Nino Schurter enfin sacré, Daniela Ryf renforcée par une mésaventure
Actualités et histoires

Nino Schurter enfin sacré, Daniela Ryf renforcée par une mésaventure

L'élection du sportif et de la sportive de l'année a constitué le point culminant de la cérémonie festive et riche en suspense des Credit Suisse Sports Awards. La triathlète Daniela Ryf et le spécialiste du VTT Nino Schurter ont triomphé. Un premier sacre pour lui, un deuxième pour elle après 2015.

Le résultat final de l'élection du sportif de l'année a créé la surprise. Après neuf nominations infructueuses, le cycliste grison d'exception Nino Schurter, 32 ans, a été élu sportif de l'année pour la première fois et a reçu la statuette du gagnant. «Enfin, ça a marché, et je suis donc d'autant plus heureux», a-t-il déclaré. Son septième titre aux Mondiaux de Lenzerheide, à domicile, a certainement contribué à son succès, ainsi que sa sixième victoire au classement général de la Coupe du monde. Les émotions, la tension et l'enthousiasme général lors des compétitions à domicile ont également joué un grand rôle.

Le vote final était clairement en faveur de Nino Schurter: il a totalisé 33,99% des voix des médias, des sportifs de haut niveau et du public. Roger Federer, septuple sportif de l'année, a réuni 21,39% des voix et Dario Cologna, quadruple champion olympique de ski de fond, 15,73%. Alors que les médias plaçaient Schurter quasiment à égalité avec Federer, ce sont surtout les sportifs et le public qui lui ont donné l'avantage. «Les victoires difficilement arrachées sont les plus belles», a-t-il affirmé.

Daniela Ryf et sa «course la plus folle»

Cette phrase s'applique également à Daniela Ryf, gagnante chez les femmes. La triathlète est sacrée sportive de l'année pour la deuxième fois après 2015. À l'époque, la Soleuroise aujourd'hui âgée de 31 ans avait remporté pour la première fois le légendaire Ironman d'Hawaï. Deux autres triomphes avaient suivi en 2016 et en 2017. Mais elle n'avait plus été couronnée sportive de l'année. Son succès de cette année tient aussi aux conditions particulières de sa course de mi-octobre: elle a été piquée par une méduse dès le début du parcours de natation.

Daniela Ryf, qui n'arrivait presque plus à lever les bras pour nager, a alors pris un retard de près de dix minutes sur les meilleures. Elle a failli abandonner. Mais ensuite, elle a parcouru les 180 kilomètres à vélo plus vite qu'aucune autre femme auparavant et a effectué un marathon exceptionnel. Résultat: un record spectaculaire! Cet exploit lui a valu des applaudissements et l'admiration de tous. «Cet Ironman a été ma course la plus folle», a-t-elle déclaré. Et c'était aussi «une leçon de vie qui montre à quel point la victoire et la défaite sont proches.» Samedi dernier, cette histoire l'a propulsée en couverture du magazine «das Magazin», qui a titré: Ironwoman, Daniela Ryf - la sportive la plus résistante au monde.

Daniela Ryf a souligné l'importance du titre de sportive de l'année: «Cette récompense est l'un des rares trophées auxquels j'accorde une place de choix.» La triathlète, qui est restée invaincue toute l'année, s'est imposée tout aussi largement que Nino Schurter, devançant la skieuse Wendy Holdener, tenante du titre, et la championne d'Europe du 400 m haies Lea Sprunger.

Dans un cadre festif ponctué de nombreux intermèdes culturels, d'autres acteurs de l'année sportive se sont réjouis de leurs récompenses. L'équipe nationale de hockey sur glace a été distinguée pour sa médaille d'argent aux Mondiaux, son entraîneur Patrick Fischer a été sacré Entraîneur de l'année, le triple médaillé d'or aux Jeux paralympiques Theo Gmür a été désigné sportif handicapé de l'année, et le coureur de fond Julien Wanders a été élu Newcomer. Tous sont les dignes lauréats des Credit Suisse Sports Awards 2018.