L'Allemagne séduite par les pâtes «maison»

A l'occasion du Forum du commerce extérieur Switzerland Global Enterprise, la société PPura originaire de Dulliken s'est vu décerner l'Export Award 2015 dans la catégorie «Step In» pour son entrée retentissante sur le marché agroalimentaire allemand, pourtant déjà saturé.

Cemal Cattaneo et Maurizio Floccari, deux cousins, poursuivaient chacun une carrière florissante, l'un comme employé d'une grande entreprise et l'autre en tant que sommelier, lorsqu'en 2009, ils décident de tout quitter et de créer leur entreprise. Fins gourmets d'origine italienne, ils ne trouvaient ni pâtes ni pesto pouvant rivaliser avec ceux de leur maman. Si leur concept d'épicerie fine bio pouvait se révéler très lucratif, l'argent n'était dans un premier temps qu'accessoire. Il s'agissait plus d'une mission culinaire visant à partager avec le monde les excellents produits issus de la cuisine maternelle. Leur devise «Passione e Perfezione» – que l'on retrouve dans le nom de l'entreprise avec l'abréviation «PP» – reflète d'ailleurs les traits de caractère des deux jeunes entrepreneurs: Cemal voue une passion incommensurable à la bonne chère, tandis que Maurizio est un incroyable perfectionniste.

Un an et demi de développement de produit

Ces deux qualités sont nécessaires à l'élaboration des différentes variétés de pâtes, de pesto et d'huile d'olive. Il faut laisser le temps au produit d'arriver à maturation, même si cela doit prendre un an et demi, soulignent les deux associés. Mais la décision de commercialisation revient aux deux mamans, dont les recettes maison, ainsi que d'autres recettes traditionnelles italiennes, sont à l'origine des produits PPura. 

Cemal Cattaneo, Maurizio Floccari

Des produits bio des Pouilles

Qu'est-ce qui caractérise les pâtes et le pesto de PPura? «L'essence même de la cuisine italienne, c'est de sublimer un plat simple grâce aux meilleurs ingrédients, explique Maurizio Floccari. C'est pourquoi notre cuisine s'apparente plus au style japonais qu'à la tradition française. On obtient toujours les plus belles expériences gustatives quand on finit par trouver les meilleurs ingrédients, après avoir longtemps cherché pendant la phase de développement.» Aussi les deux cousins ont-ils arpenté toute l'Italie à la recherche de la variété de blé dur idéale pour leurs pâtes. Ils l'ont trouvée dans la région des Pouilles, où les produits sont confectionnés à la main, de façon artisanale. Et Maurizio d'ajouter: «Quand on ferme les yeux et que l'on sent nos pâtes, on imagine les champs de blé des Pouilles. Et une fois en bouche, elles libèrent de délicieux arômes.»

Cemal renchérit: «Jamais nous ne ferions de concession sur un ingrédient ou ne choisirions d'ersatz par souci d'économie. Nous refusons catégoriquement les saveurs ou arômes synthétiques, ainsi que les exhausteurs de goût.» Le label bio est essentiel aux deux associés. La qualité permet également de pratiquer des prix de vente plus élevés.

«Approuvé par maman»: le label de qualité

Pour garantir la qualité des produits, aucune analyse scientifique. Seul le verdict sans appel des deux mamans compte: «Nous promettons de n'offrir que des produits que nos mères – à savoir les deux meilleures cuisinières à nos yeux, mais aussi les plus critiques – considèrent comme quasi équivalents à leurs créations originales. Elles nous tireraient les oreilles s'il en était autrement.»

Un commerce suisse

Ce modèle, aussi simple et transparent qu'abouti du point de vue marketing, fait bonne publicité à la société, sise à Dulliken, dans le canton de Soleure: le ton informel adopté avec les consommateurs donne le sentiment d'appartenir à une grande famille, tandis que le contrôle qualité assuré par les mamans leur rappelle leur mère. Le même schéma est reproduit en Allemagne, première zone d'exportation grâce à ses quelque 3000 magasins bio et ses 50'000 points de vente au détail décentralisés. A son lancement, PPura a bénéficié de l'intérêt des Allemands pour la gastronomie italienne et leur idée de la cuisine maternelle comme un gage de qualité et une revendication. C'est donc presque sans surprise que PPura s'est vu désigner marque bio de l'année en Allemagne.

Partenariat avec des œuvres caritatives

Autre caractéristique de PPura: sa collaboration avec des œuvres caritatives comme foodwatch ou Slow Food en Suisse. Le site Internet de la marque accueille le visiteur avec un message géant promouvant le fait qu'elle offre, pour chaque portion adulte achetée en Allemagne, une portion enfant à l'association Bundesverband Deutsche Tafel, soit déjà 40'647 portions depuis novembre 2014. Si ce chiffre, qui aura encore grimpé à la prochaine visite du site Internet ou de la page Facebook, incite à acheter, c'est uniquement parce que les produits ont passé haut la main le test des consommateurs.