures d’efficience des coûts et en des coûts de 567 millions de francs en rapport avec l’abandon d’activités, ainsi que l'impact de la réduction des actifs pondérés en fonction des risques dans nos opérations sur titres à revenu fixe à Investment Banking

- Les résultats de Private Banking ont été marqués par un environnement de taux toujours bas, un volume d'affaires clientèle nettement plus faible, des frais juridiques plus élevés ainsi que des provisions pour pertes sur crédit liées à des cas isolés tant à Wealth Management Clients qu’à Corporate & Institutional Clients; pour le 4T11, produits nets de 2574 millions de francs, bénéfice avant impôts de 467 millions de francs, afflux net de nouveaux capitaux de 7,6 milliards de francs, issus principalement des marchés émergents et du segment de clientèle Ultra-High Net Worth Individuals (UHNWI) ainsi que de Corporate & Institutional Clients en Suisse

- Investment Banking a enregistré des produits nets de 1251 millions de francs et une perte avant impôts de 1305 millions de francs; les résultats ont été affectés par un environnement de négoce difficile et les pertes susmentionnées liées à l'abandon d'activités et à la réduction des actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III durant le trimestre; la dynamique de nos activités clientèle est restée forte dans tous les secteurs malgré un volume d'affaires clientèle toujours faible

- Asset Management a enregistré des produits nets de 455 millions de francs, un bénéfice avant impôts de 87 millions de francs; les revenus basés sur les commissions, à hauteur de 464 millions de francs, ont baissé par rapport au 4T10, ce qui reflète l'impact négatif de la conversion des devises et la diminution de la moyenne des actifs gérés ainsi que les sorties nettes de capitaux de 9,6 milliards de francs

Brady W. Dougan, Chief Executive Officer, a déclaré: «Notre performance au 4e trimestre 2011 a été décevante. Elle reflète tant les conditions de marché défavorables durant la période sous revue que l'impact des mesures prises afin d'adapter rapidement nos activités à l’évolution des exigences réglementaires et de marché.»

Il a ajouté: «Mi-2011, nous avons décidé de réduire drastiquement les risques et les coûts. Cette décision repose sur notre conviction selon laquelle le marché et le cadre réglementaire connaissent actuellement de profondes mutations et que, en intégrant ces évolutions et en adaptant de façon proactive notre modèle commercial, nous pourrons positionner le Credit Suisse de manière à garantir sa prospérité dans le nouvel environnement. Les développements sur le plan réglementaire et la frilosité des marchés au second semestre 2011 sont venus confirmer notre point de vue. La mise en œuvre accélérée de notre plan de réduction du risque et les mesures engagées pour abandonner les activités qui ne devraient plus générer de rendements attrayants dans cet environnement réglementaire marqué par le changement, de même que les charges accrues liées à l'exécution rapide de nos programmes de réduction des coûts, ont eu un impact négatif se chiffrant à 981 millions de francs au 4e trimestre 2011. Nous prenons ces mesures afin de réduire le risque et d'exploiter notre bilan pour injecter du capital dans des activités de croissance orientées clientèle et présentant des rendements attrayants dans le nouvel environnement. Nous nous retrouverons ainsi dans une position qui nous permettra de réaliser des rendements supérieurs pour nos clients et nos actionnaires.»

Il a conclu: «Nous sommes attentifs au fait que le marché et l'environnement économique restent incertains, mais sommes encouragés par le bon démarrage de nos affaires en 2012, avec, depuis le début de l'année, un rendement des fonds propres ajusté* conforme à notre objectif de 15%, y compris l'impact positif de nos plans de réduction du risque et des coûts. Nous avons accéléré la réduction des actifs pondérés en fonction des risques et nous attendons à atteindre notre objectif en la matière déjà à la fin du 1er trimestre 2012, au lieu de la fin 2012, comme initialement prévu. De plus, notre programme de réduction des coûts de 2,0 milliards de francs, qui doit s'achever fin 2013, est en bonne voie, et nous pensons que les résultats et les coûts, sans les dépenses liées au PAF2, refléteront la réduction de la base de coûts annualisée de 1,2 milliard de francs à partir du 1er trimestre 2012.»

Résultats des segments

Private Banking
Private Banking, qui comprend les affaires Wealth Management Clients dans le monde et les affaires Corporate & Institutional Clients en Suisse, a enregistré un bénéfice avant impôts de 467 millions de francs au 4T11.

Wealth Management Clients a enregistré un bénéfice avant impôts de 284 millions de francs au 4T11, contre un bénéfice avant impôts de 606 millions de francs au 4T10 et une perte avant impôts de 34 millions de francs au 3T11 (comprenant des provisions pour litiges de 478 millions de francs). Les produits nets ont diminué de 14% par rapport au 4T10 et sont restés stables par rapport au 3T11. Les charges d'exploitation totales ont légèrement baissé (-3%) par rapport au 4T10 et ont reculé de 17% par rapport au 3T11. Les provisions pour pertes sur crédit ont augmenté à 43 millions de francs, contre 20 millions de francs au 3T11 et 14 millions de francs au 4T10, en raison d’un cas isolé. La marge brute, de 109 points de base, a diminué de 11 points de base par rapport au 4T10 et de 5 points de base par rapport au 3T11, ce qui reflète la contribution nettement inférieure des revenus liés à des transactions. Au vu de l’évolution des exigences réglementaires, de l'environnement de taux bas et du volume d'affaires clientèle réduit, le Credit Suisse a lancé une série de mesures durant le 4T11 afin d'améliorer l'efficacité et la productivité de ses affaires Wealth Management Clients. Celles-ci incluent l'intégration de sa banque privée indépendante Clariden Leu.

Corporate & Institutional Clients , qui fournit une couverture complète des besoins en services financiers des clients entreprises et des clients institutionnels en Suisse et pour des banques dans le monde entier, a réalisé un bénéfice avant impôts de 183 millions de francs au 4T11, en baisse de 16% par rapport au 4T10 et au 3T11. Les produits nets et les charges d'exploitation totales sont restés stables par rapport au 4T10, et les provisions pour pertes sur crédit se sont élevées à 32 millions de francs, contre des dissolutions nettes de 10 millions de francs au 4T10. Malgré la force du franc suisse et son impact sur l'économie helvétique, la qualité du portefeuille de prêts est restée bonne. Corporate & Institutional Clients en Suisse a contribué à un fort afflux net de nouveaux capitaux au 4T11, à savoir 3,6 milliards de francs.

Investment Banking
Investment Banking a enregistré une perte avant impôts de 1305 millions de francs au 4T11, à comparer à un bénéfice avant impôts de 558 millions de francs au 4T10 et à une perte avant impôts de 190 millions de francs au 3T11. Ce résultat reflète des pertes avant impôts de 567 millions de francs liées aux activités que nous abandonnons ainsi que la réduction des actifs pondérés en fonction des risques dans nos affaires à revenu fixe. Les actifs pondérés en fonction des risques selon Bâle III ont été réduits de 35 milliards de francs au 4T11. Les produits nets, de 1251 millions de francs, ont baissé de 64% par rapport au 4T10 et de 50% par rapport au 3T11.

La vente et le négoce de titres à revenu fixe ont permis de réaliser des produits nets de 36 millions de francs, ce qui représente une baisse significative par rapport aux 888 millions de francs du 4T10 et aux 762 millions de francs du 3T11. Cela reflète les conditions de négoce toujours difficiles, la baisse du volume d'affaires clientèle et des développements du marché en défaveur de certaines couvertures. Fixed Income a accusé des pertes de 469 millions de francs, dont 320 millions de francs liés à l'abandon d’activités et 149 millions de francs liés à la réduction des actifs pondérés en fonction des risques.

La vente et le négoce d'actions ont enregistré des produits nets de 758 millions de francs durant le trimestre, en baisse par rapport aux 1387 millions de francs du 4T10 et aux 1182 millions de francs du 3T11. Les résultats des instruments dérivés ont été affectés par la baisse des flux clientèle et par des pertes sur couvertures en rapport avec la conservation d’une position de risque conservatrice. En dépit de la diminution des volumes de négoce des clients, les prime services affichent une bonne performance et les résultats du cash equity ont bien résisté.

Les produits nets enregistrés par les activités d'émission et de conseil ont atteint 516 millions de francs, ce qui représente une baisse par rapport aux 1241 millions de francs du 4T10 et aux 606 millions de francs du 3T11. Cela reflète le niveau toujours bas, dans l'ensemble du secteur, de l'activité d'émission et des fusions et acquisitions effectuées.

Les rémunérations et indemnités, de 1364 millions de francs au 4T11, sont inférieures de 25% à celles du 4T10, et de 6% à celles du 3T11, ce qui reflète principalement la baisse des charges de rémunération discrétionnaire liée à la performance.

Les charges d'exploitation totales se sont élevées à 2534 millions de francs, en baisse de 14% par rapport au 4T10 et de 3% par rapport au 3T11.

La valeur moyenne exposée au risque (VaR) sur un jour, égale à 98%, a été de 77 millions de francs au 4T11, contre 91 millions de francs au 4T10 et 76 millions de francs au 3T11.

Dans le cadre du plan accéléré, les actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III ont baissé de 35 milliards de francs au 4T11. Le Credit Suisse compte dépasser avec neuf mois d’avance, soit à la fin du 1T12, l'objectif annoncé précédemment pour les actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III, qui est fixé à 229 milliards de dollars américains pour fin 2012. Comme Bâle III ne sera pas mis en œuvre avant le 1er janvier 2013, le calcul de nos actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III pour ce communiqué a été effectué selon les exigences proposées actuellement et notre interprétation de ces dernières, y compris les hypothèses qui y sont associées. Les chiffres pourraient différer de ceux utilisés pour ce communiqué si des changements intervenaient lors de la mise en œuvre de Bâle III.

Asset Management
Asset Management fait état d'un bénéfice avant impôts de 87 millions de francs au 4T11, en baisse de 52% par rapport au 4T10 et de 5% par rapport au 3T11. Les produits nets, de 455 millions de francs, ont reculé de 26% par rapport au 4T10 et de 3% par rapport au 3T11.

Les revenus basés sur les commissions se sont élevés à 464 millions de francs, soit une baisse de 13% par rapport au 4T10 et de 5% par rapport au 3T11, qui reflète un recul des commissions de gestion d'actifs, des commissions de performance ainsi que de l'intéressement différé, partiellement neutralisé par une augmentation des commissions de placement, de transaction et autres.

Les gains liés à des investissements ont atteint 6 millions de francs, contre 101 millions de francs au 4T10 et contre des pertes de 17 millions de francs au 3T11. Au 4T11, les gains réalisés et non réalisés incluent des revenus des secteurs industriel et des transports, partiellement neutralisés par des pertes non réalisées dans le secteur de l'énergie et des matières premières.

Les charges d'exploitation totales, de 368 millions de francs, ont baissé de 16% par rapport au 4T10 et de 3% par rapport au 3T11, reflétant une régression des rémunérations et indemnités ainsi qu'un recul des frais généraux et administratifs.

Afflux net de nouveaux capitaux
Le Credit Suisse Group fait état d’un afflux net de nouveaux capitaux de 0,4 milliard de francs au 4T11. Private Banking a connu un afflux net de nouveaux capitaux de 7,6 milliards de francs. Wealth Management Clients a contribué aux nouveaux capitaux nets à hauteur de 4,0 milliards de francs, avec de forts afflux des marchés émergents et du segment de clientèle UHNWI. Corporate & Institutional Clients en Suisse a enregistré de forts afflux nets de nouveaux capitaux de 3,6 milliards de francs. Comparé à la fin du 4T10, les actifs gérés de Private Banking sont stables, l'afflux net de nouveaux capitaux ayant été neutralisé principalement par des développements défavorables sur les marchés. Asset Management a connu des sorties nettes de capitaux de 9,6 milliards de francs.

Capital et liquidités
Le Credit Suisse a continué à gérer ses liquidités de manière conservatrice, affichant un net stable funding ratio (NSFR) de 98%. La capitalisation de la banque demeure très élevée, avec un ratio des fonds propres de base selon Bâle 2.5 de 15,2% et un ratio du noyau des fonds propres de base selon Bâle 2.5 de 10,7% à la fin du 4T11, en hausse respectivement de 0,9 et de 0,7 point de pourcentage par rapport au 3T11. Le ratio des fonds propres de base du Credit Suisse selon Bâle II était de 18,1% à la fin du 4T11, contre 17,7% à la fin du 3T11.

Corporate Center
Le Corporate Center a enregistré une perte avant impôts de 247 millions de francs au 4T11, qui inclut 414 millions de francs d'indemnités de départ et d'autres charges liées aux salaires en rapport avec l'initiative d'efficience des coûts déployée dans l'ensemble du Groupe, ainsi que des gains nets de valeur juste de 263 millions de francs sur la dette du Credit Suisse et sur des dérivés individuels. Ce résultat est à comparer à une perte avant impôts de 255 millions de francs au 4T10, reflétant des pertes de valeur juste sur la dette du Credit Suisse de 128 millions de francs.

Avantages de la banque intégrée
Au 4T11, le Credit Suisse a généré 1,0 milliard de francs de produits provenant des activités inter-divisions dans le cadre de la banque intégrée.

Rémunération 2011 et awards PAF2 2011
Le Credit Suisse a diminué la rémunération totale pour 2011, ce qui reflète la baisse de la performance absolue du Groupe par comparaison à 2010. La valeur économique des Incentive Awards discrétionnaires et variables totaux du Groupe a reculé de 41% par rapport à 2010.
En plus des awards en actions du Credit Suisse Group, dont la majorité sont soumis à des dispositions de reprise, le Credit Suisse a introduit en janvier 2012 les awards PAF2, qui font partie des awards variables différés des collaborateurs seniors pour 2011. Le plan PAF2 constitue un transfert de risque du Groupe vers les collaborateurs, contribuant ainsi à la réduction du risque et à l'efficience du capital. Les unités PAF2 sont liées à un portefeuille diversifié de risques de contrepartie sur dérivés. Les awards PAF2 seront acquis le 31 mars 2012 et donneront lieu à des coûts d'environ 500 millions de francs au 1T12; le changement de la valeur juste des unités PAF2 continuera à être reflété dans les résultats jusqu'à ce que les awards soient réglés.
La valeur économique de la rémunération variable totale payée aux membres actuels du Directoire pour 2011 a diminué de 57% par rapport à 2010. Conformément à notre pratique de ces quatre dernières années, l’intégralité des awards variables attribués aux membres du Directoire ont été différés.

Proposition de distribution provenant des réserves de contributions en capital**
Le Conseil d'administration proposera à l’Assemblée générale ordinaire du 27 avril 2012 une distribution provenant des réserves de contributions en capital de 0.75 franc par action pour l’année financière 2011. Cette distribution sera exonérée de l'impôt anticipé suisse et ne sera pas soumise à l'impôt sur le revenu pour les particuliers résidant en Suisse et détenant les actions à titre privé.
Selon les restrictions légales applicables dans la juridiction de leur domicile, les actionnaires auront le choix entre une distribution en espèces de 0.75 franc par action et de nouvelles actions du Credit Suisse Group conformément à une parité de souscription à déterminer par le Conseil d'administration. Cette parité de souscription sera basée sur un prix d'émission des nouvelles actions équivalant approximativement à 92% du cours d'ouverture et du cours de clôture moyens des actions du Credit Suisse Group à la SIX Swiss Exchange sur une période de cinq jours de négociation après l’Assemblée générale ordinaire, moins la distribution de 0.75 franc par action. Le jour ex droit a été fixé au 9 mai 2012.

* Les résultats ajustés sont des données financières non présentées selon les normes GAAP. Le bénéfice net ajusté distribuable aux actionnaires de 2011, le rendement des fonds propres ajusté de 2011 et le bénéfice avant impôts (résultats de base) ajusté de 2011 excluent des gains de valeur juste sur la dette du Credit Suisse et sur des dérivés individuels de 919 millions de francs (616 millions de francs après impôts), des provisions pour litiges de 478 millions de francs en relation avec les affaires fiscales aux Etats-Unis et en Allemagne (428 millions de francs après impôts), ainsi que des dépenses relatives aux initiatives d'efficience des coûts de 847 millions de francs (641 millions de francs après impôts). Les produits nets (résultats de base) ajustés pour 2011 excluent des gains de valeur juste sur la dette du Credit Suisse et sur des dérivés individuels de 919 millions de francs. Le rendement des fonds propres ajusté depuis le début de l'année 2012 exclut les pertes de valeur juste sur la dette du Credit Suisse, sur des dérivés individuels ainsi que les dépenses liées au PAF2.

** Un résumé contenant une description plus détaillée de l'option de distribution en espèces sera mis à la disposition des actionnaires du Credit Suisse Group vers le 20 mars 2012. Les conditions d'exercice de l'option, y compris les éventuelles restrictions pour certains actionnaires du Credit Suisse Group, seront spécifiées dans ce résumé.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d'achat ou de souscription de titres du Credit Suisse Groupe, ni un prospectus au sens de la loi suisse applicable. Les actionnaires doivent choisir entre une distribution en espèces et de nouvelles actions du Credit Suisse Group dans le cadre de la distribution 2011, uniquement sur la base des conditions de la distribution 2011 et des informations complémentaires des documents correspondants, qui seront disponibles à la publication de l'invitation pour l'Assemblée générale ordinaire. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une recommandation pour les actionnaires en vue d'opter pour les nouvelles actions du Credit Suisse Group dans le cadre de la distribution 2011. Par ailleurs, il est conseillé aux actionnaires de consulter leur banque ou un conseiller financier avant de prendre quelque décision que ce soit.