Entreprise Press Release

Press Release

Le Credit Suisse Group publie les résultats du 2T14 et des 6M14

Credit Suisse: résultats du 2T14: bénéfice avant impôts (résultats de base) de 1 767 millions de francs pour les activités stratégiques et rendement des fonds propres de 13%; perte avant impôts déclarée (résultats de base) de 370 millions de francs, ce qui reflète la charge annoncée précédemment de 1618 millions de francs liée au règlement définitif de toutes les affaires transfrontières américaines en cours

Credit Suisse: résultats des 6M14: bénéfice avant impôts (résultats de base) de 3 707 millions de francs pour les activités stratégiques et rendement des fonds propres de 13%; bénéfice avant impôts déclaré (résultats de base) de 1 030 millions de francs

Look-through CET1 ratio de 9,5% à la fin du 2T14; en bonne voie pour dépasser 10% d’ici à fin 2014

Robuste performance des activités stratégiques de Private Banking & Wealth Management au 2T14, avec de forts afflux nets de nouveaux capitaux de 11,8 milliards de francs

Les résultats d’Investment Banking au 2T14 reflètent une très bonne activité d’origination, la poursuite d’une très bonne performance dans les crédits et les produits titrisés ainsi qu’une efficience accrue en termes de capital

Le Credit Suisse Group publie les résultats du 2T14 et des 6M14

Performance stratégique de Private Banking & Wealth Management reflétant une baisse des revenus mais de nouveaux gains d’efficience:
- Robuste rentabilité dans les activités stratégiques au 2T14 avec un bénéfice avant impôts de 882 millions de francs, en baisse de 13% par rapport au très bon 2T13, et un rendement du capital de 28%
- Perte avant impôts déclarée totale au 2T14 de 749 millions de francs, comprenant la charge annoncée précédemment de 1618 millions de francs liée au règlement définitif de toutes les affaires transfrontières américaines en cours
- Poursuite de l’accroissement de l’efficacité en termes de coûts des activités stratégiques aux 6M14 avec un ratio coûts/revenus de 68%, en amélioration par rapport aux 71% aux 6M13
- Augmentation de la marge nette de Wealth Management Clients à 28 points de base aux 6M14, soutenue par un progrès significatif dans la réduction des coûts
- Marge brute de Wealth Management Clients au 2T14 de 99 points de base, en baisse de cinq points de base par rapport au 1T14, reflétant une hausse des actifs sous gestion et un changement dans le mix de clients, une baisse des revenus basés sur les commissions et une légère diminution du résultat net des opérations d’intérêts
- Forts afflux nets de nouveaux capitaux des activités stratégiques au 2T14 de 11,8 milliards de francs avec un taux de croissance annualisé de 4%, malgré la poursuite de sorties de capitaux à hauteur de 2,9 milliards de francs dans les activités transfrontières en Europe de l’Ouest en raison de progrès substantiels dans la régularisation de la base d’actifs; afflux nets de nouveaux capitaux totaux de 10,1 milliards de francs avec des sorties transfrontières totales en Europe de l’Ouest de 4,1 milliards de francs

Performance d’Investment Banking reflétant la stabilité des activités stratégiques diversifiées:
- Activités stratégiques avec bénéfice avant impôts de 1 034 millions de francs et rendement du capital de 18%; très bonne performance de certaines activités liées aux titres à revenu fixe et des affaires d’émission, partiellement neutralisée par des conditions moins favorables pour la vente et le négoce d’actions et par la faiblesse persistante dans les produits global macro
- Bénéfice avant impôts déclaré total de 752 millions de francs avec une très bonne performance dans les activités clés et une accélération de la liquidation de l’unité non stratégique
- Très bon rendement du capital aux 6M14 au sein d’Investment Banking, avec 20% provenant des activités stratégiques et un bon total de 13% dans les résultats déclarés
- Restructuration des affaires macro, incluant la sortie du négoce des matières premières, afin d’améliorer l’efficience en termes de capital et l’efficience opérationnelle et d’atteindre environ 200 millions de dollars de réductions de coûts, 8 milliards de dollars de réduction des actifs pondérés en fonction des risques et 25 milliards de dollars de réduction de l’exposition à l’endettement d’ici à la réalisation finale

Base de capital et ratio d’endettement robustes à la fin du 2T14, malgré le règlement des affaires transfrontières américaines:
- Look-through BIS CET1 ratio de 9,5%; les progrès dans la mise en oeuvre des mesures de capital devraient atténuer pleinement l’impact du règlement des litiges. En bonne voie pour amener le ratio CET1 au-delà de 10% d’ici à la fin de l’année, y compris poursuite de la constitution d’une charge de dividende en espèces pour 2014; Look-through Swiss total capital ratio de 15,3%
- Exposition à l’endettement de 1 156 milliards de francs; Phase-in Swiss leverage ratio de 4,8%; Look-through Swiss leverage ratio de 3,7%, proche des 4% requis pour 2019

En bonne voie pour atteindre les objectifs de réduction des coûts:
- Réalisation de 3,4 milliards de francs d’économies annualisées adaptées par rapport au taux de frais annualisé aux 6M11; poursuite de l’effort pour atteindre l’objectif de plus de 4,5 milliards de francs d’ici à fin 2015

Liquidation d’unités non stratégiques et progrès dans le règlement des litiges hérités du passé:
- En avance sur le calendrier concernant la liquidation avec une réduction de l’exposition à l’endettement suisse de 3 milliards de dollars et une diminution des actifs pondérés en fonction des risques de 6 milliards de dollars au sein de l’unité non stratégique d’Investment Banking
- A ce jour, progrès déjà significatif dans le règlement de litiges clés hérités du passé en 2014


Brady W. Dougan, Chief Executive Officer, a indiqué: «Nos résultats déclarés pour le deuxième trimestre et pour le premier semestre 2014 ont été impactés par la résolution de notre plus importante affaire de litige hérité du passé. Au cours du trimestre, nous avons une nouvelle fois constaté une bonne dynamique de nos affaires avec nos clients tout en réalisant, dans le même temps, des progrès dans la liquidation de nos unités non stratégiques. Nos résultats stratégiques ont été bons, démontrant la robustesse de notre modèle commercial, malgré le faible volume des activités de négoce des clients dans certains domaines, qui a pesé à la fois sur Private Banking & Wealth Management et sur Investment Banking.»

Il a ajouté: «Avec le règlement définitif de toutes les affaires transfrontières américaines en cours comme annoncé en mai, nous avons mis fin à la plus importante et à la plus longue affaire de litige pour le Credit Suisse. Je tiens à réaffirmer que nous regrettons profondément les manquements survenus par le passé, qui ont conduit à ce règlement, et que nous en assumons l’entière responsabilité. La confiance et le soutien indéfectibles de nos clients nous ont permis d’atténuer l’impact du règlement sur nos activités. Nous mettons actuellement en oeuvre nos mesures de capital et sommes sur la bonne voie pour améliorer notre Look-through CET 1 ratio à plus de 10% d’ici à la fin de l’année, ce qui inclut la poursuite de la constitution d’une charge de dividende en espèces pour 2014. Une fois ces 10% atteints, et tandis que nous continuons d’accroître notre capital pour atteindre notre cible de 11% à long terme, nous prévoyons de restituer environ la moitié de nos bénéfices aux actionnaires à travers nos distributions annuelles.»

Concernant Private Banking & Wealth Management, il a déclaré: «Nous avons généré de très bons afflux nets de nouveaux capitaux de 11,8 milliards de francs au deuxième trimestre à partir de nos activités stratégiques, en raison de la croissance dans les régions Asia-Pacific et Suisse, deux de nos marchés clés. Cette forte croissance a plus que compensé les sorties dans nos activités transfrontières en Europe de l’Ouest, où nous prenons proactivement des mesures pour régulariser notre base d’actifs. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des profondes transformations en cours des activités de gestion de fortune transfrontières. Durant le trimestre, nous avons continué d’améliorer l’efficience de nos activités stratégiques avec une baisse des charges d’exploitation, ce qui nous a permis d’atténuer l’impact du faible volume de l’activité liée aux transactions et de la persistance de l’environnement de taux d’intérêt bas sur nos résultats.»

A propos d’Investment Banking, il a précisé: «Investment Banking a enregistré de bons résultats au deuxième trimestre 2014, reflétant une très bonne activité d’origination, la poursuite de la dynamique dans certaines de nos activités liées aux titres à revenu fixe et l’efficience accrue en termes de capital par comparaison avec le premier trimestre. La restructuration de nos activités macro incluant la sortie du négoce des matières premières devrait conduire à une diminution de l’utilisation du capital et à une réduction de l’endettement et des coûts. Nos activités stratégiques ont affiché un rendement du capital de 18% pour le deuxième trimestre et de 20% pour le premier semestre 2014, démontrant la stabilité de ces opérations stratégiques diversifiées.»

Lire la version intégrale du communiqué de presse en allemand (PDF) ou en anglais (PDF)