Découvrez les tendances du marché Investment Outlook 2022. La grande transition.

Investment Outlook 2022. La grande transition.

Si 2021 était placée sous le signe de la reprise post Covid, 2022 constituera à notre sens le début d'une transition majeure qui exige une attention particulière de la part des investisseurs désireux de saisir pleinement les opportunités de demain.

La pandémie a déjà profondément bouleversé l'économie mondiale: la dette publique a considérablement augmenté, la transition numérique a connu une accélération sans précédent, notamment les secteurs de la santé, de la banque ou du commerce de détail, et la récente 26e Conférence des Parties des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) à Glasgow a rendu les enjeux de durabilité incontournables.

Nos perspectives d'investissement pour l'année 2022 soulignent les points essentiels pour garder une longueur d'avance, à l'heure où un “nouveau normal” se met en place après une période caractérisée par une forte incertitude.

Nous pensons que les prochains mois seront marqués par une forte demande. Malgré certains problèmes de production et une pénurie de main d’œuvre susceptibles de relancer l'inflation, la croissance mondiale devrait s’établir à 4,3 %1 en termes réels, soit un niveau supérieur aux niveaux d'avant pandémie, et les entreprises devraient enregistrer une hausse moyenne de leurs bénéfices proche de 7,6 %2. Ce contexte ouvre des opportunités particulièrement intéressantes pour les investisseurs dans plusieurs classes d'actifs comme certaines actions, l'immobilier et les hedge funds.

Notre House View pour 2022

Écoutez notre Chief Investment Officer International Wealth Management, Nannette Hechler-Fayd'herbe, qui détaille les grandes perspectives des 12 prochains mois sur les marchés.

By accessing the videos and/or podcasts in this page, you hereby consent to Credit Suisse disclosing your full IP address to YouTube and/or SoundCloud for the purpose of enabling you to view or listen to the content hosted in those platforms. These third party platforms are not operated or monitored by Credit Suisse, and your IP address and any other personal data collected, processed or stored by these third party platforms will be subject to their own privacy policies, and Credit Suisse will not be responsible for their treatment of personal data.

Choisir les meilleurs vecteurs de reprise

À 4,3 %3, la croissance économique sera supérieure aux niveaux pré-pandémique, mais tous les secteurs ne connaîtront pas la même progression. Les entreprises à la traîne au début de la reprise, en particulier dans les services, comme la restauration et les voyages, devraient ainsi surperformer. Selon nos prévisions, le secteur manufacturier et la production industrielle offrent des perspectives prometteuses, une fois les problèmes de chaîne d'approvisionnement résolus.

Attention aux tensions inflationnistes

L'inflation est aujourd'hui au cœur des préoccupations. Nous considérons, cependant, que les tensions actuelles resteront temporaires car les difficultés d'approvisionnement liées aux restrictions sanitaires devraient être rapidement surmontées. Nous estimons que l'inflation restera supérieure aux niveaux ciblés par les banques centrales. Ces dernières devraient notamment réagir en resserrant leurs programmes de rachats d'actifs (assouplissement quantitatif) plutôt qu'en augmentant leurs taux d'intérêt. La seule menace d’une telle éventualité invite néanmoins à se détourner temporairement des liquidités et des obligations.

Garder un œil sur les taux

C’est au Royaume-Uni, ou encore dans certains marchés émergents comme le Brésil et la Turquie, que les hausses de taux d'intérêt sont les plus probables. Outre-Manche, la combinaison du Brexit, de la pénurie de main-d'œuvre et des difficultés d'approvisionnement engendrera en effet une inflation plus difficile à surmonter qu'ailleurs. Nous prévoyons ainsi deux hausses de taux au cours de l'année 2022. Quant au Brésil et peut-être à la Turquie, la dette publique élevée pourrait également alimenter les hausses de taux.

Ailleurs, nous voyons les gouvernements et autorités monétaires mettre fin aux mesures de relance et aux programmes d'achats d'actifs mis en place face à la crise, ainsi que redonner la priorité à la gestion de la dette publique. Les taux d'intérêt pourraient en conséquence rester inchangés pour 2022. Cependant, la combinaison d'une inflation légèrement plus faible et de taux d'intérêt stables ou plus élevés pourrait pousser les taux d'intérêt réels à la hausse. Une autre raison de rester à l’écart des liquidités et des obligations.

Garder une longueur d'avance sur toutes les classes d'actifs

En revanche, les actions devraient bénéficier de la forte reprise mondiale, et ce même si la croissance des bénéfices reste à un chiffre. Outre les services susmentionnés, les secteurs à surveiller sont ceux dans lesquels les entreprises peuvent répercuter la hausse des coûts, mais aussi les moins exposés aux perturbations des chaînes d'approvisionnement. Les secteurs de pointe axés sur des solutions durables, comme l'agritech et la foodtech, devraient également avoir le vent en poupe.

Nous pensons en outre que l'immobilier réagira bien à la faiblesse des taux d'intérêt. En revanche, la situation apparaît moins claire pour les matières premières. Les pénuries ont conduit à une hausse des prix mais c’est un phénomène de court terme. Les marchés de l'énergie resteront volatils pendant l'hiver, et l'or pourrait chuter dès le retour à la normale. Enfin, les marchés du non côté et les hedge funds restent des sources d'opportunité pour les investisseurs les plus expérimentés et les mieux conseillés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos prévisions pour 2022 et notre feuille de route pour les investisseurs:

Téléchargez nos perspectives pour 2022 (PDF)  This link target opens in a new window Contactez-nous  This link target opens in a new window

Tout investissement comporte un certain niveau de risque. Dit simplement, cela signifie que vous pouvez perdre de l’argent ou ne pas en gagner. Avant d'investir, veuillez vous assurer que vous comprenez bien les risques attachés à chacun des produits financiers. Comme pour tout placement, vous pouvez perdre de l'argent sur une période donnée.

Dans la mesure où ces supports contiennent des déclarations sur l’avenir, celles-ci ont un caractère prévisionnel et sont donc soumises à divers risques et incertitudes. Elles ne constituent pas une garantie de résultats futurs.

Notes de bas de page:
1
"Investment Outlook 2022", p. 18 (Credit Suisse), novembre 2021
2 "Investment Outlook 2022", p. 39 (Credit Suisse), novembre 2021
3 "Investment Outlook 2022", p. 18 (Credit Suisse), novembre 2021

 

Source: Credit Suisse, sauf mention contraire.