Un nouveau paradigme économique
Derniers Articles

Un nouveau paradigme économique

L'émergence de secteurs d'innovation en Chine est en passe de faire du pays une grande nation de R&D.

Au cours des quinze dernières années, la Chine a réalisé des progrès remarquables pour rattraper son retard en matière d'investissement dans la recherche-développement (R&D) par rapport aux autres pays. D'après les données officielles, les dépenses brutes de la Chine dans ce domaine représentaient 228 milliards USD en 2015 (373 milliards USD après prise en compte de la parité de pouvoir d'achat [PPA]), soit 25% de moins qu'aux États-Unis.

Cette tendance semble partie pour durer. Le gouvernement chinois entend favoriser l'innovation pour ouvrir de nouveaux horizons à son économie: l'objectif pour les dépenses de R&D est passé de 2% du PIB en 2015 à 2,5% d'ici 2020. Si elle peut paraître insignifiante, cette augmentation de 0,5 point de pourcentage se révèle considérable pour une économie dont le PIB s'élève à plus de 11 000 milliards USD. Selon les estimations du Credit Suisse, cette progression devrait se traduire par un accroissement des dépenses de R&D de 73% dans le pays par rapport à 2015, ce qui placerait la Chine devant les États-Unis à parité de pouvoir d'achat. 

Secteurs prometteurs

Suite à des investissements conséquents en matière de R&D ces vingt dernières années, la Chine a pu se faire une place dans plusieurs secteurs, notamment les équipements de télécommunication et Internet. Les leaders de ces deux secteurs ne se contentent pas d'investir un minimum de 10% de leur chiffre d'affaires en R&D, ils figurent également parmi les 25 plus grands investisseurs dans ce domaine en Chine.

Growth of Major Technology Areas 2015-2020E

Growth Estimates of Major Technology Areas 2015-2020

D'après Vincent Chan, responsable de la recherche macro du pays: «La Chine a dépassé d'autres pays en termes de développement technologique ces quinze dernières années, passant du statut d'adaptateur à celui de pionnier, et de nombreux leaders internationaux du secteur en sont originaires. L'impact potentiel de cette dynamique d'innovation en termes de rupture technologique ne doit pas être sous-estimé.»

Aller de l'avant

Alors que la stagnation des réformes du secteur public chinois est source de préoccupations, le secteur Internet a révélé de nouvelles possibilités de croissance et a donné au secteur privé chinois une importance stratégique sans précédent. Le gouvernement considère désormais les nouveaux entrepreneurs de son pays comme les moteurs principaux de l'innovation et du développement technologique.

Total R&D of China vs OECD

Total Research and Development of China vs OECD 

Pour preuve, la Chine est le deuxième pays comptant le plus d’«unicorns» (jeunes entreprises valorisées à plus de 1 milliard USD) à travers le monde (31 sur les 163 existantes1 au 16 mai 2016), avec une valorisation combinée de 154 milliards USD, soit 26% du total mondial. Parmi ces 163 sociétés, seulement 12 ne relèvent pas du secteur de l’Internet, dont huit américaines et deux chinoises.

En 2014, plus de 90%2 des «unicorns» chinoises étaient des entreprises Internet et O2O spécialisées dans l’e-commerce, les médias, les jeux, les réseaux sociaux, la FinTech ou encore les modes de vie. Le matériel informatique et la santé étaient les seuls secteurs qui n’étaient pas liés à Internet, ou dans une moindre mesure.

1)CBInsights, 05/16/2016; 2)36Kr