Entreprise Press Release

Press Release

Résultats du Credit Suisse Group au 2T13 et aux 6M13:

- Au 2T13, bénéfice avant impôts (résultats de base) de 1534 millions de francs, en hausse de 38% par rapport au 2T12, bénéfice net distribuable aux actionnaires de 1045 millions de francs et rendement des fonds propres de 10%
- Aux 6M13, bénéfice avant impôts (résultats de base) de 3356 millions de francs, en hausse de 192% par rapport aux 6M12, bénéfice net distribuable aux actionnaires de 2348 millions de francs et rendement des fonds propres de 12%; rendement des fonds propres ajusté* de 13%

Résultats du 2T13 par division:
- Private Banking & Wealth Management: bonne rentabilité avec un bénéfice avant impôts de 1017 millions de francs et ratio coûts/revenus de 69%, abstraction faite pour les deux de la charge liée à l’accord sur l'imposition à la source avec le Royaume-Uni de 100 millions de francs; bénéfice avant impôts déclaré de 917 millions de francs; afflux nets de nouveaux capitaux de 7,6 milliards de francs avec un afflux important dans les marchés émergents; la marge brute des affaires Wealth Management Clients a progressé à 111 points de base contre 109 points de base au 1T13
- Investment Banking: bon bénéfice avant impôts de 754 millions de francs, plus de deux fois supérieur aux 314 millions de francs enregistrés au 2T12; actifs pondérés en fonction des risques (RWA) conformément à Bâle III de 177 milliards de dollars par rapport à l'objectif de 175 milliards de dollars d’ici à fin 2013; rendement des fonds propres alloués selon Bâle III de 12% pour le trimestre et de 18% pour les 6M13; poursuite du dynamisme en termes de parts de marché

Poursuite de la réalisation du plan de capital et de la réduction du bilan:
- Au 2T13, ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) de 10,4%, et de 10,6% sur une base pro forma, dépassant notre objectif de 10%; les ratios tiennent compte aux 6M13 d’une charge pour la reprise des paiements de dividende en espèces
- Réduction de l’exposition à l'endettement selon les normes suisses de 147 milliards de francs depuis le 3T12, en bonne voie pour atteindre l’objectif de réduction d'ici à fin 2013; ratio d’endettement selon les normes suisses introduit progressivement (phase-in) prévu autour de 4,5% pour fin 2013, utilisation des bénéfices consensuels incluse

Nouveaux progrès dans la réduction des coûts:
- Réalisation de réductions de coûts brutes aux 6M13 de 2,7 milliards de francs; en bonne voie pour atteindre l'objectif de réduction du taux de frais de 4,4 milliards de francs d'ici à fin 2015 par rapport au taux de frais annualisé adapté* des 6M11

Le Credit Suisse Group publie les résultats du deuxième trimestre 2013 et des six premiers mois de 2013.

Brady W. Dougan, Chief Executive Officer, a déclaré: «Avec un rendement des fonds propres ajusté de 13% pour le premier semestre 2013 et de 10% pour le deuxième trimestre, notre modèle commercial est performant et nous continuons à progresser dans nos efforts pour réduire notre base de coûts et notre bilan. Notre ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) a augmenté de manière significative, passant de 9,6% à la fin du premier trimestre à 10,4% à la fin du deuxième trimestre de 2013. Ainsi, à notre grande satisfaction, nous avons dépassé notre objectif de 10% pour le milieu de l'année. Opérant sous Bâle III, nous générons l'un des plus hauts rendements des fonds propres de notre groupe de référence avec une très forte capitalisation.»

Concernant les résultats de la division Private Banking & Wealth Management, il a jouté: «Notre division Private Banking & Wealth Management a enregistré des produits nets de 3424 millions de francs au deuxième trimestre, avec des affaires clientèle toujours solides. La marge brute de Wealth Management Clients a progressé à 111 points de base contre 109 points de base au précédent trimestre, en raison d’une hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance. Le ratio coûts/revenus enregistré par Private Banking & Wealth Management au deuxième trimestre 2013 s’est amélioré pour atteindre 69%, si l’on exclut la charge liée à l’accord sur l’imposition à la source avec le Royaume-Uni.»

S'agissant des résultats de la division Investment Banking, il a déclaré: «Investment Banking a enregistré un très bon rendement des fonds propres alloués selon Bâle III de 12% pour le deuxième trimestre et de 18% pour les six premiers mois de 2013, soit le double des 9% annoncés pour le premier semestre 2012 et un chiffre soutenant la réalisation de l’objectif de rendement des fonds propres du Groupe supérieur à 15% sur l'ensemble du cycle. Avec un ratio coûts/revenus à 72% pour les six premiers mois de 2013, ceci démontre notre transition réussie vers Bâle III, l'efficacité de notre modèle commercial diversifié et l'amélioration significative de l’efficience en termes de fonds propres et sur le plan opérationnel. Au deuxième trimestre, Investment Banking a enregistré des produits nets de 3400 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 754 millions de francs, plus de deux fois supérieur aux 314 millions de francs comptabilisés au même trimestre de l’année précédente.»

A propos du positionnement global de la banque, il a poursuivi: «Nous avons fait des progrès importants dans l’adaptation de notre modèle commercial, en accord avec le cadre réglementaire suisse. Nous avons réduit les actifs pondérés en fonction des risques futurs selon Bâle III (Look-through Basel III risk-weighted assets), réalisant pour le Groupe notre objectif de fin 2013 de 285 milliards de francs six mois plus tôt que prévu. Sur les neuf derniers mois, nous avons diminué notre exposition à l'endettement selon les normes suisses de 147 milliards de francs à la fin du deuxième trimestre 2013 et sommes en bonne voie pour atteindre la réduction de 70 milliards de francs encore nécessaire pour réaliser notre objectif de la fin de l’année 2013. En outre, nous avons dépassé notre objectif de ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital ratio), qui est de 10%.»

S'agissant de l'environnement de marché, il a conclu: «La transition vers une hausse des taux d’intérêt a conduit, dans la dernière partie du deuxième trimestre, à une hausse de la volatilité des marchés et à une diminution des affaires clientèle. La volatilité des marchés s’est poursuivie en juillet, bien que, plus récemment, nous ayons vu des signes de stabilisation sur la majorité des marchés. Sur le long terme, la transition vers une hausse des taux d’intérêt bénéficiera à nos affaires, à la fois à nos activités Private Banking & Wealth Management globales et à nos activités d’Investment Banking orientées clientèle et efficientes en termes de capital.»

Au 2T13, Private Banking & Wealth Management a enregistré des produits nets de 3424 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 917 millions de francs.
- Produits nets stables par rapport au 2T12, la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance, reflétant l'amélioration des affaires clientèle, et l'augmentation des commissions et frais récurrents ayant été neutralisées par la baisse des autres produits et celle du résultat net des opérations d’intérêts
- Au 2T13, Wealth Management Clients a enregistré un bénéfice avant impôts de 529 millions de francs, avec des produits nets de 2337 millions de francs en légère hausse par rapport au 2T12, reflétant la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance ainsi que l’augmentation des commissions et frais récurrents, qui ont compensé l'impact de la baisse du résultat net des opérations d’intérêts
- Au 2T13, Corporate & Institutional Clients a enregistré un bénéfice avant impôts de 244 millions de francs et des produits nets de 525 millions de francs, en légère baisse par rapport au 2T12, avec la diminution du résultat net des opérations d'intérêts partiellement compensée par la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance
- Au 2T13, Asset Management a enregistré un bénéfice avant impôts de 144 millions de francs et des produits nets de 562 millions de francs, des résultats stables par rapport au 2T12, qui reflètent l'augmentation des revenus basés sur les commissions au 2T13, à comparer aux gains au 2T12 résultant des ventes partielles d'une participation dans Aberdeen Asset Management
- Au 2T13, Private Banking & Wealth Management a enregistré des afflux nets de nouveaux capitaux de 7,6 milliards de francs et des actifs gérés de 1297 milliards de francs à la fin du 2T13, en hausse de 7% depuis la fin du 2T12
- Wealth Management Clients a généré des afflux nets de nouveaux capitaux de 7,5 milliards de francs, provenant de la poursuite de forts afflux des marchés émergents et du segment de clientèle Ultra-High Net Worth Individual (UHNWI), partiellement neutralisés par la poursuite des sorties de capitaux en Europe de l'Ouest
- Corporate & Institutional Clients a enregistré des sorties de capitaux de 0,2 milliard de francs, en raison du fait qu’un petit nombre de grands clients institutionnels suisses ont rééquilibré leur stratégie d’investissement en se retirant des produits indiciels du Credit Suisse pour se tourner vers les liquidités
- Asset Management a généré des afflux nets de nouveaux capitaux de 1,5 milliard de francs, avec des afflux provenant principalement des produits de crédit, de hedge funds, de titres à revenu fixe et d’actions ainsi que des multi-asset class solutions, partiellement neutralisés par des sorties de capitaux dans les stratégies indicielles et des sorties de capitaux à hauteur de 1,0 milliard de francs dans les affaires que le Credit Suisse a décidé d’abandonner
- Les charges d'exploitation totales, de 2461 millions de francs au 2T13, ont augmenté de 3% par rapport au 2T12, en raison principalement d’une provision pour charge de 100 millions de francs liée à l’accord sur l'imposition à la source entre la Suisse et le Royaume-Uni. Le ratio coûts/revenus, en excluant la provision pour charge liée à cet accord, a progressé pour atteindre 69%

Investment Banking a enregistré des produits nets de 3400 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 754 millions de francs au 2T13
- Les produits nets ont augmenté de 24% par rapport au 2T12, reflétant la hausse des revenus dans la majorité des affaires d'Investment Banking
- Les revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe, de 1257 millions de francs, ont progressé de 13% par rapport au 2T12, en raison de la hausse des résultats dans la plupart des affaires à revenu fixe, reflétant l'amélioration des conditions de négoce
- Les produits de la vente et du négoce d'actions, de 1338 millions de francs, ont augmenté de 24% par rapport au 2T12, en raison de la progression des affaires clientèle, de l'amélioration des conditions de marché et des parts de marché solides dans la plupart des affaires liées aux actions
- Les revenus dégagés par les activités d'émission et de conseil, de 909 millions de francs, ont augmenté de 45% par rapport au 2T12, la hausse des revenus issus de l'émission d'actions et d'obligations ayant été partiellement neutralisée par un recul des commissions de fusions et acquisitions
- Les charges d'exploitation totales, de 2642 millions de francs, ont progressé de 8% par rapport au 2T12, en raison principalement de la hausse des provisions pour litiges et de l'accroissement des charges de rémunération discrétionnaire liée à la performance, reflétant l'amélioration des résultats
- Rendement des fonds propres alloués selon Bâle III pour Investment Banking de 12% au 2T13 et de 18% aux 6M13
- A la fin du 2T13, les actifs pondérés en fonction des risques selon Bâle III étaient de 177 milliards de dollars; Investment Banking est en bonne voie pour atteindre l'objectif pour fin 2013 de 175 milliards de dollars

Information actualisée sur les réductions des coûts
A la fin du 2T13, le Credit Suisse a réalisé 2,7 milliards de francs de réductions des coûts brutes par rapport au taux de frais annualisé adapté* des 6M11. Il est en bonne voie pour atteindre l’objectif de réduction totale du taux de frais de 4,4 milliards de francs d'ici à fin 2015. Au 2T13, les coûts pour le réalignement des activités, comptabilisés au sein du Corporate Center, se sont élevés à 133 millions de francs.

Avantages de la banque intégrée
Au 2T13, le Credit Suisse a généré 1191 millions de francs de produits provenant des activités inter-divisions dans le cadre de la banque intégrée, ce qui correspond à 17% des produits nets du Groupe pour ce trimestre.

Fonds propres et financement
A la fin du 2T13, le ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital ratio) du Credit Suisse était de 10,4%, dépassant l’objectif précédemment annoncé par la banque de 10% pour le milieu de l’année 2013. Sur une base pro forma, en partant du principe que les mesures de capital restantes annoncées en juillet 2012 seront menées à bien avec succès, le ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital ratio) était de 10,6%. Le calcul de ces ratios comprend une charge au prorata pour la reprise du paiement d’un dividende en espèces pour ce qui concerne l’exercice de 2013. A la fin du 2T13, le Credit Suisse a déclaré un ratio du noyau des fonds propres de base selon Bâle III (CET1) de 15,3%, en hausse de 0,7 point de pourcentage par rapport au 1T13, reflétant un accroissement du capital CET1 et une réduction des actifs pondérés en fonction des risques.

Le Credit Suisse a annoncé, en octobre 2012, des mesures ciblées pour réduire encore la somme du bilan de 130 milliards de francs, soit 13%, à 900 milliards de francs d'ici à fin 2013 sur une base neutre en termes de taux de change par rapport à la fin du 3T12. Les actifs totaux du bilan s'élevaient, à la fin du 2T13, à 920 milliards de francs, en baisse de 27 milliards de francs par rapport au 1T13, reflétant les mesures prises en rapport avec l’initiative de réduction du bilan annoncée en octobre 2012 et l’impact de la conversion des devises.

Le Credit Suisse a également annoncé qu'il vise une réduction de son exposition à l'endettement selon les normes suisses – qui comprend les actifs du bilan et les expositions hors bilan – à 1190 milliards de francs d'ici à fin 2013. A la fin du 2T13, l'exposition à l'endettement selon les normes suisses du Credit Suisse s'élevait à 1258 milliards de francs, en baisse par rapport aux 1288 milliards de francs à la fin du 1T13. Pour le Credit Suisse, le ratio d’endettement selon les normes suisses introduit progressivement (phase-in) est prévu autour de 4,5% d’ici à fin 2013, utilisation des bénéfices consensuels incluse. A la fin du 2T13, ce ratio était de 3,9% pour le Credit Suisse. L’exigence réglementaire suisse concernant ce ratio, qui prend effet au 1er janvier 2019, est de 4,2%.

Le Credit Suisse continue à gérer ses liquidités de manière conservatrice, affichant un net stable funding ratio (NSFR) estimé à long terme dépassant 100% sur la base du cadre actuel de la FINMA et des liquidités à court terme conformément à la législation suisse dépassant les exigences à la fin du 2T13.

Private Banking & Wealth Management
Private Banking & Wealth Management, qui comprend les affaires Wealth Management Clients dans le monde, les affaires Corporate & Institutional Clients en Suisse et les affaires Asset Management dans le monde, a enregistré un bénéfice avant impôts de 917 millions de francs et des produits nets de 3424 millions de francs au 2T13. Les produits nets ont progressé de 4% par rapport au 1T13, reflétant la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance et l’augmentation des commissions et frais récurrents. Les produits nets ont été stables par rapport au 2T12, la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance, reflétant l'amélioration des affaires clientèle, et l'augmentation des commissions et frais récurrents ayant été neutralisées par la baisse des autres produits et celle du résultat net des opérations d’intérêts.

Les charges d'exploitation totales de 2461 millions de francs ont augmenté de 4% par rapport au 1T13 et de 3% par rapport au 2T12, en raison principalement d’une provision pour charge de 100 millions de francs liée à l’accord sur l'imposition à la source entre la Suisse et le Royaume-Uni. Comme annoncé le 5 juillet 2013, l'impact après impôts négatif ne devrait pas être supérieur à 90 millions de francs.

Au 2T13, les activités Wealth Management Clients ont enregistré un bénéfice avant impôts de 529 millions de francs et des produits nets de 2337 millions de francs, en hausse de 5% par rapport au 1T13. La hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance, l’augmentation des commissions et frais récurrents et la hausse du résultat net des opérations d'intérêts ont été partiellement neutralisées par la baisse des autres produits, reflétant un gain au 1T13 réalisé sur la vente de JO Hambro Investment Management. Par rapport au 2T12, les produits nets ont été légèrement supérieurs, car la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance et l’augmentation des commissions et frais récurrents ont été partiellement neutralisées par une baisse du résultat net des opérations d’intérêts et une baisse des autres produits, reflétant des gains de 41 millions de francs au 2T12 provenant de la vente d’une activité ne relevant pas du métier de base et provenant de l’intégration de Clariden Leu. Au 2T13, la marge brute a atteint 111 points de base, soit une hausse de 2 points de base par rapport au 1T13, reflétant principalement la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance et la stabilité de la marge sur les commissions et frais récurrents. Par rapport au 2T12, la marge brute a enregistré une baisse de 8 points de base, reflétant la persistance de taux d'intérêt bas et l'impact de la croissance du segment de clientèle Ultra-High Net Worth Individual (UHNWI), qui affiche des marges brutes plus basses mais une meilleure rentabilité.

Au 2T13, Corporate & Institutional Clients, qui fournit une couverture complète des besoins en services financiers des clients entreprises et des clients institutionnels en Suisse ainsi que des banques dans le monde entier, a réalisé un très bon bénéfice avant impôts de 244 millions de francs et des produits nets de 525 millions de francs, stables par rapport au 1T13, la légère augmentation des commissions et frais récurrents et la légère hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance ayant été partiellement neutralisées par la baisse d'autres produits. Les produits nets ont été légèrement inférieurs à ceux du 2T12, la baisse du résultat net des opérations d’intérêts ayant été partiellement compensée par la hausse des revenus basés sur les transactions et sur la performance. Au 2T13, les charges d'exploitation totales ont légèrement diminué par rapport au 1T13 et étaient inférieures de 8% à celles du 2T12. Le ratio coûts/revenus au 2T13 était de 49%, en amélioration par rapport aux 50% au 1T13 et aux 52% au 2T12. Les provisions pour pertes sur crédit se sont chiffrées à 26 millions de francs au 2T13 pour un portefeuille de prêts net de 63 milliards de francs, ce qui reflète la grande diversité de notre portefeuille de crédits et la stricte gestion du risque.

Au 2T13, Asset Management a enregistré un bénéfice avant impôts de 144 millions de francs et des produits nets de 562 millions de francs au 2T13, soit une hausse de 5% par rapport au 1T13, la hausse des revenus basés sur les commissions ayant plus que compensé la baisse des gains liés aux investissements. Les produits nets sont restés stables par rapport au 2T12, la hausse des revenus basés sur les commissions ayant été neutralisée par la baisse des participations sur actions et d’autres gains, qui incluaient, au 2T12, 66 millions de francs résultant de ventes partielles d’une participation dans Aberdeen Asset Management.

Investment Banking
Au 2T13, Investment Banking a déclaré des produits nets de 3400 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 754 millions de francs. Investment Banking a généré de bons résultats au 2T13, avec des résultats moins volatils que l'an dernier, reflétant l'efficience de son modèle commercial diversifié et efficient en termes de capital. Les produits nets ont reculé de 14% par rapport au 1T13, la hausse des résultats des activités de vente et de négoce d'actions ainsi que la hausse des résultats des activités d’émission et de conseil ayant été plus que neutralisées par la baisse des revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe. Les produits nets ont progressé de 24% par rapport au 2T12, en raison de la hausse des résultats dans la plupart des affaires.

Les revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe, de 1257 millions de francs, étaient 37% inférieurs à ceux du 1T13, qui étaient caractérisés pour leur part par une forte progression saisonnière. Le 2T13 a été marqué par un très bon début de période, suivi de conditions plus difficiles dans la dernière partie du trimestre en raison de la volatilité des marchés résultant de taux d’intérêt à la hausse, ce qui a eu un impact négatif sur les activités clientèle. Les revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe ont progressé de 13% par rapport au 2T12, en raison de la hausse des résultats dans la plupart des affaires, reflétant l'amélioration des conditions de négoce.

Les produits de la vente et du négoce d'actions, de 1338 millions de francs, ont progressé respectivement de 3% et de 24% par rapport au 1T13 et au 2T12. La hausse est due à la progression des affaires clientèle, l'amélioration des conditions de marché et des parts de marché solides dans la plupart de nos affaires liées aux actions.

Les revenus dégagés par les activités d'émission et de conseil, de 909 millions de francs, ont progressé de 19% par rapport au 1T13, en raison de la hausse des revenus issus de l'émission et du conseil pour les actions et les obligations. Les revenus dégagés par les activités d'émission et de conseil ont progressé de 45% par rapport au 2T12, la hausse des revenus issus de l'émission d'actions et d'obligations ayant été partiellement neutralisée par la baisse des commissions de fusions et acquisitions.

Les rémunérations et indemnités sont restées stables par rapport au 1T13, en raison principalement de la baisse de la rémunération différée par rapport aux awards des années précédentes, largement neutralisée par l'accroissement des charges de rémunération discrétionnaire liée à la performance. Les rémunérations et indemnités ont augmenté de 4%, par rapport au 2T12, en raison principalement d'un accroissement des charges de rémunération discrétionnaire liée à la performance, reflétant l'amélioration des résultats, neutralisant une baisse des salaires due à une diminution des effectifs. Les autres charges d'exploitation totales sont restées stables par rapport au 1T13. Par rapport au 2T12, les autres charges d'exploitation totales ont augmenté de 13%, en raison principalement de l'accroissement des provisions pour litiges.

Corporate Center
Le Corporate Center a enregistré une perte avant impôts de 137 millions de francs au 2T13, qui inclut des frais de réalignement des activités de 133 millions de francs. Les résultats du 2T13 incluent également des gains de valeur juste sur la dette du Credit Suisse de 17 millions de francs, des gains BDVA (debit valuation adjustment) en relation avec certains engagements structurés (Notes) de 79 millions de francs et des gains de valeur juste sur des dérivés individuels de 34 millions de francs, ce qui s'est traduit par des gains globaux pour ces positions de 130 millions de francs au cours du trimestre. Ce résultat est à comparer à une perte avant impôts de 359 millions de francs au 1T13 et à une perte avant impôts de 180 millions de francs au 2T12.

* Les résultats ajustés et adaptés sont des données financières non présentées selon les normes GAAP. Pour un rapprochement des résultats ajustés et des résultats calculés selon les normes US GAAP les plus directement comparables, veuillez consulter l’annexe A (Reconciliation to underlying results – Core Resultats) du présent communiqué. Pour plus d'informations sur le calcul du taux de frais sur une base annualisée et adaptée, veuillez vous référer à la présentation des résultats du 2T13. Les réductions des coûts bruts, telles que mentionnées dans le présent document, font abstraction de certains effets importants tels qu’exposé dans les pages de présentation des résultats du 2T13.