Global Wealth Report 2018: États-Unis et Chine en tête
Derniers Articles

Global Wealth Report 2018: États-Unis et Chine en tête

La richesse mondiale a augmenté de 14 billions USD l'an dernier, la Chine se classant deuxième après les États-Unis. Le Global Wealth Report du Credit Suisse détaille la répartition de la fortune mondiale et analyse les perspectives globales.

Nos récentes conclusions révèlent que le monde était plus riche par le passé que ne l'indiquaient nos précédentes analyses. De nouvelles statistiques officielles et d'autres sources fiables nous ont amenés à revoir nos estimations. Les adaptations portent principalement sur les actifs non financiers détenus par les classes moyennes.

La Chine s'établit clairement à la deuxième place

Le principal résultat de la nouvelle évaluation de la richesse vient confirmer l'intuition de nombreux observateurs: la Chine s'établit maintenant clairement à la deuxième place du palmarès mondial de la richesse. La hausse constante de la richesse des ménages américains compte aussi parmi les constats les plus marquants de l'étude de cette année. Aux États-Unis, la richesse totale et celle par adulte ont progressé chaque année depuis 2008, y compris lors des replis enregistrés à l'échelle mondiale en 2014 et 2015.

En glissement annuel à mi-2018, la richesse mondiale totale a gagné 14 billions USD pour atteindre 317 billions, soit une augmentation de 4,6%. Ce taux de croissance étant supérieur à celui de la démographie mondiale, la richesse par adulte a progressé de 3,2% pour atteindre une moyenne record de 63 100 USD.

Différences régionales

Cette moyenne de 63 100 USD par adulte cache évidemment des écarts considérables entre pays et régions.

World Wealth Map 2018

La Suisse et l'Australie dans le peloton de tête

La Suisse (530 240 USD), l'Australie (411 060 USD) et les États-Unis (403 970 USD) dominent toujours le classement de la richesse par adulte. Le classement selon la richesse moyenne par adulte favorise les pays affichant moins de disparités et présente un tableau légèrement différent. Cette année, l'Australie (191 450 USD) passe devant la Suisse (183 340 USD).

L'infographie ci-dessous rend compte des déséquilibres géographiques dans la répartition de la richesse des ménages. L'Amérique du Nord et l'Europe cumulent à elles seules 60% de la richesse totale des ménages, pour seulement 17% de la population adulte mondiale.

Les inégalités cessent de croître

Le début du XXIe siècle a connu la répartition de la création de richesse la plus large de l'histoire récente. Mieux encore, elle a été inclusive et profité à toutes les classes sociales.

Cet âge d'or s'est toutefois terminé avec la crise financière mondiale, laquelle a également modifié sensiblement le modèle de création de la richesse. Les grandes fortunes ont largement bénéficié de l'accroissement de la richesse financière, ce qui a augmenté les inégalités dans toutes les parties du monde. Exception faite de la Chine, la richesse médiane a cessé d'augmenter, voir reculé, dans toutes les régions.

Les chiffres montrent que la croissance a repris son schéma d'avant la crise. Bien que les inégalités de richesse tardent à se résorber, la plupart des indicateurs pointent vers une stabilisation. Ainsi, les chances de voir une croissance des richesses inclusive sont meilleures qu'elles ne l'ont été ces dernières années.

Michael O'Sullivan, Investment Solutions and Products, détaille le rapport.

Perspectives mondiales: encore plus de richesse

La fortune mondiale devrait progresser de près de 26% au cours des cinq prochaines années pour atteindre 399 billions USD d'ici à 2023. Les marchés émergents généreront le tiers de cette croissance, bien qu'ils ne représentent que 21% de la richesse actuelle.

Cette hausse sera principalement soutenue par la croissance des richesses dans le segment médian, mais le nombre de millionnaires devrait également progresser d'ici à cinq ans pour atteindre le record absolu de 55 millions.

La proportion d'adultes dont la fortune est inférieure à 10 000 USD a reculé dans le monde depuis l'an 2000. À l'époque, 80% de la population mondiale adulte appartenait à cette catégorie, contre 64% aujourd’hui. Selon nos projections, ce chiffre devrait tomber à 61% en 2023.

Femmes et richesse: des progrès

Cette année pour la première fois, le rapport analyse les chiffres de la richesse des femmes dans le monde. Alors qu'elle avait suivi l'évolution générale de la richesse au siècle dernier, la fortune des femmes augmente désormais aussi bien en valeurs absolues que par rapport aux hommes à certains égards. Ces dernières décennies, la part de la richesse des femmes s'est accrue en Asie, parallèlement à la croissance de la fortune en Chine. Et des signes annoncent l'avènement de femmes, qui partant de rien, réussissent en affaires et se hissent progressivement parmi les catégories les plus fortunées. S'il reste du chemin à parcourir, il semble que des progrès sont en cours dans une grande partie du monde.

Nannette Hechler-Fayd'herbe, Global Head of Investment Strategy and Research, Credit Suisse, présente le thème Femmes et richesse.