Federer – Murray: avantage Afrique!
Actualités et histoires

Federer – Murray: avantage Afrique!

Le soir du 10 avril, au Hallenstadion de Zurich, après un affrontement de niveau international attendu depuis longtemps, Roger Federer a triomphé sur Andy Murray lors d'un match de tennis exceptionnel valant environ 1,4 million de francs suisses. Ce soir-là, les gagnants n'étaient cependant pas les joueurs, mais bien des milliers d'enfants africains défavorisés, car l'intégralité du bénéfice net de l'événement leur sera reversée. Le Credit Suisse est fier d'avoir soutenu cet événement en tant que sponsor et donateur de longue date de la Roger Federer Foundation.  

La poursuite d'une tradition

Il s'agissait de la troisième édition du «Match for Africa». En 2010, la première était une double confrontation contre Rafael Nadal, avec un premier match à Zurich et un second, le lendemain, à Madrid, Nadal étant Espagnol. La deuxième édition, en 2014, a opposé Federer à son compatriote Stan Wawrinka – considéré comme le deuxième meilleur joueur suisse de tous les temps, et actuel numéro trois mondial. La troisième édition était prévue fin 2016, mais a été reportée à avril 2017 en raison de la blessure de Roger Federer. Cette année, la vente de billets et l'apport des sponsors pour le «Match for Africa» ont généré 1,4 million de francs suisses.

À la base, une fondation

Roger Federer a découvert la philanthropie dans sa relative jeunesse, à l'âge de 22 ans, juste avant d'accéder à la place de numéro un mondial du tennis. Aujourd'hui, 14 ans plus tard, il se souvient pourquoi il a lancé la fondation qui porte son nom: «Mes parents m'ont rappelé que je devais rendre à la société ce qu'elle m'avait donné, que j'avais une occasion unique de lever des fonds et de sensibiliser sur des sujets autres que le tennis.» Trois critères se sont alors imposés à lui:

  1. travailler avec des enfants, ce qu'il apprécie toujours autant (surtout maintenant qu'il est père de quatre enfants);
  2. s'impliquer en Afrique subsaharienne, où sa mère est née, a grandi et a rencontré le père de Roger; et
  3. promouvoir l'éducation, au sujet de laquelle Federer déclare: «C'est quelque chose qu'on n'a pas le droit de retirer à quelqu'un, et dont le besoin se fait cruellement ressentir en Afrique australe».

Roger agit (en Suisse aussi)

Depuis 2003, la Roger Federer Foundation n'a cessé de franchir des caps: en 2016, elle a dépensé 6,3 millions de francs suisses pour l'éducation de plus de 250 000 enfants défavorisés. Elle soutient actuellement 12 projets au Botswana, au Malawi, en Namibie, en Afrique du Sud, en Zambie et au Zimbabwe. Bien qu'initialement et encore aujourd'hui principalement dédiée à l'Afrique, la fondation soutient discrètement depuis 2007 quatre projets sur le sol suisse. Deux d'entre eux soutiennent des enfants défavorisés dans leurs activités de loisirs, tandis que les deux autres visent à améliorer l'éducation de la petite enfance dans les familles et communautés désavantagées. 

Roger Federer Foundation

Dans le cadre du partenariat de sponsoring établi en 2009 entre le Credit Suisse et Roger Federer, la banque verse 1 million de dollars US par an à la Roger Federer Foundation (RFF). Ces fonds ont largement contribué au lancement d'une vaste initiative destinée à promouvoir l'éducation de la petite enfance au Malawi.

Faits et chiffres

  • 2003: lancement de la fondation
  • 4 membres de la famille au Conseil de fondation
  • 15 initiatives et partenaires locaux actuels
  • 7 pays où des programmes sont actuellement menés
  • 275 000 enfants bénéficiant actuellement des programmes
  • 1 million d'enfants à atteindre d'ici 2018
  • 29 millions de francs suisses investis au total jusqu'à présent (fin 2016)