Le chômage dans le Baromètre des préoccupations du Credit Suisse
News & Stories

Le chômage dans le Baromètre des préoccupations du Credit Suisse

En septembre, la publication « Quelques orientations pour la Suisse – Regards sur l'avenir politique du pays avec le Baromètre des préoccupations du Credit Suisse » a pour thème le chômage. Dans deux articles, Jean Christophe Schwaab et Valentin Vogt examinent les raisons de la principale préoccupation des Suisses disposant du droit de vote.

Depuis plus de dix ans, le chômage arrive systématiquement en tête du classement des préoccupations des Suisses. En comparaison à long terme, l'inquiétude est fortement corrélée avec le taux de chômage effectif. Toutefois, la peur de perdre son propre emploi est nettement moins grande : En 2014, seules 7% des personnes interrogées redoutaient de perdre leur emploi dans le courant de l'année suivante.

Après que les inquiétudes concernant le chômage ont constamment perdu en importance pendant quatre ans en dépit des sombres perspectives économiques, un revirement de tendance a eu lieu en 2014. Les valeurs des préoccupations ont augmenté à nouveau pour la première fois depuis 2010, et ce de manière significative.

Evolution de la prise de conscience du problème (1996-2014)

1 Chômage (jusqu'en 2008) – Chômage/Chômage des jeunes (à partir de 2009) Source: gfs.bern (2014). Baromètre des préoccupations du Credit Suisse 2014. Rapport final

Dans les articles de nos invités (voir encadré avec lien vers le PDF), Jean Christophe Schwaab, conseiller national PS et membre du comité de direction de l'Association suisse des employés de banque, et Valentin Vogt, président de l'Union patronale suisse, s'expriment sur ce sujet. Ils s'intéressent plus particulièrement à l'importance du travail dans la société et aux pistes de réflexion qui peuvent en découler pour la politique et l'économie.