Entreprise Press Release

Press Release

Réponse du Credit Suisse au bouclement par la FINMA d’un examen sur des cas hérités du passé et informations sur les progrès en matière de conformité

Le Credit Suisse a pris acte aujourd’hui de l’annonce de la FINMA et reconnaît les conclusions auxquelles elle est parvenue pour notre banque dans le cadre d’un processus d’examen de cas hérités du passé actuellement en cours dans le secteur bancaire suisse. Pour ce qui concerne le Credit Suisse, l’examen a porté sur des cas nés entre 2006 et 2014.

Au terme de son examen, la FINMA a identifié un certain nombre de lacunes survenues durant cette période et nous a demandé de poursuivre et d’intensifier les mesures que nous avons déjà prises pour y remédier. La banque a diligenté des enquêtes indépendantes sur les comportements, a annoncé elle-même des lacunes et a coopéré avec la FINMA tout au long du processus, en prenant activement des mesures. Nous sommes reconnaissants à la FINMA d’avoir reconnu les progrès que nous avons réalisés ces dernières années dans notre cadre de conformité et de contrôle ainsi que les mesures supplémentaires déjà planifiées par la banque. Nous avons pris note qu’en conclusion de cet examen, la FINMA n’a pas imposé d’amende au Credit Suisse, ni ordonné de restitution de bénéfices ou de limitation d’activités commerciales.

Dans le cadre de la restructuration de la banque initiée en 2015, nous avons pris un certain nombre de mesures pour continuer à améliorer et à renforcer la conformité au Credit Suisse:

  • En octobre 2015, nous avons séparé nos fonctions Legal et Compliance, créant une fonction dédiée Group Compliance and Regulatory Affairs directement subordonnée au CEO, avec un nouveau responsable siégeant au Directoire.
  • Nous avons augmenté de 42% en moins de trois ans notre effectif consacré à la compliance mondiale, en engageant plus de 800 spécialistes supplémentaires.
  • Nous avons procédé à plus de 10 000 améliorations du contrôle au sein de la banque pour corriger les faiblesses héritées du passé tout en intensifiant les investissements dans les technologies et les analyses de données de la toute dernière génération.
  • Nous avons mis sur pied les systèmes et les fonctions les plus modernes dans le secteur pour atténuer les risques indésirables, y compris trois laboratoires qui optimisent en permanence notre prévention et nos capacités de détection. Nous disposons maintenant de 40 analystes de données rien qu’à Compliance, chargés de gérer et d’accroître notre aptitude à détecter les risques en temps réel.
  • Nous avons conçu un programme Single Client View, offrant à nos équipes de Compliance pour la première fois dans l’histoire de la banque un aperçu intégré des clients. Nous sommes en train d’étendre ce programme, qui couvre déjà 99% de nos activités clientèle, à d’autres secteurs de la banque.

En outre, nous avons introduit un nouveau cadre de rémunération qui permet d’évaluer la performance sur la base de chiffres-clés spécifiques relatifs aux risques et à la conduite dans l’ensemble de notre organisation. Nous avons créé un Conduct and Ethics Board, présidé par deux membres du Directoire, qui s’assure que nous menons nos affaires conformément aux standards les plus élevés.

Par ailleurs, le Conseil d’administration entend mettre sur pied un Compliance, Conduct and Culture Board Committee dédié, qui consolidera les efforts intensifs qu’il déploie pour répondre à ces sujets importants et garantir qu’ils continuent de recevoir en tout temps une attention et une priorité stratégiques maximales.

Nous estimons que toutes ces mesures ont conduit et continuerons de conduire à des améliorations tangibles et durables dans notre organisation, qui nous permettent de détecter, de catégoriser, de surveiller et de documenter nos relations d’affaires et nos transactions d’une manière plus efficace.

Renforcer au Credit Suisse une culture de la croissance conforme est notre priorité absolue ainsi qu’une responsabilité individuelle et collective que nous prenons très au sérieux. Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec la FINMA pour terminer la mise en œuvre des changements en cours et introduire des mesures supplémentaires.