Les champions suisses cachés: de petite taille, mais de classe mondiale

Une PME industrielle sur dix et une PME de services sur vingt indiquent être leader mondial sur leur marché. Dans l'industrie, ce sont les instruments de précision qui détiennent la palme. Sur le front des services, commerce et TI se distinguent.

Au vu des coûts salariaux et de production élevés en comparaison internationale, les producteurs et prestataires suisses éprouvent généralement quelque difficulté à damer le pion à la concurrence étrangère en matière de prix – une problématique qui s'est encore accentuée avec l'appréciation du franc. L'une des approches pour échapper à la concurrence sur les prix consiste à miser sur des produits de qualité. Le terme «qualité» peut ici revêtir différentes significations: innovation, spécialisation, flexibilité, précision ne sont que quelques-unes d'entre elles. Les «champions cachés» – des entreprises leaders mondiales sur certains produits et services, mais qui à l'inverse de grands groupes restent peu connues du grand public – excellent dans la mise en œuvre de telles stratégies axées sur la qualité.

11% des PME industrielles sont des leaders mondiaux

Les résultats de notre dernière enquête PME fournissent une indication quant au nombre de champions cachés qui existent en Suisse et aux branches dans lesquelles ils opèrent. 11% des PME industrielles interrogées indiquent être leader mondial pour au moins un produit phare (cf. graphique). L'industrie des instruments de précision affiche de loin la part la plus importante de champions cachés, près de 60% des entreprises déclarant être leader mondial dans leur domaine. Viennent ensuite l'horlogerie, l'industrie des machines et l'électrotechnique, avec des parts de 20% à 30%. Les champions cachés sont donc particulièrement nombreux dans les branches industrielles se distinguant par une intensité technologique et de recherche relativement forte et une orientation marquée à l'exportation. Dans les secteurs industriels traditionnels, plus axés sur le marché national, comme l'imprimerie, le bois ou l'alimentation, les PME leaders mondiales restent en revanche l'exception.

Plus grands et orientés à l'international

Les champions cachés de l'industrie sont principalement des moyennes entreprises: avec quelque 60 collaborateurs et un chiffre d'affaires de 19 mio. CHF, les leaders mondiaux sont en moyenne deux fois plus grands que les autres PME industrielles interrogées (32 collaborateurs, CA de 10 mio. CHF). Peu surprenant, ils sont également bien plus orientés à l'international: trois entreprises sur cinq réalisent plus de 60% de leur chiffre d'affaires à l'exportation. Au sein des autres PME industrielles, seuls 14% affichent une orientation à l'international aussi prononcée.

5% des prestataires de services sont des champions cachés

En dépit d'une orientation généralement plus marquée sur le marché national, les PME de services comptent elles aussi un nombre remarquable de champions cachés. 5% des prestataires interrogés (y compris commerce et vente) indiquent être leader mondial pour au moins un produit phare. Au sein des PME fortement axées à l'international (réalisant au moins 50% de leur CA à l'exportation), cette part atteint même 19%. L'attribut «champion caché» n'est cependant pas obligatoirement lié à l'activité d'exportation: 3% des PME de services non exportatrices se qualifient de leaders mondiaux. Dans le tertiaire, les champions cachés sont également des PME de taille plus importante, affichant un chiffre d'affaires moyen de 13 mio. CHF légèrement plus élevé que la moyenne des entreprises interrogées dans ce secteur (environ 11 mio. CHF).

La grande majorité des champions cachés travaillent dans le commerce et l'informatique

A l'instar des PME industrielles, des disparités sectorielles sont notables au sein des prestataires de services (cf. graphique). Les champions cachés sont ainsi les plus fréquents dans le commerce et la vente (part de 8%), ainsi que dans les technologies de l'information et de la communication (6%). Il apparaît qu'un nombre supérieur à la moyenne de vendeurs leaders sur le plan mondial produisent leurs articles à l'étranger. Cela suggère que certains de ces champions cachés ne sont pas seulement prestataires, mais des fabricants qui assurent eux-mêmes la commercialisation de leurs produits et occupent pour cette raison une position de leader sur le marché.

Les atouts de la Suisse pour l'informatique

Un examen minutieux de la branche des TI montre que la part comparativement élevée de champions cachés n'est pas le fruit du hasard. Les deux hautes écoles EPFZ et EPFL ainsi que les clusters informatiques à Zurich et Berne, avec des géants comme IBM et Google, fournissent des conditions-cadres idéales pour le développement de PME des TI opérant avec succès à l'échelle mondiale. La Suisse en tant que site pour les PME des TI se distingue en outre par une stabilité légale et politique relativement élevée et des lois très strictes en matière de protection des données. Les centres de calcul exploitent de plus en plus ces atouts pour servir leurs clients internationaux à partir de la Suisse. Des conditions-cadres adéquates, un enseignement de qualité et une orientation à l'international constituent de toute évidence autant de facteurs expliquant le nombre important de PME suisses leaders sur le marché mondial.