Libellé Accueil Nos perspectives pour 2020

Nos perspectives pour 2020

Aspects géopolitiques

Notre scénario de base prévoit que le conflit sinoaméricain devrait se désamorcer, mais le niveau d’incertitude reste élevé. La campagne présidentielle américaine devrait être fortement polarisée et ainsi affecter l’humeur des investisseurs. Les risques politiques en Europe devraient s’apaiser avec l’amoindrissement de l’incertitude autour du Brexit.

Aspects géopolitiques

Croissance économique

La croissance économique mondiale devrait rester léthargique comme en témoignent une reprise mineure de la production industrielle, des dépenses d’investissement (capex) et du commerce international. Toutefois, une récession est peu probable étant donné le soutien continu apporté par des politiques monétaires favorables, l’accès au crédit facilité, un certain assouplissement budgétaire et le niveau faible des prix du pétrole.

Croissance économique

Inflation

L’inflation devrait se maintenir en dessous de l’objectif des 2% en Europe et au Japon, tandis qu’elle devrait décliner en Chine et sur d’autres marchés émergents (ME). Toutefois, l’inflation est susceptible de dépasser les 2% aux États-Unis, du moins temporairement.

Inflation

Taux d’intérêt

Nous anticipons que la Réserve fédérale américaine (Fed) ne modifiera plus les taux d’intérêt après avoir effectué sa troisième baisse annuelle en octobre 2019. La Banque centrale européenne (BCE) va également maintenir les taux actuels tout en poursuivant une politique d’assouplissement quantitatif (AQ). La Banque nationale suisse (BNS) devrait pouvoir éviter une baisse des taux, mais pourrait être obligée de continuer à intervenir sur le marché des changes. Plusieurs ME devraient encore voir les taux baisser.

Taux d’intérêt

Valeurs à revenu fixe

Le rendement de la plupart des obligations d’État devrait être négatif, à l’exception des États-Unis. Des spreads serrés se traduisent en rendements anémiques pour les obligations investment grade des marchés développés (MD). Des rende- ments solides sont attendus sur une grande partie de la dette des ME à devises fortes, accompagnés de rendements forts, mais volatils sur une partie de la dette des ME en monnaie locale, ainsi que sur les marchés voisins. Les prêts financiers subordonnés sur les MD restent attrayants.

Valeurs à revenu fixe

Actions

Sur fond de croissance des revenus limitée et de rendements obligataires stables à élevés, les rendements des principaux marchés des actions devraient se contenir à un seul chiffre. Un apaisement des conflits commerciaux devrait faciliter la reprise du marché des actions des ME et les valeurs financières devraient également être avantagées si les courbes des taux poursuivent leur ascension. Dans ce contexte de rendements faibles, les valeurs à dividende stable s’en sortiraient bien.

Actions

Immobilier

La majorité des rendements immobiliers devraient poursuivre leur tendance positive modérée. Nous favorisons les acquisitions directes de biens immobiliers dont les prix n’ont pas encore répercuté totalement les taux d’intérêt faibles.

Immobilier

Matières premières

Les prix du pétrole devraient conserver leur tendance à la baisse, à moins d’une escalade importante des conflits avec l’Iran et l’Arabie saoudite. L’or devrait continuer d’être soutenu par des taux d’intérêt extrêmement bas.

Matières premières

Devises

Le dollar devrait se maintenir dans un premier temps, tandis que le deuxième semestre se montrera propice pour l’euro qui profitera de l’effet de la reprise en zone euro. Le yuan pourrait connaître une dépréciation plus importante par rapport au dollar en raison de la faiblesse du marché domestique. La livre sterling devrait quant à elle profiter d’une sortie de la crise du Brexit. Notre scénario de base est une stabilisation du franc suisse et du yen.

Devises