Edulcorer la vie des consommateurs

A l'heure où les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leur santé, le marché s'ouvre à l'innovation. Que diriez-vous d'un produit qui réduit les calories et les apports en sucre tout en préservant le goût original? Une promesse qui semble irréelle, et pourtant cette recette miracle est sur le point d'entrer sur le marché.

A la tête d'une société florissante spécialisée dans l'immobilier commercial dans les années 1990, Michael Lehman, d'origine australienne, a connu une carrière gratifiante et palpitante qui n'a pourtant pas su le satisfaire. Si les déjeuners, dîners et réceptions d'affaires avec les clients ont été bénéfiques pour les ventes, ils ont été nocifs pour sa santé et sa vitalité. Lui qui avait toujours rêvé d'améliorer la vie d'autrui et la société de manière concrète n'a pas pu exaucer ce souhait par le biais de l'immobilier.

Il a pris conscience qu'il était temps pour lui de changer de voie. «Sous l'influence de ma femme, j'avais développé un intérêt prononcé pour une hygiène de vie préventive, se souvient-il. Mon mode de vie n'était pas particulièrement sain du fait de mon travail qui impliquait de nombreux rendez-vous autour d'un verre et me maintenait sous une forte pression. Tout cela n'était en rien ma tasse de thé. J'ai donc délibérément choisi de me concentrer réellement sur la santé et le bien-être et d'en faire un modèle commercial», raconte Michael Lehman.

Au-delà des chiffres

Déjà entrepreneur à succès par le passé, Michael Lehman n'allait pas axer sa nouvelle carrière uniquement sur les chiffres et les résultats. Ainsi, son intérêt pour la nutrition, les médecines alternatives et la santé ont conduit à la création de NNP en 1999, et à son incorporation en 2001. Pour financer la start-up, il a levé des fonds en contactant sa famille, ses amis, ses collègues et ses associés qui pensaient également pouvoir influer sur le bien-être de la société.

Fidèle à sa mission, Michael Lehman a renforcé le secteur de la santé et du bien-être en lançant des produits et solutions alternatives encore méconnus du grand public. Les produits qu'il a introduits sur le marché et qui sont désormais vantés pour leurs propriétés antioxydantes et anticancéreuses sont la coenzyme Q10 et le jus de noni hawaïen. L'entreprise a également lancé la poudre d'orge vert reconnue pour sa forte teneur en minéraux, vitamines B et protéines. La leçon que Michael Lehman a tirée de son expérience dans le développement et le lancement de nombreux produits sur le marché a trouvé un écho. «J'ai appris que si l'on ne contrôle pas l'approvisionnement, on est soumis à des aléas: quelqu'un d'autre contrôle votre destin», déclare-t-il.

Le succès réside dans le contrôle de l'approvisionnement

NNP gère tous les aspects du développement du dernier produit, PlantZap®. Ce produit, découvert par des scientifiques gouvernementaux de l'Etat du Queensland au cours de recherches sur les processus de raffinerie du sucre, changera la qualité et la quantité des aliments et boissons consommés puisqu'il peut servir à réduire la teneur en calories des produits de 50%. En 2008, NNP a acquis les droits commerciaux de PlantZap®, vendu comme la solution au problème d'obésité, auprès du ministère de l'Agriculture et de la pêche du Queensland. Inconnu des personnes non issues de l'industrie alimentaire et des boissons, PlantZap® tire sa force des minéraux contenus dans la sève de la canne à sucre. «Nous extrayons les minéraux qui sont généralement perdus au cours du traitement du jus et nous les concentrons. Le liquide que nous obtenons possède une teneur élevée en potassium, de faibles niveaux de sodium et une bonne quantité de magnésium, et extrêmement peu de sucre», explique Michael Lehman.

Le gouvernement du Queensland a créé et breveté le processus de production de PlantZap® ainsi que le produit lui-même. NNP porte désormais cette invention à l'échelle mondiale en créant des partenariats avec des raffineries, en organisant le développement du produit avec des leaders internationaux et en concluant des accords de collaboration avec l'équipe de recherche du Queensland afin de poursuivre le développement de la technologie et du produit. «Aucun scientifique, ingénieur, expert en sucre ou acteur de l'industrie alimentaire et des boissons que j'ai rencontré n'a pu trouver de faille dans ce concept, ni au niveau de la technologie, ni au niveau du produit», ajoute Michael Lehman.

Une tendance explicite

Les consommateurs sont devenus de plus en plus soucieux de leur santé et de grandes entreprises de l'industrie alimentaire et des boissons tendent une oreille attentive à cette demande pour des produits plus sains. Ces dernières années, les deux géants Coca-Cola et Pepsi Cola Co. ont lancé sur certains marchés des boissons «vertes» qui garantissaient une teneur plus faible en sucre et en calories. Certaines chaînes de restauration rapide telles que McDonalds et Burger King affichent fièrement des alternatives plus saines et des comptes de calories sur leurs menus, et les ventes d'eau de source et d'eau de coco continuent de dépasser les prévisions de marché.

Michael Lehman s'est donné pour mission d'expliquer et de promouvoir l'efficacité et les qualités exceptionnelles de PlantZap®. Il souligne: «Les fabricants souhaitent tous réduire l'apport en sucre. Ils sont bien conscients de la tendance actuelle et cherchent à diminuer les calories, mais ils craignent également une perte de goût. Le sucre apporte une certaine texture en bouche. Nous sommes capables de réduire la teneur en sucre sans perdre cette sensation et en préservant le goût.»

Pas de concurrence, mais un soutien

La demande explicite des consommateurs qui aspirent à une diminution du sucre et des calories pourrait présager des jours difficiles pour l'industrie du sucre. Pour Michael Lehman, les prédictions de ces demandes actuelles sont à attribuer au Credit Suisse Sugar Report 2013 de Stefan Natello. Il insiste néanmoins sur le fait que l'industrie du sucre devrait se sentir davantage encouragée que menacée par PlantZap®.

«Les sociétés sucrières doivent se réinventer. Je ne vois pas notre produit comme une concurrence pour l'industrie du sucre. Notre produit et notre technologie peuvent leur montrer la voie à suivre; la technologie peut les aider à augmenter leur rendement tout en produisant un courant de produit à forte valeur ajoutée qui s'était traditionnellement perdu dans la mélasse. Ce qui les aidera à endiguer les pertes et à faire face aux défis qui les attendent avec cette chute de la demande en sucre au fil du temps. Je ne pense pas que cela changera la face du monde. Mais au bout du compte, cela offre de réelles alternatives aux sociétés sucrières».

La voie de l'avenir

D'après ceux qui évaluent les progrès de la société, il semblerait que les principaux obstacles aient été surmontés. Néanmoins, Michael Lehman précise que NNP «est proche du but, mais ne l'a pas encore tout à fait atteint», puisqu'ils sont actuellement en train de lever des fonds pour construire une usine d'extraction de plusieurs millions de dollars. Il reconnaît que la collecte de fonds est une tâche difficile: plusieurs investisseurs potentiels lui ont dit: «Faites fonctionner celle-là et ensuite, on discutera».

Michael Lehman déclare que la solide relation que la société entretient avec le Credit Suisse a été d'une aide inestimable à tous les niveaux, y compris pour l'IPO. Il ajoute que NNP cherche encore à attirer les investisseurs et que le Credit Suisse les conseille sur la levée de fonds. «C'est une grande année. Nous voulons introduire ce produit dans tous les aliments et boissons, dans l'alcool et même la nourriture pour animaux car nous savons que cela sera bénéfique pour le monde entier», déclare-t-il.