Dynamic Listing Archives des articles 2015

Archives des articles 2015

Options de filtre

Affiche 1- 10 article(s) sur 298
Filter:
  1. Responsabilité sociale: le prochain cap du secteur technologique

    Responsabilité sociale: le prochain cap du secteur technologique

    Shlomo Dovrat, chef d'entreprise novateur et associé commandité de la société de capital-risque israélienne Carmel Ventures, estime que le secteur technologique se porte bien financièrement. Il ajoute toutefois que ce secteur doit encore déployer des efforts pour assumer ses responsabilités sociales.

  2. Retail Outlook: la situation un an après l’appréciation du franc

    Le Credit Suisse a publié aujourd’hui la dernière édition de son étude annuelle «Retail Outlook» réalisée en collaboration avec la société de conseil Fuhrer & Hotz. Après une année 2015 très difficile pour le commerce de détail, les économistes du Credit Suisse tablent sur une légère embellie en 2016, avec une croissance nominale des chiffres d’affaires de l’ordre de 0,3%. Selon l’enquête menée par Fuhrer & Hotz auprès de représentants de la branche, les détaillants envisagent l’année 2016 avec un optimisme prudent, les entreprises du segment alimentaire se montrant légèrement plus confiantes que celles du segment near-food/non alimentaire. En supposant un taux de change EUR/CHF autour de 1,10, le tourisme d’achat devrait se stabiliser en 2016 au niveau élevé auquel il a été en 2015. Toujours d’après les économistes, en 2014, les prix à la consommation à l'étranger étaient inférieurs à ceux pratiqués en Suisse de 30% pour l’alimentaire, de 26% pour l’ameublement et de 38% pour l’habillement. Ces écarts de prix s’expliquent en grande partie par les coûts de réalisation plus élevés en Suisse. Dans un scénario, les économistes du Credit Suisse ont calculé l’impact sur les dépenses de consommation d’une appréciation du franc de 15% face à l’euro. Dans un tel cas de figure, les dépenses des ménages suisses consacrées aux produits alimentaires, à l’habillement et à l’ameublement baisseraient globalement de 1,3 milliard de francs.

  3. Document de consultation publié par le Département fédéral des finances

    Le Département fédéral des finances a publié sa proposition de modification du régime suisse «Too Big to Fail» (TBTF), notamment les nouvelles exigences en matière de capacité totale d’absorption des pertes (TLAC), pour la consultation à venir. Ces exigences détaillées confirment certaines propositions relatives à la révision de la législation TBTF annoncée par le Conseil fédéral le 21 octobre 2015 et clarifient davantage les changements qu'il est prévu d'apporter au régime en vigueur.

  4. La transformation de l'économie chinoise alimente une folie dépensière

    La transformation de l'économie chinoise alimente une folie dépensière

    La stratégie actuelle d'activité à l'international des entreprises chinoises marque le monde des affaires de son empreinte. Les entreprises chinoises ont proposé 128,3 milliards de dollars en acquisitions cette année, soit une hausse de 185% par rapport à 2014.

  5. Un large parapluie arc-en-ciel

    Un large parapluie arc-en-ciel

    La minorité LGBT, c'est-à-dire les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, représentent environ 2-4% de la population. Par crainte de discrimination, beaucoup cachent leur orientation sexuelle sur le lieu de travail, ce qui leur coûte énormément d'énergie. En participant au programme LGBT Ally, les personnes hétérosexuelles et LGBT montrent qu'elles sont ouvertes à cette thématique.

  6. Credit Suisse expects Indonesia to buck the trend with economic and market recovery in 2016

    Credit Suisse expects the Indonesian economic recovery in 2016 to be supported by recently announced economic stimulus packages, as well as more pro-growth fiscal and monetary policies. The bank forecasts Indonesia’s GDP to expand at 5.2 percent in 2016, above the 4.9 percent consensus. Indonesia’s market is expected to benefit from economic recovery next year. Credit Suisse forecasts the benchmark Jakarta Composite Index to reach 5,300 by the end of 2016, providing a nearly 20 percent upside from its current level.

  7. Vers un record de l'activité de F&A en 2015

    Vers un record de l'activité de F&A en 2015

    Le volume des F&A devrait atteindre son plus haut niveau depuis le pic observé peu avant le krach boursier en 2007. Voici un aperçu des opérations et tendances prédominantes.

  8. Subdued growth, low inflation and moderate returns could be expected for 2016. A high degree of diversification with an active tactical approach would be deployed against periods of volatility says Credit Suisse Private Banking

    Credit Suisse Private Banking expects the global outlook for 2016 to be better than 2015 led by the Eurozone and Japan while many emerging countries are likely to stabilize albeit at low levels. The US could slow down due to constraints set in place by several macro factors whilst Australia and Canada would be sub-par due to lower commodity prices. The UK is likely to remain fairly robust as real wages rise against a tighter monetary policy backdrop. China should avert a hard landing scenario on the back of further policy easing, moderate fiscal expansion with some infrastructure activity along with sustained consumption spending and services whilst the property sector has seen significant inventory depletion.

  9. Que prendre en compte avant d'investir?

    Que prendre en compte avant d'investir?

    Lorsqu'il s'agit de placer des capitaux, on privilégie habituellement le réinvestissement en faveur de la croissance, qui génère un rendement supérieur aux coûts des fonds propres, même si de nombreuses entreprises décident de redistribuer du capital aux actionnaires.

  10. Economie suisse 2016: une année de taux négatifs

    Economie suisse 2016: une année de taux négatifs

    Les économistes du Credit Suisse révisent légèrement à la baisse leurs prévisions de croissance 2016 pour l'économie suisse (désormais 1% contre 1,2% auparavant). Le franc fort a encore pesé sur l'économie d'exportation en 2016, et la croissance de l'économie intérieure continue donc de perdre de l'allant.