Mitch Lowe: une croissance fulgurante et précoce

Après avoir créé un empire qui génère des milliards de dollars, Mitch Lowe, co-fondateur de Netflix et ancien directeur général de Redbox, a décidé de mettre ses compétences en matière d'innovation au service de jeunes entrepreneurs afin de les aider à construire le leur.

Le rôle de conseiller en création d'entreprise que joue Mitch Lowe à l'heure actuelle lui sied parfaitement. En effet, fort de son succès à la tête de Netflix, il possède les connaissances nécessaires pour faire d'une start-up une société qui génère des millions. Mitch Lowe fut l'un des principaux intervenants lors du Sommet des Entrepreneurs organisé par le Credit Suisse les 5 et 6 février. Cette conférence avait pour objet le thème «Par-delà l'innovation» et a permis de donner un certain nombre de conseils en matière de création d'entreprise.

Un parcours atypique

L'adjectif «unique» est celui qui qualifie le mieux Mitch Lowe qui, dès son adolescence, se distinguait de ses camarades. Né en Californie, il a abandonné le lycée en terminale afin de faire un tour d'Europe. Cette propension précoce à suivre ses envies présageait la manière dont il allait opérer en tant qu'entrepreneur – un leader, pas un suiveur.

En 1982, avec un capital de 25'000 USD, Mitch Lowe investit dans une chaine de location de cassettes vidéo, qui deviendra une chaîne de distributeurs vidéo qu'il rebaptisera Video Droid. Malheureusement, les clients, confrontés à une surabondance de magasins de location vidéo, n'ont pas jugé l'offre Video Droid utile, et la société survivait à grand-peine. «C'est l'un de ces trucs qui ont l'air bien sur le papier», explique Mitch Lowe.

Persévérer

Malgré des ventes médiocres, Video Droit suscite l'intérêt d'une société de courtage nippone. Quatre ans après son lancement, Mitch Lowe vend 69 distributeurs Video Droid à la société japonaise et ouvre quelques magasins de location vidéo en Californie. N'étant pas du genre à se laisser abattre, Mitch Lowe passe les dix années suivantes derrière le comptoir de l'un de ses magasins de location vidéo. Cette expérience lui permet de cerner les besoins et les attentes de ses clients.

Après avoir travaillé plus de 13'000 heures dans ses magasins, Mitch Lowe connaît suffisamment l'industrie de la location vidéo pour anticiper son évolution, cerner les besoins des loueurs et identifier le prochain marché porteur.

La rencontre qui a changé l'industrie du divertissement

Lors d'un salon commercial organisé en 1997, Mitch Lowe rencontre Marc Randolph, co-fondateur de la société de messagerie Internet MicroWarehouse. Mitch Lowe et Marc Randolph évoquent la possibilité de créer un service de location vidéo par messagerie Internet. Peu après, Reed Hastings, avec qui Marc Randolph a travaillé chez Pure Software, société appartenant à Hastings lui-même, entre en scène. Ce dernier s'engage à financer Netflix en utilisant le produit généré par la vente ultérieure de Pure Software.

Lancée en 1997, Netflix compte 30 collaborateurs et propose 925 DVD à la location sur Internet. Deux ans plus tard, la société lance un programme d'abonnement mensuel. Dix ans après le lancement de la société, des séries TV, des films et des documentaires sont proposés en streaming. A ce jour, Netflix propose plus de deux milliards de DVD et compte plus de 50 millions de clients à travers le monde.

«Notre objectif premier était de profiter de l'essor des entreprises Internet de la Silicon Valley», déclare Mitch Lowe à propos des premiers pas de l'entreprise. Mais le succès de Netflix monte à la tête de l'industrie de la location vidéo. Des magasins de location vidéo géants, prélevant des pénalités de retard et proposant des cartes de fidélité, fleurissent partout en un rien de temps.

Identifier le problème et le résoudre

Non seulement Mitch Lowe a su évoluer avec son temps, mais il a également anticipé les besoins futurs des loueurs de vidéo en créant de la demande pour des produits médiatiques. Il a été clairvoyant à deux égards: il a compris les attentes des clients et s'est adapté pour satisfaire leurs besoins dans un monde en mutation rapide.

Lorsque les clients exigent des temps de livraison de DVD réduits, Mitch Lowe et ses collaborateurs chez Netflix proposent des services de location vidéo en streaming aux clients connectés à Internet. Netflix propose de réduire les délais de location de trois jours à un jour pour les clients limités dans leur budget.

«Nous sommes passés maîtres dans l'art de savoir où il convient de se doter de ressources afin de stimuler l'amour des clients pour Netflix», explique Mitch Lowe. Lorsque Mitch Lower et Reeds Hastings réalisent qu'ils disposent d'un stock abondant dans l'entrepôt Netflix, ils décident de diversifier leur offre en proposant des services de location vidéo par mail, de streaming en ligne et des abonnements qui offrent les deux options. En d'autres termes, la société «peaufinait régulièrement son offre» explique Mitch Lowe.

Chez Netflix, Redbox, et Quarterly.Co, un magazine en ligne qu'il a dirigé par la suite, Mitch Lowe utilisera des enquêtes pour recueillir les impressions des clients sur les points que la société pourrait améliorer. Redbox, par exemple, recevait 40'000 enquêtes remplies toutes les deux semaines. Lorsque la société reçoit ces retours clients, la principale question est la suivante: «Quelle est la première chose que nous devrions faire pour nous améliorer?»

La vie après Netflix

Mitch Lowe a quitté Netflix en 2003 pour aider Redbox, une société de location de DVD financée par McDonald´s, à décoller. Sous l'égide de Mitch Lowe, d'abord en tant que COO puis en tant que Directeur général, Redbox est passée de 11 kiosques à plus de 2000 et a généré 1,5 milliard USD de chiffre d'affaires annuel. Lorsqu'il a quitté Redbox en 2011, Quarterly.Co, un magazine en ligne innovant, et Medbox, une entreprise de distribution de médicaments, ont sollicité son aide en tant que conseiller et l'ont nommé CEO et Director respectivement.

«J'adore travailler avec de jeunes créateurs d'entreprise», déclare Mitch Lowe. Son premier conseil à la prochaine génération de jeunes entrepreneurs: «Avant toute chose, proposez un produit ou un service facile à comprendre».

Prioriser pour réussir

«N'importe quelle idée peut être couronnée de succès pour autant qu'on se donne la peine d'identifier la chose ou les deux choses qu'il convient de faire en priorité», explique Mitch Lowe. Parallèlement à cette nécessité de prioriser, il insiste sur le besoin de cibler, d'analyser et de se doter de ressources. Parce que les marchés d'aujourd'hui sont ultra concurrentiels, il insiste sur l'importance de créer un produit que les clients apprécieront à sa juste valeur et dont ils diront le plus grand bien.

L'abondance de startups fait qu'il est de plus en plus difficile d'innover. Mitch Lowe estime cependant que les étapes qui mènent au succès ne sont pas compliquées. Il est facile d'identifier la demande du marché, explique-t-il. Il suffit de «tisser des liens plus étroits avec le client»