SFDR

Publication d’informations au sens de la Directive (UE) 2019/2088 du Parlement européen et du Conseil du 27 novembre 2019 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers.

Credit Suisse Life & Pensions (CSLP) (LEI n° 529900RUSOZI16ZVXH02) est une société d’assurance vie domiciliée au Liechtenstein possédant une succursale italienne (LEI n° 894500OQQJ83Y2EKR322) qui propose à ses clients des polices liées à des unités de compte.

CSLP a délégué la fonction de gestion des actifs à des gérants de fortune externes qui suivent la stratégie de placement choisie par le preneur d’assurance. Par conséquent, CSLP n’est pas directement impliqué dans les décisions de placement prises par le gérant de fortune externe.

En ce qui concerne l’article 3 (Transparence des politiques relatives aux risques en matière de durabilité) du Règlement (UE) 2019/2088, CSLP délègue les décisions à des gérants de fortune externes (p. ex., le Credit Suisse) qui prennent en compte les risques en matière de durabilité dans leurs stratégies de placement.

Par «risques en matière de durabilité», on entend un événement ou une situation dans le domaine environnemental, social ou de la gouvernance (ESG) qui, s’il survient, pourrait avoir une incidence négative importante sur la valeur de l’investissement. L’importance relative des risques en matière de durabilité est déterminée par la probabilité, l’ampleur et l’horizon temporel de la réalisation du risque. Au Credit Suisse, l’intégration de facteurs ESG importants dans l’analyse financière et la prise de décisions de placement est cruciale. Elle peut réduire les risques et conduire à une amélioration des performances des placements au fil du temps. Les problématiques liées à la durabilité font partie intégrante des processus d’examen des risques, lesquels appréhendent en permanence ces risques et intègrent des facteurs de durabilité dans leurs analyses financières, leurs analyses, leur processus de placement et leur gestion des risques. Le Credit Suisse s’efforce d’intégrer activement ses connaissances en matière de durabilité dans ses processus de due diligence et de recherche ainsi que dans ses décisions d’investissement en les combinant à l’analyse financière et à la construction de portefeuilles. Le Credit Suisse fait appel à plusieurs fournisseurs de recherche ESG externes et agences de notation. Il combine leurs travaux à l’analyse de durabilité interne pour formuler des décisions de placement intégrant des critères ESG qui répondent aux objectifs financiers et de durabilité fixés par l’investisseur ou le client. Veuillez consulter le site Web du Credit Suisse pour plus d’informations.

En ce qui concerne les gérants de fortune externes autres que le Credit Suisse, veuillez consulter leur propre site Web pour plus d’informations.

En ce qui concerne l’article 4 (Transparence des incidences négatives en matière de durabilité au niveau des entités) du Règlement (UE) 2019/2088, il subsiste une incertitude quant aux principaux indicateurs d’incidences négatives en matière de durabilité, qui font encore l’objet de discussions, combinée à une disponibilité limitée des données ESG pertinentes. CSLP, en sa qualité d’acteur des marchés financiers, ne dépasse pas le critère du nombre moyen de 500 salariés sur l’exercice prévu par le Règlement (UE) 2019/2088. En conséquence, CSLP ne prend pas en compte les principales incidences négatives en matière de durabilité au sens du règlement (UE) 2019/2088. Cependant, CSLP suit de près les évolutions réglementaires et tend à développer sa pratique en matière de durabilité.

En ce qui concerne l’article 5 (Transparence des politiques de rémunération en ce qui concerne l’intégration des risques en matière de durabilité) du Règlement (UE) 2019/2088, CSLP a délégué les décisions d’investissement à des gérants de fortune externes (p. ex., le Credit Suisse), qui sont chargés de déterminer et d’attribuer des Incentive Awards discrétionnaires et variables aux collaborateurs à partir d’un pool de rémunération variable défini. Au Credit Suisse, la politique et l’approche de rémunération visent à récompenser les comportements positifs et à gérer les comportements à risque tout en favorisant la concentration sur des objectifs à long terme au-delà des seules performances financières. Le Credit Suisse cherche à équilibrer ces objectifs dans sa stratégie commerciale, notamment en ce qui concerne les risques et les opportunités de la durabilité. La politique de rémunération du Credit Suisse permet de procéder à des ajustements appropriés en fonction des risques identifiés, en tenant compte de critères financiers et non financiers. Veuillez consulter le site Web du Credit Suisse pour plus d’informations.

En ce qui concerne les gérants de fortune externes autres que le Credit Suisse, veuillez consulter leur propre site Web pour plus d’informations.