Global Wealth Report 2017
Derniers Articles

Global Wealth Report 2017: où en sommes-nous dix ans après la crise?

Comme le montre la dernière édition du Global Wealth Report du Credit Suisse Research Institute (CSRI), la richesse mondiale totale a aujourd'hui atteint 280 billions USD, soit 27% de plus qu'au déclenchement de la crise financière il y a dix ans.

Les progressions aux États-Unis représentent la moitié de l'augmentation de la richesse mondiale

Au cours des douze derniers mois, la fortune mondiale totale a augmenté de 6,4%. C'est le rythme de création de richesse le plus rapide depuis 2012 et l'un des meilleurs résultats depuis la crise financière. En outre, alors que la fortune a augmenté plus rapidement que la population, la richesse moyenne par adulte atteint un nouveau record mondial à 56 540 USD.

Évolution de la fortune des ménages 2016-2017, par région

Évolution de la fortune des ménages 2016-2017, par région

Fonte: James Davies, Rodrigo Lluberas and Anthony Shorrocks,
Credit Suisse Global Wealth Databook 2016 et 2017

Si l'on compare la croissance des richesses entre pays, les États-Unis ressortent comme un leader indiscutable. Le pays a poursuivi sa remarquable période de progression ininterrompue depuis la crise financière, ajoutant près de 9 billions USD à la richesse mondiale. En d'autres termes, les États-Unis ont généré plus de la moitié de l'accumulation de richesse mondiale de 16,7 billions USD sur les douze derniers mois.

«Jusqu'ici, la présidence Trump a vu les entreprises prospérer et l'emploi progresser, mais le soutien constant de la Réserve fédérale a sans aucun doute joué un rôle également et les inégalités de richesse demeurent un problème majeur, a estimé Michael O'Sullivan, CIO International Wealth Management au sein du Credit Suisse. Cependant, le niveau élevé des valorisations du marché et des prix immobiliers pourrait freiner le rythme de la croissance dans les années à venir.» 

La Pologne affiche la plus forte hausse en pourcentage

En phase avec la croissance de la fortune mondiale, la richesse en Europe a augmenté de 6,4% grâce à la stabilité du continent. L'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne ont intégré le top dix mondial des pays affichant les principaux gains en termes absolus.

En pourcentage, c'est la Pologne qui enregistre la plus forte hausse de la richesse des ménages globalement, avec une progression de 18% principalement tirée par les cours des actions.

La Suisse reste le leader mondial de la fortune par adulte en 2017, tant moyenne que médiane, cette dernière favorisant les pays les plus égalitaires en termes de richesse. Depuis le début du siècle, la fortune par adulte y a augmenté de 130%, à 537 600 USD.

Richesse mondiale 2017

Richesse mondiale 2017

Fonte: James Davies, Rodrigo Lluberas and Anthony Shorrocks,
Credit Suisse Global Wealth Databook 2017

Rattrapage de la Chine

Si la majorité de la richesse est encore détenue par les économies à revenus élevés d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie-Pacifique (hors Chine et Inde), de nouveaux créateurs de richesse se font néanmoins plus visibles. La Chine, après avoir subi des pertes de 20% durant la crise, a rapidement dépassé le niveau de croissance d'avant la crise. Cette année, son rythme de création de richesse a rattrapé celui de l'Europe et sa contribution à la fortune mondiale était de 1,7 billion USD, le deuxième gain de richesse en termes absolus après les États-Unis.

Un regard rétrospectif

Selon le Global Wealth Report, l'étendue géographique de la croissance de la richesse pendant les premières années du siècle a été plus importante que jamais. Les tendances à la hausse étaient stables sur l'ensemble des classes d'actifs, financiers comme non financiers, et des régions. Les pays émergents sont devenus des acteurs mondiaux.

Enfin, toutes les couches de la société ont bénéficié des progrès réalisés. Tandis que la richesse moyenne par adulte s'est accrue à un taux de 7% par an dans le monde entre 2000 et 2007, la moitié inférieure des détenteurs de richesse a fait encore mieux: la richesse médiane par adulte a en effet augmenté au rythme de 12% par an.

En 2007, la crise financière mondiale a stoppé cet épisode de croissance, effaçant 12,6% de la richesse mondiale.

Les inégalités de richesse en héritage de la crise

Peu après la crise, la croissance de la richesse a repris. Elle est parvenue à récupérer le terrain perdu et à augmenter encore, mais à un rythme moyen inférieur à la moitié du taux d'avant la crise.

Tendances de la fortune mondiale des ménages 2007 vs 2017

Tendances de la fortune mondiale des ménages 2007 vs 2017

Fonte: James Davies, Rodrigo Lluberas and Anthony Shorrocks,
Credit Suisse Global Wealth Databook 2017

Par ailleurs, de fortes progressions de la richesse se sont manifestées dans le monde entier au cours des douze mois jusqu'à mi-2017, stimulées non seulement par la vigueur des marchés d'actions, mais aussi par des augmentations importantes de la richesse non financière. Ce phénomène pourrait indiquer que nous sommes en train de renouer avec le profil de croissance d'avant la crise.

L'héritage négatif de la crise financière concerne l'inégalité des richesses. Celle-ci a augmenté dans toutes les régions du monde depuis 2007. Les auteurs du rapport ont calculé que le 1% des plus grands détenteurs de la richesse mondiale ont entamé le millénaire avec 45,5% de la richesse des ménages, mais que leur part a progressé au fil des ans jusqu'au niveau actuel de 50,1%.

Perspectives de richesse pour les cinq prochaines années

Selon le rapport, la fortune mondiale devrait continuer de croître au rythme actuel et atteindre 341 billions USD d'ici à 2022.

On prévoit que les économies émergentes généreront de la fortune à un rythme plus rapide que les marchés développés et atteindront une part de 22% de la fortune mondiale au bout de cinq ans. Sans surprise, la plus forte contribution devrait venir de la Chine, avec une estimation à environ 10 billions USD, soit un gain de 33%.

Les perspectives pour le segment des millionnaires sont plus optimistes que pour la tranche inférieure de la pyramide des richesses (moins de 10 000 USD par adulte). Les rangs des premiers devraient s'accroître de 22%, de 36 millions de personnes aujourd'hui à 44 millions en 2022, tandis que le groupe occupant la base de la pyramide ne devrait se contracter que de 4%.