Claude. Landscape with Hagar and the Angel, 1646. Presented by Beaumont, 1828. © The National Gallery, London.
News & Stories

Philanthropie artistique: un beau geste de Sir George Beaumont

Le Credit Suisse a toujours mis un point d'honneur à apporter sa contribution à la société. Une vision partagée par le mécène et philanthrope Sir George Beaumont, qui a participé à la genèse de la National Gallery à Londres. Gros plan sur Beaumont et les origines de la National Gallery de Londres, partenaire de longue date du Credit Suisse.

Critique d'art et mécène admirable tout autant que peintre amateur talentueux, Sir George Beaumont fut l'un des premiers à plaider pour la création d'une galerie d'art nationale au Royaume-Uni. Il était conscient que son pays accusait un retard en la matière sur l'Europe continentale et que les intellectuels, les artistes et le public britanniques avaient peu d'occasions d'approcher de grandes œuvres d'art. Pour combler cette lacune, il invitait des artistes à étudier sa collection d'art personnelle dans sa maison londonienne et à Coleorton Hall, sa propriété dans le comté de Leicestershire.

Plus tard, il se dira prêt à léguer les meilleures pièces de sa collection à la nation si un édifice voyait le jour pour les abriter. En 1823, un lot de tableaux issus de la collection de feu John Julius Angerstein, financier de son état, est mis aux enchères. Beaumont annonce alors son intention de léguer ses œuvres immédiatement, rendant ainsi son offre encore plus alléchante: «Achetez les tableaux d'Angerstein», dit-il, «et je vous donnerai les miens». Alors que l'affaire est débattue au Parlement, le chancelier souligne la générosité de Beaumont et prévoit que son action sera «suivie par de nombreux actes similaires de générosité et de magnificence qui aboutiront à la création d'une splendide galerie». De nombreux autres dons et legs suivront. À l'origine, la National Gallery était située dans la résidence privée de John Julius Angerstein sur le Pall Mall jusqu'à ce que William Wilkins construise, à Trafalgar Square, à l'emplacement des anciennes écuries royales (Royal Mews), une nouvelle galerie aménagée à cet effet, qui a été inaugurée en 1838.

Découvrez comment la National Gallery a été fondée

(vidéo seulement en anglais)

Les œuvres de prédilection de Beaumont reflètent l'enseignement de Sir Joshua Reynolds, premier président de Royal Academy of Arts à Londres. Beaumont admirait beaucoup cet homme, avec qui il s'était lié d'amitié. Tous deux avaient la conviction que les artistes d'alors avaient beaucoup à apprendre des générations passées et ils voyaient dans les œuvres imposantes aux motifs bibliques et mythologiques peintes par les grands maîtres tels que Claude, Poussin, Rubens et Rembrandt des modèles exemplaires. Cette préférence, que reflèteront les dons et legs ultérieurs, prédominera pendant les trente premières années de l'histoire du musée. Plus tard, le musée continuera à acquérir des chefs d'œuvre reconnus, mais il veillera également à inclure dans la collection nationale des peintres jusqu'alors peu considérés dans le but d'offrir une vue d'ensemble de toute l'histoire de la peinture d'Europe occidentale depuis ses débuts.

Écrit par Susanna Avery-Quash,
conservatrice-chercheuse principale (spécialisée dans l'histoire des collections), National Gallery