Actualités et histoires

Roger Federer: "I'm proud of my African roots"

Ce continent gigantesque exerce sur moi une véritable force d'attraction. Notre fondation contribue à améliorer la qualité de l'éducation en Afrique, car une bonne éducation est un acquis pour la vie.

Il suffit d'entrer une fois en contact avec l'Afrique pour créer un lien indéfectible avec ce continent. Ma mère étant originaire d'Afrique du Sud, j'ai été amené à fouler ce continent très tôt. Sept mois après ma naissance, j'y accompagnais déjà mes parents. Nous avions coutume de passer tous les deux ans des vacances dans notre famille.

J'aime me souvenir de ces jours à la ferme près de Johannesburg ou lorsque nous allions au Cap au bord de la mer. Nos parents nous ont également emmenés, ma sœur et moi, en safari – une expérience bien sûr très excitante. J'affectionne beaucoup tous ces moments. Je suis fier de mes racines africaines.

La dernière fois que je me suis rendu en Afrique, il y a deux ans, j'ai de nouveau ressenti l'incroyable force d'attraction de ce continent gigantesque. Lorsque je suis descendu de l'avion et que j'ai retrouvé ma famille africaine, que je n'avais pas vue depuis longtemps, j'ai ressenti une émotion très forte.

Ma fondation me lie à l'Afrique d'une façon totalement différente. Ce travail me passionne et j'apprends beaucoup, même sur ce continent. Lors de la visite d'une école à Port Elizabeth, j'ai été particulièrement impressionné par une toute jeune fille de 15 ans. Elle a déclaré avec assurance: «I am tomorrow's future – Je suis l'avenir de demain.» Sa conviction est devenue la vision et le fil conducteur de ma fondation.

Roger Federer en Ethiopie

Faire bouger les choses

Je me réjouis de la réussite des programmes et d'être en mesure, malgré nos possibilités limitées, de faire bouger les choses, ne serait-ce qu'à une petite échelle. C'est pourquoi, il y a deux ans, avec le Conseil de fondation, nous avons décidé de renforcer massivement notre engagement pour l'éducation en Afrique australe afin de permettre à un million d'enfants de prendre un meilleur départ dans leur existence.

L'éducation est un acquis pour la vie et forge le caractère. Une bonne éducation permet à son bénéficiaire d'exercer une influence positive sur son environnement. D'importantes évolutions sociétales découlent ainsi de projets d'éducation, lesquelles influencent la famille et les proches des bénéficiaires de ces projets et peuvent s'étendre au-delà à des villages entiers.

J'en suis convaincu. Les personnes qui, comme moi, ont grandi en Suisse et ont tout naturellement bénéficié d'une excellente formation scolaire ont tendance à oublier que dans de nombreux pays du monde, et notamment en Afrique, cette chance est loin d'être une évidence.

Notre fondation vise à améliorer de façon tangible la qualité de l'éducation dans les écoles et les maternelles. A cette fin, il s'agit non seulement d'améliorer les infrastructures en construisant de nouvelles salles de classe ou en les rénovant, mais aussi de mieux former le personnel enseignant et de bénéficier du soutien des parents.

Il y a des choses positives et négatives, chacune ayant son importance.

Roger Federer

Dans le cadre de nos programmes, nous collaborons exclusivement avec des organisations partenaires implantées localement. Nous mettons un point d'honneur à ce que les communautés concernées assument leurs responsabilités, participent activement et soutiennent durablement les projets. En effet, ce n'est pas nous qui construisons les écoles, mais les populations des villages. Elles contribuent également à la réalisation des nouvelles infrastructures avec des matériaux de construction. Notre approche consiste à promouvoir et à soutenir les ressources locales, et non à faire des cadeaux. Nous souhaitons stimuler l'initiative personnelle.

L'opportunité de m'engager par le biais de la fondation est pour moi un honneur. C'est une expérience très enrichissante. Je m'investis déjà beaucoup aujourd'hui et je ne suis pas près de m'arrêter! Je pense continuer longtemps, bien après ma carrière de joueur de tennis professionnel. Au départ, nous avons également soutenu des projets en Afrique centrale et australe, par exemple en Ethiopie. Depuis quelques années, nous concentrons nos activités dans les pays anglophones situés au sud du continent. Nous pouvons ainsi rencontrer plusieurs organisations partenaires au cours d'une visite sur le terrain. En outre, ces pays voisins possèdent des cultures et des systèmes éducatifs relativement similaires, ce qui représente un réel avantage pour le travail de la fondation.

Je retiens beaucoup de choses positives de mes voyages en Afrique, mais je garde également à l'esprit des images plus négatives, chacune ayant son importance. Les gens sont très ouverts et chaleureux. Je suis toujours impressionné de voir qu'avec un style de vie bien plus simple que le nôtre, et en vivant souvent au jour le jour, ils éprouvent une telle satisfaction. Chaque voyage est une source de motivation m'enjoignant à exploiter ma position privilégiée pour apporter mon soutien en Afrique.

Et le tennis?

Je souhaiterais également apporter une contribution au tennis en Afrique. J'envisage depuis longtemps de faire une tournée de démonstration à travers tout le continent avec la fondation. Jusqu'à présent, je n'ai joué qu'une seule en Afrique lors d'une rencontre de la Coupe Davis contre le Maroc.

L'Afrique est un continent fascinant avec des gens incroyables. J'espère pouvoir bientôt y organiser un voyage un peu plus long avec ma famille. A cette occasion, je souhaite également montrer à mes enfants le travail de la fondation. Il est important pour moi qu'ils découvrent ce continent, et qu'ils apprennent à l'aimer.