Credit Suisse Sports Awards 2015
Actualités et histoires

Credit Suisse Sports Awards 2015

Suspense, émotion et rythme étaient au rendez-vous des Credit Suisse Sports Awards, dans les studios de la télévision suisse alémanique à Zurich. Deux nouveaux noms figurent désormais au palmarès: Daniela Ryf et Stan Wawrinka sont les sportifs de l'année 2015.

Revoir les images, s'en imprégner, se souvenir. Les Credit Suisse Sports Awards ont fait revivre les émotions vécues cette année: le bonheur, l'euphorie et le goût de la victoire lors des succès; la déception, la frustration et les larmes lors des échecs. Une large palette de sentiments a défilé rapidement sous les yeux du public. Présentée par Rainer Maria Salzgeber et Nicole Berchtold, l'émission de plus de deux heures comprenait aussi des prestations épatantes comme celles d'Anna Rossinelli et de Bryan Adams. Les prix ont été remis, entre autres, par le pionnier du voyage en ballon Bertrand Piccard, le conseiller fédéral Ueli Maurer ainsi que le rappeur, beatboxer et entertainer Knackeboul.

Néanmoins, les sportifs étaient au centre de l'attention, et l'élection de la sportive et du sportif de l'année a constitué le temps fort de la soirée. Chez les hommes, la victoire est revenue cette année à Stan Wawrinka, salué par une «standing ovation». Le Vaudois a remporté le titre pour la première fois, succédant ainsi au détenteur du record Roger Federer, six fois primé, dans l'ombre duquel il était resté jusqu'à présent. «Formidable, c'est un immense honneur pour moi, je remercie tous ceux qui ont cru en moi et qui m'ont permis d'en arriver là», a déclaré le Romand, ému. Sa deuxième victoire en Grand Chelem cet été à Paris a été déterminante pour son triomphe. Avec 38,91% des suffrages, il s'est largement imposé face à Federer (22,81%), distançant encore plus nettement le cycliste Nino Schurter, le skieur Patrick Küng et le fondeur Dario Cologna.

Le sprint final de Daniela Ryf

Chez les femmes, le vote a été extrêmement serré. Là aussi, un nouveau nom a brillé, celui de la triathlète Daniela Ryf, 28 ans. Son élection n'a rien d'étonnant, puisque la Soleuroise a remporté toutes les courses les plus prestigieuses de l'année: le mythique Ironman d'Hawaii, qui lui procuré le titre de championne du monde, les Mondiaux de 70.3 et les Championnats d'Europe d'Ironman. Et en novembre, elle a couronné son palmarès d'une Tripple Crown, le gain d'un million de dollars grâce à ses victoires sur la distance Half-Ironman à Dubaï, à Zell am See et au Bahreïn. «Je suis moi-même étonnée, c'était une saison de rêve, une saison comme dans les contes de fées», a-t-elle commenté.

Alors qu'elle a survolé les compétitions sportives, Daniela Ryf s'est imposée sur le fil aux Credit Suisse Sports Awards. Lors du vote final, elle a obtenu 26,57% des suffrages, contre 25,14% pour la championne d'Europe de gymnastique Giulia Steingruber. Elle a cependant distancé plus nettement la vedette montante du tennis Timea Bacsinsky (19%), la cycliste Jolanda Neff (15,54%) et Belinda Bencic (13,75%). Pour Nicola Spirig, championne olympique de triathlon et sportive de l'année 2012, cette victoire est méritée. «Il est toujours difficile de comparer les succès de différentes disciplines sportives, mais pour moi, cette année, Daniela devait gagner», a-t-elle indiqué.

Daniela Ryf considère cette récompense comme une nouvelle motivation et entend poursuivre sur sa lancée. Hawaii, la Tripple Crown, les championnats d'Europe, les Mondiaux: autant de compétitions qui figurent aussi au programme en 2016. À moins qu'elle n'en décide autrement. La sportive aux multiples talents garde à l'esprit un projet: concourir aux Jeux olympiques, non plus au triathlon comme en 2008 (7e) et en 2012 (40e), mais au contre-la-montre en cyclisme. «Ce serait une expérience des plus exigeantes».

Koller devance Del Curto

Le titre d'entraîneur de l'année a été attribué à un «Suisse de l'étranger»: Marcel Koller, entraîneur de l'équipe nationale autrichienne de football. Une récompense logique dans la mesure où le Zurichois a déjà remporté en Autriche le Special Award, une distinction très prisée. Il a clairement devancé l'entraîneur de hockey sur glace de Davos Arno Del Curto et le coach de tennis Severin Lüthi. Un autre footballeur a triomphé à l'élection du Newcomer de l'année: Breel Embolo, jeune talent du FC Bâle. Dans la catégorie Équipe de l'année, c'est le quatre poids léger d'aviron composé de Mario Gyr, de Simon Niepmann, de Simon Schürch et de Lucas Tramer qui s'est imposé grâce à ses victoires aux Championnats du Monde et d'Europe ainsi qu'au classement général de la Coupe du monde. Marcel Hug, champion d'athlétisme handisport, a été élu sportif handicapé de l'année pour la quatrième fois.

Les Credit Suisse Sports Awards ont été pour les lauréats le couronnement parfait de l'année sportive 2015 et pour le public une rétrospective riche en émotions des plus grands moments sportifs.