Un compte bancaire pour renforcer la place des femmes
News & Stories

Un compte bancaire pour renforcer la place des femmes

Le milliard de femmes non bancarisées doit accéder au système financier. L'engagement envers les femmes, étape décisive dans l'évolution des familles et de toute la société, contribue à une croissance économique durable.

Deux milliards de personnes sont exclues du système financier dans le monde (20% de moins qu'en 2011). Au vu de la croissance démographique sur cette période, environ 700 millions de personnes ont ouvert un compte. L'écart entre sexes reste de 9% dans les pays développés. Malgré une progression globale, environ 1,1 milliard de femmes ne sont pas bancarisées. Elles sont davantage confrontées à l'exclusion financière, quel que soit le lieu ou le revenu: 9% des femmes ont accès aux services financiers au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, contre 19% des hommes. L'Asie du Sud détient le record: 55% d'hommes, 37% de femmes.

Pénétration des comptes selon le sexe

Pénétration des comptes selon le sexe

Source: base de données sur l'inclusion financière mondiale (Global Findex 2014)

Pourquoi l'inclusion financière importe pour la société

L'inclusion financière impacte la croissance mondiale et le développement des communautés. «Au niveau macroéconomique, une meilleure inclusion booste la croissance du PIB et la participation au marché du travail», explique Karen Miller, directrice Savoir et communication de l'organisation internationale à but non lucratif Women's World Banking «WWB», dont l'objectif est de rendre les services financiers plus accessibles aux femmes à faibles revenus. Le FMI estime que l'inégalité des sexes sur le marché du travail pèse à hauteur de 27% sur la croissance du PIB par habitant. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la progression des taux d'emploi et de l'éducation des femmes pourrait faire gagner 1 à 2% au PIB annuel. Au niveau micro, l'inclusion financière des femmes renforce les moyens financiers et la stabilité sociale des familles et des individus et bénéficie à toute la société.

Un facteur décisif pour les femmes

Sans accès aux banques, vos transactions quotidiennes se font en liquide ou par le biais du troc. Cet argent, qui peut vous être dérobé, est facilement prêté à la famille et aux amis sans nécessairement être remboursé. Une société ne disposant que de liquide peut être contrainte de parcourir de longues distances pour faire affaire: du temps non consacré à la formation ou au travail. Les femmes, et notamment les jeunes filles, courent un risque plus élevé en transportant du liquide. «L'épargne, les assurances et les plans de prévoyance permettent aux femmes de protéger leur famille et leur entreprise contre des risques imprévus, urgences médicales comprises, sans avoir à recourir au capital de leur entreprise ni au budget alloué à la nourriture et au logement, indique Karen Miller. Des études révèlent qu'une femme maîtrisant ses finances investit dans la santé, la nourriture et l'éducation de sa famille, favorisant l'évolution intergénérationnelle et la prospérité des communautés.» L'inclusion financière est donc déterminante pour les deux sexes.

Indispensable retour aux sources

Comment toucher ses 1,1 milliard de femmes, dont la majorité perçoit de faibles revenus? La solution la plus simple pour les établissements financiers est sans doute d'en revenir aux basiques. Les femmes ont besoin de crédits, d'épargne, d'assurances et de plans de prévoyance. «Au lieu d'inventer de nouveaux produits financiers ou mobiles en espérant que les femmes y trouvent leur compte, les acteurs privés ont plutôt intérêt à s'intéresser aux besoins de ces dames et à adapter leur offre pour les aider à simplifier leur vie, leur apporter plus de sécurité et de prospérité», explique Karen Miller. Les services financiers numériques sont essentiels à l'inclusion financière et donnent aux femmes les moyens de surmonter bien des obstacles: impossibilité de présenter les pièces d'identité à l'ouverture de compte, dépendance financière, et donc manque d'argent, frais bancaires...

Freins à l'ouverture de compte

Freins à l'ouverture de compte

Source: base de données sur l'inclusion financière mondiale (Global Findex 2014)

Les services financiers numériques: la solution?

La récente expansion de services financiers numériques conviviaux a fortement amélioré l'inclusion financière. Le rôle du secteur bancaire est crucial pour rendre l'épargne et l'assurance plus accessibles aux femmes via les canaux numériques. «Ces services sont particulièrement adaptés aux femmes et répondent à leurs besoins de confidentialité, de commodité et de sécurité», observe Karen Miller. La Diamond Bank, la sixième banque commerciale du Nigeria, a par exemple visé juste avec ses produits d'épargne BETA, comme l'affirme Karen Miller: «Cette épargne simplissime permet aux clients, généralement des femmes avec un faible revenu, d'effectuer de petits versements via leur mobile, à leur convenance, sans frais ni solde minimum.» Une meilleure coopération entre banques, opérateurs de réseaux mobiles et autres acteurs privés comme les sociétés d'investissement et les compagnies d'assurance pourraient attirer nombre de nouveaux clients à faibles revenus. Une autre solution pour éradiquer plus rapidement l'exclusion financière serait de fournir des mobiles aux 1,7 milliard de femmes du monde entier qui n'en possèdent pas encore.

Autonomie des femmes: un bien pour la société en général

Il est important pour les établissements financiers de se focaliser sur leurs clientes. Une étude à l'initiative de WWB montre une forte corrélation entre le taux de clientes et la croissance du portefeuille et du nombre de clients, le rendement et le crédit. Selon cette étude, mettre l'accent sur les clientes permet aux établissements financiers d'obtenir une surperformance de la croissance, du rendement et de la qualité de crédit. En outre, la mixité au sein de la direction est un atout pour les affaires. L'étude «Gender 3000 du CS: Women in Senior Management (EN)» du Credit Suisse Research Institute concerne plus de 28'000 senior managers dans plus de 3'000 entreprises avec une capitalisation boursière supérieure à 10 milliards USD, et montre que les entreprises sont avantagées lorsque les femmes accèdent plus facilement aux fonctions de direction. Une plus grande diversité au sein des conseils d'administration et de la direction est en pratique associée à des rendements des fonds propres, des rapports prix/valeur comptable et des valorisations de titres supérieurs. Le message est clair: les dirigeantes et les clientes sont un atout entrepreneurial et commercial. C'est pourquoi le CS soutient le programme Leadership and Diversity for Innovation de WWB, qui offre aux dirigeants des établissements financiers des formations et des outils pour innover et mieux servir les clientes.