Entreprise Press Release

Press Release

Credit Suisse: extension du congé de paternité, du congé pour soin et assistance et des anniversaires d’ancienneté

Le Credit Suisse lance une large série de mesures pour mieux concilier vie privée et vie professionnelle pour les collaborateurs en Suisse

Les exigences vis-à-vis des employeurs évoluent. C’est pourquoi il s’agit, aujourd’hui plus que jamais, de satisfaire autant que possible les besoins variés des collaborateurs, notamment en ce qui concerne l’organisation de leur temps de travail. Dans certains cas personnels bien précis, il est aussi important d’accorder de la flexibilité et de la liberté d’action aux collaborateurs, que ce soit à la naissance d’un enfant ou si le collaborateur doit s’occuper d’un proche. Dans ce contexte, le Credit Suisse en Suisse a décidé de prendre toute une série de mesures destinées à permettre de mieux concilier vie professionnelle et vie privée.

La demande de flexibilité dans le travail quotidien a sensiblement augmenté ces derniers temps et, en tant qu’employeur en phase avec son époque, le Credit Suisse tient à offrir à ses collaborateurs des conditions de travail modernes. Dans le passé, diverses possibilités d’organisation individualisée du temps de travail ont ainsi été créées, notamment le temps de travail flexible, le temps partiel, le job sharing et le télétravail. Début 2019, le Credit Suisse mettra en œuvre une série de mesures supplémentaires en Suisse.

Ainsi, les quelque 400 collaborateurs du Credit Suisse qui deviennent pères chaque année bénéficieront désormais d’un congé de paternité de douze jours au lieu de cinq. Ce congé pourra être pris pendant la première année qui suit la naissance ou l’adoption de l’enfant. Les pères auront désormais le choix entre un congé à prendre en une seule fois, une réduction temporaire du taux d’occupation ou une combinaison des deux possibilités. Ils pourront, par exemple, travailler à 80% pendant trois mois sans réduction de salaire au lieu de travailler à temps plein. En outre, les douze jours pourront être prolongés par un congé non payé ou par un temps partiel contractuel, dans la mesure où la situation de l’entreprise le permet.

Par ailleurs, en raison de l’évolution démographique, la nécessité d’assister davantage les membres malades ou dépendants de sa famille est de plus en plus réelle. Le Credit Suisse aimerait soutenir ses collaborateurs qui supportent une telle charge supplémentaire. Pour assister leurs proches, les collaborateurs pourront donc désormais bénéficier d’un congé pour soin et assistance d’un maximum de dix jours par cas de maladie. Si la durée du congé doit être plus longue, il sera généralement possible de trouver une solution individuelle qui convienne à la fois au collaborateur et à la banque. Cette mesure peut aussi s’accompagner d’un congé non payé ou d’une réduction temporaire du taux d’occupation.

Le Credit Suisse accorde également beaucoup d’importance à la promotion de la santé et de la convalescence. Désormais, tous les collaborateurs pourront facilement acheter des congés supplémentaires à raison de cinq ou dix jours par an, s’ils souhaitent prendre plus que les 25 ou  30 jours de congé attribués. Dès dix années de service, les membres de l’encadrement supérieur pourront désormais prendre un congé sabbatique de trois mois avec réduction de salaire s’ils ont atteint l’âge minimum de 50 ans.

Enfin, les cadeaux d’ancienneté sont depuis toujours pour le Credit Suisse un bon moyen d’exprimer sa considération pour le travail, l’engagement et la loyauté des collaborateurs. Jusqu’à présent, de tels cadeaux n'étaient prévus qu’au bout de dix ans. Ce délai est désormais ramené à cinq ans, sous la forme de deux jours de congé supplémentaires. Sur la base d’un barème progressif, le Credit Suisse récompensera ses collaborateurs tous les cinq ans par un cadeau d’ancienneté, qui comprendra soit des jours de congé supplémentaires, soit des espèces, soit encore d’autres choses de valeur (p. ex. actions du Credit Suisse Group).

Pour le Credit Suisse, il est et demeurera important de refléter dans l’entreprise les évolutions sociales relatives à l’organisation du temps de travail ainsi que les changements des besoins des collaborateurs dans ce domaine. Ainsi, en tant qu’employeur moderne et attractif, il pourra continuer à proposer des conditions de travail en phase avec son temps, qui aident à concilier vie professionnelle et vie privée.