Kickstart Accelerator: un partenariat stratégique destiné à stimuler l'esprit d'innovation
Derniers Articles

Kickstart Accelerator: un partenariat stratégique destiné à stimuler l'esprit d'innovation

Le Kickstart Accelerator offre au Credit Suisse une occasion idéale de tirer parti du pool d'innovation que représentent les start-up de la Fintech.

Thomas Gottstein, CEO Credit Suisse (Suisse) SA (5e en partant de la gauche), et Anke Bridge, responsable Digital Solutions & Delivery Credit Suisse (Suisse) SA (2e rang, 3e en partant de la droite), ont rejoint les start-up du Kickstart Accelerator à l'espace de travail Kraftwerk de l'EWZ de Selnau pour un dîner entre CEO et fondateurs.

Pour toute banque, il ne fait aucun doute qu'innover est une nécessité stratégique. De par le statut de grande banque innovante du Credit Suisse, nous sommes impliqués dans plusieurs projets novateurs dans le monde entier. En Suisse, la banque est activement engagée auprès de digitalswitzerland, une entité composée de sociétés suisses et internationales d'envergure, qui ont en commun la volonté de porter la Suisse au rang de centre numérique pour le monde entier. digitalswitzerland organise un programme de onze semaines intitulé «Kickstart Accelerator», qui se déroule de septembre à novembre, et qui a pour but de faire naître et mûrir de nouvelles idées de start-up, avec les conseils avisés de grandes entreprises helvétiques. Le Credit Suisse fait partie des principaux sponsors du programme et il est, à ce titre, activement impliqué dans la Fintech.

Les start-up épaulées par le Kickstart Accelerator bénéficient du rayonnement du Credit Suisse et de son expertise financière. La banque leur offre une plate-forme leur permettant d'entrer en contact avec des clients et des investisseurs potentiels. L'équipe Digital Solutions & Delivery collabore étroitement avec elles à l'exploration d'opportunités qui, au final, les prépareront pour leur entrée sur le marché ou les orienteront vers une collaboration ou un partenariat potentiel.

Le Credit Suisse, pour sa part, bénéficie d'une chance unique d'exploiter de nombreuses innovations et technologies, son but ultime étant d'identifier des technologies innovantes pour offrir une meilleure expérience bancaire à ses clients.

Les dix start-up qui participent cette année au Kickstart Accelerator couvrent un large éventail de sujets de haute importance pour le Credit Suisse: blockchain/registre réparti/smart contracts, données de marché ou encore technologie pour l'immobilier, pour n'en nommer que quelques-uns. Pendant toute la durée du programme, le Credit Suisse ouvrira son pool d'experts à ces start-up, en les mettant en relation avec certains de ses départements. Ceux-ci évalueront la technologie offerte et apporteront aux start-up des connaissances sur le marché ainsi que des conseils. À cette occasion, la banque pourra identifier des opportunités de travailler avec ces start-up à des démonstrations de faisabilité.

Credit Suisse dispose d'une large gamme de produits bancaires qui couvrent l'ensemble de la chaîne de création de valeur et peut se prévaloir de plus d'un siècle d'expérience dans le secteur.

Anke Bridge, responsable Digital Solutions & Delivery, Credit Suisse (Suisse) SA

«Pour une banque, il y a beaucoup à apprendre des start-up, et vice versa. Les start-up sont souvent capables de répondre aux besoins des clients de manière très précise, par des solutions spécifiques, car elles savent se concentrer sur des pans très précis de la chaîne de création de valeur et les étudier en profondeur. En tant que banque, nous avons besoin d'apprendre de ces start-up pour proposer davantage d'offres orientées client. Pour sa part, le Credit Suisse dispose d'une large gamme de produits bancaires qui couvrent l'ensemble de la chaîne de création de valeur et peut se prévaloir de plus d'un siècle d'expérience dans le secteur. C'est donc un partenariat gagnant-gagnant», se réjouit Anke Bridge, responsable Digital Solutions & Delivery, Credit Suisse (Suisse) SA.

Exploiter la blockchain avec Blocko

«Nous nous sommes engagés dans des projets avec de grandes entreprises en Corée. Les entreprises suisses ont tendance à être plus ouvertes aux nouvelles idées et plus désireuses de collaborer avec les start-up», constate Alison Shim, responsable Strategy.

L'équipe de Blocko à l'espace de travail du Kickstart Accelerator à Zurich.

Blocko est une start-up sud-coréenne dont le but est de fournir une solution B2B aux entreprises. Elle aide à rendre les processus plus efficaces et plus sûrs. L'un des modules de son produit permet de gérer et d'authentifier les identités. Les acteurs du monde financier peuvent utiliser ses produits pour offrir à leurs clients des moyens d'authentification ultra sûrs et faciles à utiliser. Aujourd'hui, la solution de Blocko est déjà mise en œuvre dans les grandes banques de Corée du Sud ainsi qu'à la Bourse. Elle a eu énormément de succès dans le milieu bancaire, atteignant en Corée 78% de part de marché. Blocko cherche maintenant à se développer en Europe.

«Le Kickstart Accelerator offre un excellent lieu d'écoute des besoins des grandes entreprises internationales. Voir ces sociétés s'ouvrir pour exprimer leurs difficultés nous a été extrêmement bénéfique, à nous aussi.»

Accroissement des marges avec Adjoint

Havell Rodrigues, co-fondateur et CEO de la start-up Adjoint, qui opère dans le domaine des registres répartis, a senti que «l'éventail des sociétés sponsors était l'un des aspects les plus séduisants de l'accélérateur».

La plate-forme d'Adjoint est basée sur un langage de programmation ultra intelligent qui permet aux traders et aux financiers de créer, de vérifier et d'exécuter des smart contracts avec un résultat prévisible. Elle peut être utilisée pour organiser, exécuter et traiter des transactions sur des instruments financiers complexes tels que les produits structurés, les dérivés OTC, les prêts, etc. Cela permet aux banques d'augmenter leur potentiel de revenu, d'abaisser leurs frais de traitement et d'améliorer leur gestion des risques. Adjoint a été fondée en 2016 à Londres. Les fondateurs envisagent d'ouvrir des bureaux en Suisse afin de collaborer plus activement avec l'écosystème financier helvétique.

L'équipe d'Adjoint.

«Nous voulons aider les entreprises à innover en utilisant des technologies novatrices, annonce Somil Goyal, COO d'Adjoint. Nous aidons les banques à trouver des moyens d'améliorer leurs marges, d'augmenter leur potentiel de revenu, d'abaisser leurs coûts et de réduire leurs risques. De leur côté, ces établissements financiers bénéficient d'une large clientèle, du cadre réglementaire et de l'infrastructure dont Adjoint peut tirer parti.»

Comprendre les obligations juridiques avec Libryo

Libryo participe également au Kickstart Accelerator de 2017. «Dans le secteur financier, les services juridiques sont confrontés à trois grands défis: d'abord, connaître toutes les lois applicables à n'importe quelle situation, ensuite, se tenir au fait de la réglementation, qui change constamment, et enfin, trouver rapidement les bonnes informations», explique Malcolm Gray, co-fondateur, Chief Financial Officer et Chief Client Officer de Libryo.

Libryo propose un logiciel basé dans le cloud qui permet à tous les collaborateurs d'une organisation de comprendre leurs obligations juridiques en fonction des différentes situations. L'idée de l'entreprise est d'apporter un peu de simplicité dans l'univers complexe de la réglementation, en rendant les lois accessibles à tous. Avec une bibliothèque de lois traitée par analyse big data et formée à l'apprentissage automatique, Libryo est capable de fournir aux entreprises un outil facile à utiliser qui leur permet de comprendre les obligations juridiques de leurs employés. Pour les banques, cet outil peut être d'un grand secours pour s'assurer de la compliance de leurs collaborateurs. Libryo a été fondée au Royaume-Uni et bénéficie d'une forte présence commerciale sur le marché sud-africain.

Pour en savoir plus sur les sept autres passionnantes start-up Fintech non présentées dans cet article, consultez la page web du Kickstart Accelerator.