Credit Suisse Förderpreis Videokunst 2017
Actualités et histoires

Credit Suisse Förderpreis Videokunst 2017 

Samuel Lecocq, 24 ans, remporte le Credit Suisse Förderpreis Videokunst 2017 avec «A FUTURISTIC (MOVIE) SET-UP». Distingué parmi 52 candidats, il a reçu le 23 février le prix doté de 10 000 CHF pour son œuvre.

L'œuvre vidéo de Samuel Lecocq est unique. Non seulement parce qu'elle croise les formats du documentaire, de la bande-annonce, de l'animation et du court-métrage sans jamais dévoiler s'il s'agit de fiction ou de réalité. Mais aussi parce qu'elle traite de la quête d'utopies qui renaît actuellement dans notre société. Dans les années 1970 et au début des années 1980, cette quête se manifestait par des projets architecturaux comme le Futuroscope à Poitiers (France), un parc d'attractions consacré à la science-fiction. La thématique de cette vidéo hybride est introduite par une interview avec une étudiante russe (fictive), qui décrit sa rencontre avec le complexe. Le récit propose à cet égard une version alternative du parc, fragmentaire et fictionnelle, une vision uchronique: Futuropolis. Cet assemblage à la fois passionnant et irritant fascine. De l'avis des cinq membres du jury, l'œuvre de Samuel Lecocq mêle avec brio l'espace et le temps, la vision et la mémoire, la fiction et la réalité.

Sixième lauréat du «Credit Suisse Förderpreis Videokunst», Samuel Lecocq apporte avec son œuvre une nouvelle preuve de la qualité et de l'originalité des contributions distinguées jusqu'à présent. Le jeune artiste né à Paris s'est d'abord consacré à la photographie avant d'arriver à la vidéo par le biais du multimédia. L'image reste néanmoins au cœur de sa création.

Dans son discours, André Rogger, membre du jury et responsable du Service Art et Collection du Credit Suisse, a honoré le travail du lauréat en ces termes: «Avec son œuvre «A FUTURISTIC (MOVIE) SET-UP», Samuel Lecocq parvient à transmettre une vision d'une grande profondeur qui éclaire notre propre époque et son incessante quête de nouvelles technologies.» Il sera donc intéressant de suivre la carrière de ce jeune talent et de voir ce qu'il produira à l'avenir.