PME suisses: lutter contre les désavantages de la place économique suisse grâce aux nouvelles technologies
Derniers Articles

PME suisses: lutter contre les désavantages de la place économique suisse grâce aux nouvelles technologies

Les PME jugent la Suisse comme un lieu d'implantation globalement favorable. La place économique suisse présente un net désavantage en termes de coûts de production par rapport à l'étranger. Pour remédier à ces inconvénients, les PME misent avant tout sur les nouvelles technologies et la numérisation.

La Suisse compte bien plus d'un demi-million de PME qui emploient plus des deux tiers des actifs helvétiques. Nous examinons chaque année les évaluations des PME concernant la place économique suisse ainsi que ses conditions-cadres. Leurs inconvénients à l'échelle internationale et les solutions possibles pour y remédier constituent le thème principal de l'étude de cette année.

La Suisse reste un lieu d'implantation favorable pour les PME mais affecté par la vigueur du franc

Dans l'ensemble, les PME indiquent que la Suisse bénéficie de conditions-cadres favorables en 2016. Les collaborateurs et leurs qualifications expliquent en grande partie cette évaluation globalement positive. Leur influence sur le succès de l'entreprise est extrêmement positive.

En revanche, les PME estiment que l'environnement économique et l'interdépendance avec l'étranger pèsent sur leurs performances actuelles. La force du franc est ici un facteur important: suite à l'appréciation du franc en 2015, de nombreuses PME ont encore perdu en compétitivité au niveau des prix en Suisse et à l'étranger, ce qui s'est traduit au final par un ralentissement de la croissance de l'économie helvétique.

La main-d'oeuvre qualifiée, facteur de succès numéro 1

La main-d'oeuvre qualifiée, facteur de succès numéro 1

Importance et influence des facteurs de succès d'aujourd'hui: soldes des réponses positives et négatives pondérées

Source: Enquête PME 2016 du Credit Suisse

Davantage de scepticisme chez les micro-entreprises et les PME du secteur des transports

Les micro-entreprises (moins de 10 salariés) se montrent un peu plus prudentes que les autres PME dans leur évaluation de la place économique suisse. Elles estiment que l'influence de la main-d'œuvre qualifiée sur leur succès n'est pas aussi positive que dans les entreprises plus grandes. Cela s'explique sans doute par le fait que, dans certaines circonstances, les micro-entreprises ont plus de difficultés que les grandes entreprises à embaucher de la main-d'œuvre hautement qualifiée. Les PME du secteur des transports jugent également la Suisse avec un peu plus de scepticisme, en particulier dans le domaine de l'infrastructure. Le réseau routier en partie surchargé a certainement contribué à cette évaluation. 

Les micro-entreprises un peu moins optimistes

Les micro-entreprises un peu moins optimistes

Evaluation de l'influence des facteurs de succès d'aujourd'hui (1 = négative, …, 5 = positive), par taille d'entreprise

Source: Enquête PME 2016 du Credit Suisse

Les PME envisagent l'avenir de la Suisse avec davantage de prudence

Les PME font preuve d'un peu plus de scepticisme concernant l'avenir de la Suisse par rapport à la situation actuelle. D'après elles, l'influence des conditions-cadres réglementaires sur le succès de l'entreprise va notamment considérablement se détériorer. L'environnement économique devrait avoir un impact encore plus négatif. Cependant, l'environnement de recherche suisse devrait avoir une influence encore plus positive qu'aujourd'hui. D'après les PME, ce facteur est celui qui, de tous les facteurs de succès mentionnés dans l'enquête, gagnera le plus en importance à l'avenir. 

Par rapport à l'étranger, la Suisse présente un net désavantage en termes de coûts de production

Malgré ces conditions-cadres globalement favorables, les PME considèrent que la Suisse présente certains désavantages nets par rapport à l'étranger, notamment en termes de coûts de production. Ceux-ci englobent entre autres les coûts de fabrication, de main-d'œuvre et de transport. Les PME industrielles en particulier estiment que l'étranger présente des avantages importants en matière de coûts. Cependant, s'agissant de la disponibilité de la main-d'œuvre et de la rigueur ou de la complexité de la réglementation, la majorité des PME interrogées ne voit aucun inconvénient majeur à la place économique suisse. 

Désavantages surtout au niveau des coûts de production

Désavantages surtout au niveau des coûts de production

Part des PME interrogées qui voient des avantages moyens à grands à l'étranger par rapport à la Suisse, en %

Source: Enquête PME 2016 du Credit Suisse

Les nouvelles technologies et la numérisation sont des mesures importantes pour remédier aux inconvénients de la Suisse

Pour les PME suisses, l'introduction des nouvelles technologies constitue la principale mesure pour remédier aux inconvénients de la place économique suisse à l'échelle internationale. 72,3% des PME interrogées misent fortement à très fortement sur cette mesure. La numérisation des processus de travail et de production devrait jouer un rôle majeur dans ce cadre. 77,5% des PME estiment en effet que l'utilisation intensive de nouvelles technologies numériques peut améliorer considérablement la compétitivité internationale des entreprises suisses. Le développement de nouveaux produits et services est la deuxième grande mesure permettant de remédier aux inconvénients de la place économique suisse, suivie par les investissements dans la main-d'œuvre, l'importation accrue de produits et services intermédiaires et la délocalisation à l'étranger.

Plus d'une PME sur cinq est fortement à très fortement numérisée

L'importance des nouvelles technologies numériques pour les PME suisses apparaît déjà clairement: d'après notre enquête, plus d'un cinquième des PME interrogées les utilise déjà fortement à très fortement. Les jeunes entreprises et les PME de plus grande taille sont les plus avancées dans leur processus de numérisation, de même que les entreprises de la branche de l'information et de la communication (TIC), de l'industrie électronique/électrotechnique et du secteur des transports.

Les jeunes PME ont davantage recours aux technologies numériques

Les jeunes PME ont davantage recours aux technologies numériques

Part des PME interrogées qui utilisent fortement à très fortement les nouvelles technologies numériques, par année de fondation

Source: Enquête PME 2016 du Credit Suisse

Les participants à la table ronde misent sur la numérisation, l'innovation et une politique économique claire

Dans le cadre d'une table ronde, quatre entrepreneurs suisses confirment que les coûts de production sont un aspect négatif de la Suisse et que la numérisation est une solution possible. Dans l'ensemble, ces quatre participants pensent que la place industrielle suisse se trouve dans une phase difficile. Outre la numérisation, ils citent les innovations en matière de processus et de produits ainsi que leur financement comme des solutions proactives. Par ailleurs, les représentants des PME attendent des instances politiques une vision ou une stratégie à long terme détaillant la façon de porter la place économique suisse à un niveau supérieur.