Rien n’arrête l’esprit d’innovation insufflé par les montagnes suisses, pas même l’océan. Christian Wyssen, Wyssen Avalanche Control AG, prévient le danger d’avalanche sur les deux hémisphères grâce à des mâts de déclenchement.

Wyssen Avalanche Control AG: les spécialistes de l'avalanche

Wyssen Avalanche Control AG dompte les avalanches. L'entreprise familiale développe et produit des mâts de déclenchement d'avalanches permettant de faire exploser les dangereuses masses de neige à l'aide d'une application. Le tout à n'importe quelle heure, par tous les temps et depuis un lieu sûr.

Mi-janvier 2019, alors que nous rédigeons ces lignes, la neige tombe à gros flocons. La station de mesure du Weissfluhjoch affiche 2,5 mètres de neige fraîche: un record pour cette période de l'année. Le risque d'avalanche est maximal: niveau 5 sur une échelle de 1 à 5. Selon l'Institut pour l'étude des avalanches, une telle situation ne s'est plus présentée depuis l'hiver 1999.

"Nos produits protègent les individus" – Christian Wyssen

Du câble-mât forestier au câble transporteur d'explosifs

«C'est l'hiver à avalanches de 1999 qui nous a donné l'idée des mâts de déclenchement», raconte Christian Wyssen, membre de la direction de Wyssen Avalanche Control AG. L'entreprise est établie à Reichenbach, à l'entrée du Kandertal. À droite et à gauche s'élèvent des pentes abruptes; rien d'étonnant à ce que les avalanches y soient une préoccupation. Mais ce n'est pas la topographie qui a donné naissance au produit.

Un ancêtre téméraire et créatif

«La société Wyssen Seilbahnen existe depuis 1926», poursuit Christian Wyssen. «Mon grand-père Jakob Wyssen avait mis au point des systèmes de câbles pour le travail forestier afin d'assurer une évacuation plus simple et plus sûre des troncs. Il en a résulté une société de transport de matériel par câble». Dès les années 1950, Jakob Wyssen identifie un grand potentiel dans le domaine de l’exportation et prend donc une décision peu commune: «À une époque où, pour la plupart des habitants du Kandertal, se rendre à Berne était déjà un périple, il a embarqué avec toute sa famille à bord d’un paquebot à destination des États-Unis. Son intention était d’aller abattre des arbres dans les forêts nord-américaines. Il amenait dans ses valises un système de transport par câble pour lequel il trouva des acheteurs au service forestier américain».
L’entreprise familiale Wyssen s’est ensuite développée et spécialisée dans différents systèmes de transport de matériel par câble. En 1974, elle a construit pour la première fois un petit câble transporteur au-dessus d'une pente à avalanches. À l'aide d'une manivelle actionnée manuellement, et plus tard par un petit moteur, on pouvait acheminer les charges d'explosifs jusqu'à l'endroit où il fallait les déclencher.

Déclencher des avalanches depuis un bureau au chaud

La solution par câble présente cependant des inconvénients: «Pour faire fonctionner un câble transporteur d'explosifs, il est nécessaire de se rendre en montagne, ce qui est long», explique Christian Wyssen. Ce problème de temps est encore pire pour les déclenchements par hélicoptère ou manuels, car il faut alors souvent attendre que les éléments se calment; à cela s’ajoute le risque accru d’une telle opération. Pour les stations de sports d'hiver, pistes fermées et routes coupées se répercutent directement sur le chiffre d’affaires. D’où leur grand intérêt pour des méthodes qui soient les plus rapides et sûres possibles.

C'est ainsi qu'à l'hiver 1999, les Wyssen ont eu l'idée de concevoir des mâts de déclenchement installés de manière fixe sur les pentes concernées et dont les charges pouvaient être activées depuis une distance sûre, voire depuis un bureau, à n'importe quel moment et par tous les temps. Deux ans plus tard, un premier prototype était prêt. En 2009, la société Wyssen Avalanche Control a été créée et séparée de l'entreprise Wyssen Seilbahnen initiale. Mais jusqu'à ce jour, les deux établissements se trouvent au même endroit, occupent les mêmes bureaux et utilisent les mêmes ateliers de production.

Un mât avec tête explosive

Un mât de déclenchement d'avalanches est composé d'un pilier en acier surmonté d'une sorte de tige. Sur cette dernière s'insère un magasin de forme cylindrique, creusé en son milieu d'une cavité en entonnoir. Un hélicoptère dépose les magasins sur les mâts. Dès que le cylindre avec son capteur et ses douze charges explosives est correctement emboîté, le pilote de l'hélicoptère en est informé par une lampe qui clignote. Selon les conditions d'enneigement, les douze charges suffisent pour tout un hiver. Dans le cas contraire, le magasin est rechargé lorsque les conditions de vol sont idéales.

Une application pour de grandes mains

Christian Wyssen estime que l'application Web WAC.3 et la détection présentent encore un grand potentiel d'innovation. «On entend par détection la surveillance autour des mâts ou depuis la vallée. Toutes les six heures, nous mesurons la hauteur de neige par laser afin de pouvoir dire avec certitude si l'avalanche a vraiment été déclenchée ou combien de neige s’est accumulée», expose-t-il. L’application Web doit devenir encore plus sophistiquée et fournir des informations supplémentaires à l'utilisateur: «Actuellement, nous n'avons pas assez de personnel pour les nombreuses idées que nous développons. Un aspect essentiel réside dans la convivialité. Notre logiciel doit non seulement offrir une aide complète aux gens dehors dans la neige et la tempête, mais aussi être facile à utiliser avec de grandes mains.» 

L'équipe au centre de l'attention

«Nous ne sommes pas très amateurs d'ateliers d'innovation ou autres contenus de ce type», dit Christian Wyssen en riant. Chez Wyssen Avalanche Control, l'innovation naît plutôt fortuitement, au cours d'une conversation dans un couloir, d'une pause ou d'une journée de ski sur les pistes. Christian Wyssen, dont l'équipe compte au total 65 personnes, affirme: «Nous confions à nos collaborateurs des tâches exigeantes tout en leur laissant beaucoup d'autonomie et de liberté. Il en résulte une culture dans laquelle la créativité s'épanouit naturellement.» L'équipe compte beaucoup pour lui. Il ne cesse de la citer et souligne que l’innovation naît souvent de discussions informelles au sein d’un groupe.

Boom des exportations

L'équipe comprend également les membres de la famille actifs dans l'entreprise, la troisième génération des Wyssen. Sam Wyssen, un cousin de Christian Wyssen, est directeur de Wyssen Avalanche Control. Ses deux frères, Jakob Martin et Jürg Wyssen, font partie de la direction de Wyssen Seilbahnen. En plus d'être géographiquement voisines, les deux entreprises profitent de leurs expertises respectives. Wyssen Seilbahnen est déjà présente dans 65 pays. Avalanche Control, plus jeune, n'exporte que depuis quelques années. «Nous avons installé quelque 250 systèmes en Suisse et environ 200 à l'étranger. Actuellement, nous exportons à peu près 50% de notre production», précise Christian Wyssen. Les principaux marchés sont l'Autriche, la Norvège, le Chili, le Canada et les États-Unis.

Avec le Credit Suisse à la conquête du Chili

«Pour nos exportations, nous avons besoin d'une banque internationale», ajoute Christian Wyssen. «Le Credit Suisse nous aide en nous fournissant les garanties bancaires nécessaires, et lorsque nous avons des questions, notre conseiller s'efforce toujours de trouver au plus vite la solution qui nous convient le mieux. Cela peut paraître banal, mais c'est la vérité: avec le Credit Suisse, nous nous faisons mutuellement confiance.» Au Chili, Wyssen Avalanche Control utilise actuellement ses installations de déclenchement d'avalanches pour sécuriser des routes de montagne empruntées par les mineurs locaux. «Pour de telles missions en particulier, l'expérience de notre banque est un grand avantage».

Du potentiel pour la quatrième génération

À quelle limite la croissance de Wyssen Avalance Control peut-elle se heurter? À l'absence de neige due au changement climatique? «Ce dernier ne nous inquiète pas», indique Christian Wyssen. «Bien sûr, la limite pluie-neige s'élève, mais les phénomènes deviennent plus extrêmes et il tombe à chaque fois beaucoup de neige en peu de temps – comme en ce moment, en janvier 2019. Les systèmes de déclenchement d'avalanches sont alors plus que jamais nécessaires.»

En Suisse, il admet que le marché pour de nouveaux mâts de déclenchement d'avalanches arrivera probablement un jour à saturation. Mais à l'étranger, il pense qu'il subsiste un immense potentiel. La quatrième génération des Wyssen est encore très jeune. «Plus tard, s'ils le souhaitent, je peux très bien imaginer que nos enfants s'occupent eux aussi de neige et d'avalanches», annonce Christian Wyssen en regardant les nuages gris au-dessus du Kandertal. Pendant que la neige continue de tomber.