Entreprise Press Release

Press Release

Les résultats du 1T13 du Credit Suisse Group démontrent la bonne dynamique de notre modèle commercial transformé après le passage à Bâle III le 1er janvier 2013 – rendements élevés, activités clientèle soutenues, réduction de la base de coûts et des actifs pondérés en fonction des risques:

- Résultats ajustés*: bénéfice avant impôts (résultats de base) de 2032 millions de francs, bénéfice net distribuable aux actionnaires de 1462 millions de francs et rendement des fonds propres de 16%.
- Résultats déclarés: bénéfice avant impôts (résultats de base) de 1822 millions de francs, bénéfice net distribuable aux actionnaires de 1303 millions de francs et rendement des fonds propres de 14%.

Résultats du 1T13 par division:
- Bonne rentabilité pour Private Banking & Wealth Management, avec un bénéfice avant impôts de 881 millions de francs, contre 951 millions de francs au 1T12; très bons afflux nets de nouveaux capitaux de 12,0 milliards de francs; les produits reflètent l’amélioration de l’activité liée aux transactions, neutralisée par la baisse des gains sur les désinvestissements d’affaires et du résultat net des opérations d’intérêts.
- Très bons rendements pour Investment Banking, avec un bénéfice avant impôts de 1300 millions de francs, contre 907 millions de francs au 1T12, reflétant des niveaux de revenus stables, une part de marché soutenue, une réduction de la base de coûts et une baisse de l'utilisation du capital, avec pour résultat un rendement des fonds propres alloués selon Bâle III de 23%.

Poursuite de la réalisation du plan de capital:
- Au 1T13, ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) de 9,6%, et de 9,8% sur une base pro forma, en partant de l’hypothèse que les mesures de capital restantes seront menées à bien; ces ratios incluent une charge au prorata pour la reprise des paiements de dividende en espèces.
- En bonne voie pour dépasser en milieu d’année les exigences de 10% fixées pour fin 2018.

Nouveaux progrès dans la réduction des coûts:
- Réalisation de réductions de coûts de 2,5 milliards de francs, abstraction faite de certains effets importants; en bonne voie pour atteindre l'objectif de réduction du taux de frais de 4,4 milliards de francs d'ici à fin 2015 par rapport au taux de frais annualisé adapté* du 1S11

Le Credit Suisse Group publie les résultats du 1T13.

Brady W. Dougan, Chief Executive Officer, a déclaré: «Avec un rendement des fonds propres ajusté de 16% pour le premier trimestre 2013, nous continuons de réaliser des activités clientèle soutenues et de générer des rendements élevés sur une base de risques et de coûts considérablement réduite. Le premier trimestre 2013 montre que les mesures stratégiques que nous avons mises en œuvre avec succès depuis mi-2011 se traduisent par des résultats bons et cohérents.»

Concernant les résultats de la division Private Banking & Wealth Management, il a ajouté: «Notre division Private Banking & Wealth Management a généré une bonne rentabilité, avec un bénéfice avant impôts de 881 millions de francs au premier trimestre 2013. Chacun des trois secteurs d’activité de la division a contribué au très bon afflux net de nouveaux capitaux de 12,0 milliards de francs au cours du trimestre, reflétant une forte croissance en Suisse et dans les régions Asia Pacific et Americas, partiellement neutralisée par la poursuite des sorties de capitaux en Europe de l'Ouest. L'adaptation organisationnelle de notre division intégrée Private Banking & Wealth Management est sur la bonne voie, et nous sommes confiants que ces efforts nous permettront de servir nos clients de manière encore plus efficace et de continuer à accroître notre productivité, notre efficacité et nos rendements pour les trimestres à venir.»

S'agissant des résultats de la division Investment Banking, il a déclaré: «Avec un rendement des fonds propres alloués selon Bâle III de 23% au premier trimestre 2013, Investment Banking démontre la force et la performance plus équilibrée de notre nouveau modèle commercial. Investment Banking a dégagé des produits stables et un bénéfice avant impôts de 1300 millions de francs, avec une réduction de la base de coûts ainsi que des actifs pondérés en fonction des risques par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Ces deux dernières années, nous avons radicalement transformé notre palette d’activités en allouant la majeure partie de notre capital et de nos ressources aux secteurs à haut rendement ciblés.»

A propos de l'évolution stratégique du Groupe, il a poursuivi: «Le rôle de pionnier de la Suisse dans la définition du nouveau cadre réglementaire nous a amenés à adapter tôt notre modèle commercial et nos opérations. Ces deux dernières années, nous avons réaligné notre modèle commercial à Investment Banking, réduit sensiblement nos coûts et nos actifs pondérés en fonction des risques, adapté la structure de notre division Private Banking & Wealth Management et renforcé substantiellement notre position en capital. Dans un secteur qui traverse une restructuration en profondeur, nous avons mené à bien le passage au nouveau régime et avons accompli des progrès substantiels en mettant en place un modèle commercial stable, dégageant des rendements élevés et prêt pour le nouvel environnement réglementaire. Nous opérons désormais sous le régime de Bâle III, disposons d'une structure de financement parmi les meilleures de la branche, avec un net stable funding ratio supérieur à 100%, et avons sensiblement renforcé notre base de capital, avec un ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) de 9,8% sur une base pro forma. Nous sommes en bonne voie de dépasser notre objectif de ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) de 10% en milieu d'année et avons commencé de constituer des charges pour le versement de dividendes en espèces liés à nos gains en 2013.»

Au 1T13, Private Banking & Wealth Management a enregistré des produits nets de 3303 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 881 millions de francs.
- Les produits nets ont diminué de 5% par rapport au 1T12, en raison principalement de la vente partielle d'un investissement dans Aberdeen Asset Management (Aberdeen) au 1T12 et du recul du résultat net des opérations d'intérêts, partiellement compensé par une légère hausse des commissions et frais récurrents. Les revenus basés sur les transactions et sur la performance sont restés stables par rapport au 1T12.
- Au 1T13, Wealth Management Clients a enregistré un bénéfice avant impôts de 511 millions de francs, avec des produits nets de 2250 millions de francs, stables par rapport au 1T12, reflétant la hausse des commissions et frais récurrents ainsi que d’autres produits, qui a compensé l'impact négatif de la poursuite des taux d'intérêt bas.
- Au 1T13, Corporate & Institutional Clients a enregistré un bénéfice avant impôts de 250 millions de francs et des produits nets de 520 millions de francs, soit une légère baisse par rapport au 1T12, en raison notamment du recul du résultat net des opérations d'intérêts, dû à la persistance de taux bas, et du recul des revenus basés sur les transactions et sur la performance résultant de la diminution des revenus du négoce et de la vente.
- Au 1T13, Asset Management a enregistré un bénéfice avant impôts de 120 millions de francs et des produits nets de 533 millions de francs, en nette baisse par rapport au 1T12, ce qui reflète des gains au 1T12 résultant de la vente partielle d'un investissement dans Aberdeen.
- Au 1T13, le Credit Suisse Group a enregistré des afflux nets de nouveaux capitaux de 12,0 milliards de francs, y compris de très bons afflux nets de 4,4 milliards de francs issus de la collaboration entre nos domaines d'activité.
- Wealth Management Clients a généré de bons afflux nets de nouveaux capitaux de 5,5 milliards de francs, continuant de provenir en particulier des marchés émergents et du segment de clientèle Ultra-High Net Worth Individuals (UHNWI), partiellement neutralisés par la poursuite des sorties de capitaux en Europe de l'Ouest.
- Corporate & Institutional Clients a généré des afflux nets de nouveaux capitaux de 4,5 milliards de francs.
- Asset Management a généré des afflux nets de nouveaux capitaux de 6,4 milliards de francs, provenant principalement des stratégies indicielles, des solutions «multi-asset class» et des produits de crédits, partiellement neutralisés par des sorties de 2,1 milliards de francs dans les affaires que le Credit Suisse a décidé d’abandonner.
- Les charges d'exploitation totales se sont élevées à 2394 millions de francs au 1T13, soit une baisse de 4% par rapport au 1T12, en raison du recul des rémunérations et indemnités, reflétant la non-récurrence des dépenses de 120 millions de francs liées aux PAF2 Awards comptabilisées au 1T12, et du recul des coûts salariaux, principalement en raison de la réduction des effectifs.

Investment Banking a enregistré des produits nets de 3945 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 1300 millions de francs au 1T13.
- Les produits nets ont été stables par rapport au 1T12, la hausse des revenus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe ainsi que des activités d'émission et de conseil ayant été neutralisée par la diminution des produits de la vente et du négoce d'actions.
- Les revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe, de 1987 millions de francs, ont progressé de 3% par rapport au 1T12, ce qui reflète la performance robuste de nos domaines d'activité leaders du marché, notamment les produits de crédits globaux, les produits titrisés et les marchés émergents. En outre, un gain de 4 millions de francs a été réalisé dans les activités que la banque est en train d'abandonner, à comparer avec des pertes de 261 millions de francs au 1T12.
- Les produits de la vente et du négoce d'actions, de 1297 millions de francs, ont diminué de 5% par rapport au 1T12 en raison de la baisse de la performance dans les produits liés aux fonds et les convertibles, traduisant des conditions de négoce moins favorables. Les activités de cash equity et de prime services ont généré de très bons résultats.
- Les revenus dégagés par les activités d'émission et de conseil, de 763 millions de francs, ont progressé de 3% par rapport au 1T12, la hausse des revenus issus de l'émission d'actions et d'obligations ayant été partiellement neutralisée par un recul significatif des commissions de fusions et acquisitions.
- Les charges d'exploitation totales, de 2651 millions de francs, ont diminué de 13% par rapport au 1T12, en raison de la baisse des rémunérations et indemnités, due essentiellement au recul des dépenses liées à la rémunération différée du fait que le 1T12 comprenait des dépenses de 411 millions de francs liées aux PAF2 Awards. La baisse a été partiellement neutralisée par la hausse des autres charges d’exploitation totales, due principalement à l'accroissement des provisions pour litiges.
- Rendement des fonds propres alloués selon Bâle III pour Investment Banking de 23% au 1T13, contre 13% au 1T12.
- A la fin du 1T13, actifs pondérés en fonction des risques conformément à Bâle III de 182 milliards de dollars, Investment Banking est en bonne voie pour atteindre l'objectif de 175 milliards de dollars d'ici à fin 2013.

Information actualisée sur les réductions des coûts
A la fin du 1T13, abstraction faite de certains effets importants, le Credit Suisse a réalisé 2,5 milliards de francs de réductions des coûts par rapport au taux de frais annualisé adapté* du 1S11. Il est en bonne voie pour atteindre l’objectif de réduction totale du taux de frais de 4,4 milliards de francs d'ici à fin 2015. Au 1T13, les coûts pour le réalignement des activités, comptabilisés au sein du Corporate Center, se sont élevés à 92 millions de francs.

Avantages de la banque intégrée
Au 1T13, le Credit Suisse a généré 1064 millions de francs de produits provenant des activités inter-divisions dans le cadre de la banque intégrée, ce qui correspond à 15% des produits nets du Groupe.

Fonds propres et financement
A la fin du 1T13, le ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses (Look-through Swiss Core Capital Ratio) du Credit Suisse était de 9,8% sur une base pro forma, en partant du principe que les mesures restantes annoncées en juillet 2012 ont été menées à bien avec succès. Au 1T13, le ratio déclaré des fonds propres de base futur selon les exigences suisses était de 9,6%. Le Credit Suisse est confiant que ces exigences de 10% pour fin 2018 seront dépassées en milieu d’année. Le calcul de ces ratios comprend par conséquent une charge au prorata pour la reprise d’un dividende en espèces prévu pour 2013. Les désinvestissements stratégiques supplémentaires et les mesures de capital restantes prévus dans le plan de capital sont en cours et devraient être menés à bien prochainement.

Au 1er janvier 2013, le cadre de Bâle II.5 dans lequel le Credit Suisse opérait a été remplacé par Bâle III, qui a été mis en œuvre en Suisse en même temps que la législation «Too big to fail» et les réglementations afférentes. A la fin du 1T13, le Credit Suisse a déclaré un ratio du noyau des fonds propres de base selon Bâle III (CET 1) de 14,6%, en hausse de 0,4 point de pourcentage par rapport au 4T12, reflétant un accroissement du capital CET 1 et une augmentation des actifs pondérés en fonction des risques.

Le Credit Suisse a annoncé en octobre 2012 des mesures ciblées pour réduire encore la somme du bilan de 130 milliards de francs, soit 13%, à moins de 900 milliards de francs, d'ici à fin 2013 sur une base neutre en termes de taux de change par rapport au 3T12. A la fin du 1T13, les actifs au bilan s'élevaient à 947 milliards de francs, en hausse de 23 milliards de francs par rapport au 4T12, en raison essentiellement de l’impact de la conversion en devises. A la fin du 1T13, le ratio d’endettement du Credit Suisse selon les normes helvétiques s'est établi à 3,8%.

Le Credit Suisse continue à gérer ses liquidités de manière conservatrice, affichant un net stable funding ratio (NSFR) estimé à long terme dépassant 100% sur la base du cadre actuel de la FINMA et une liquidité à court terme conformément à la législation suisse dépassant les exigences à la fin du 1T13.

Private Banking & Wealth Management
Private Banking & Wealth Management, qui comprend les affaires Wealth Management Clients dans le monde, les affaires Corporate & Institutional Clients en Suisse et les affaires Asset Management dans le monde, a enregistré un bénéfice avant impôts de 881 millions de francs et des produits nets de 3303 millions de francs au 1T13. Les produits nets ont diminué de 5% par rapport au 1T12, en raison de la baisse des autres revenus et du résultat net des opérations d’intérêts, partiellement compensée par un léger accroissement des commissions et frais récurrents. Les autres revenus ont reculé par rapport au 1T12, où ils comprenaient un gain de 178 millions de francs résultant de la vente partielle d’une participation dans Aberdeen. Les produits nets ont été stables par rapport au 4T12, la hausse des autres revenus et des commissions et frais récurrents ayant été neutralisée par une baisse des revenus basés sur les transactions et sur la performance et du résultat net des opérations d'intérêts.

Les charges d'exploitation totales de 2394 millions de francs sont en baisse de 4% par rapport au 1T12, en raison du recul des rémunérations et indemnités, reflétant principalement les dépenses liées à la rémunération différée issue des PAF2 Awards octroyés au 1T12, d’un montant de 120 millions de francs, et la réduction des effectifs. Les charges d'exploitation totales ont légèrement augmenté par rapport au 4T12, la hausse des rémunérations et indemnités ayant été partiellement neutralisée par la baisse des frais généraux et des frais administratifs.

Au 1T13, les activités de Wealth Management Clients ont enregistré un bénéfice avant impôts de 511 millions de francs et des produits nets de 2250 millions de francs, stables par rapport au 1T12. La baisse du résultat net des opérations d'intérêts a été compensée par la légère hausse des commissions et frais récurrents, y compris un accroissement des frais de comptes d'investissement et de service ainsi que des frais de prestations bancaires et un recul des frais de gestion des produits de placement. Par rapport au 4T12, les produits nets ont légèrement augmenté, en raison de la hausse des commissions et frais récurrents, y compris une progression saisonnière des frais de prestations bancaires, ainsi que d’un accroissement des frais de mandats de gestion de fortune, des autres revenus et des revenus basés sur les transactions et sur la performance, accroissement partiellement neutralisé par une diminution du résultat net des opérations d’intérêts. Au 1T13, la marge brute a atteint 110 points de base, soit une baisse de 8 points de base par rapport au 1T12, reflétant la persistance de taux d'intérêt bas, un mix d'actifs conservateur ainsi que l'impact de la croissance dans le segment de la clientèle UHNWI et les marchés émergents. La marge brute a été stable par rapport au 4T12.

Au 1T13, Corporate & Institutional Clients, qui fournit une couverture complète des besoins en services financiers des clients entreprises et des clients institutionnels en Suisse ainsi que des banques dans le monde entier, a réalisé un bénéfice avant impôts de 250 millions de francs et des produits nets de 520 millions de francs, soit 3% de moins qu'au 1T12 et 5% de moins qu'au 4T12. Au 1T13, les charges d'exploitation totales ont diminué de 4% par rapport au 1T12 et de 6% par rapport au 4T12. Les provisions pour pertes sur crédit se sont chiffrées à 9 millions de francs au 1T13 pour un portefeuille de prêts net de 62,2 milliards de francs, ce qui reflète la grande diversité de notre portefeuille de crédits et la stricte gestion du risque.

Au 1T13, Asset Management a enregistré un bénéfice avant impôts de 120 millions de francs et des produits nets de 533 millions de francs, soit une baisse de 24% par rapport au 1T12, en raison d'un gain de 178 millions de francs au 1T12 résultant de la vente partielle d’une participation dans Aberdeen, baisse compensée en partie par une augmentation des commissions de performance et des commissions de placement au 1T13. Les produits nets ont reculé de 8% par rapport au 4T12, en raison de la baisse des revenus basés sur les commissions, reflétant un fléchissement des commissions de performance et d'intéressement différé ainsi que des commissions de placement, qui a plus que neutralisé la progression des gains liés aux investissements au 1T13.

Investment Banking
Au 1T13, Investment Banking a déclaré des produits nets de 3945 millions de francs et un bénéfice avant impôts de 1300 millions de francs. Investment Banking a généré de très bons résultats au 1T13, reflétant des produits stables, une part de marché soutenue, une réduction de la base de coûts et une baisse de l'utilisation du capital par rapport au 1T12. Les produits nets ont été stables par rapport au 1T12, la hausse des résultats de la vente et du négoce de titres à revenu fixe ainsi que des activités d’émission et de conseil ayant été neutralisée par la diminution des produits de la vente et du négoce d'actions. Par rapport au 4T12, les produits nets ont considérablement augmenté, en raison de la progression saisonnière des résultats du premier trimestre de la vente et du négoce de titres à revenu fixe ainsi que de la vente et du négoce d'actions.

Les revenus issus de la vente et du négoce de titres à revenu fixe, de 1987 millions de francs, ont légèrement progressé par rapport au 1T12, ce qui reflète la performance robuste des domaines d'activité de la banque leaders du marché, notamment les produits de crédits globaux, les produits titrisés et les marchés émergents. En outre, un gain de 4 millions de francs a été réalisé dans les activités que la banque est en train d'abandonner, à comparer avec des pertes de 261 millions de francs au 1T12. Les revenus ont sensiblement augmenté par rapport au 4T12, en raison de la hausse saisonnière des résultats du premier trimestre, ce qui reflète une amélioration des résultats de la plupart de nos affaires à revenu fixe.

Les produits de la vente et du négoce d'actions, de 1297 millions de francs, ont diminué de 5% par rapport au 1T12, en raison de la baisse de la performance dans les produits liés aux fonds et les convertibles, reflétant des conditions de négoce moins favorables. Au 1T13, les activités de cash equity et de prime services ont réalisé de très bons résultats. Par rapport au 4T12, les produits ont sensiblement augmenté, étant donné que l'amélioration des volumes de négoce et des affaires clientèle a entraîné une progression des revenus dans la plupart de nos activités liées aux actions.

Les revenus enregistrés par les activités d'émission et de conseil, de 763 millions de francs, ont progressé de 3% par rapport au 1T12, la hausse des revenus issus de l'émission d'actions et d'obligations ayant été partiellement neutralisée par un recul significatif des commissions de fusions et acquisitions. Par rapport au 4T12, les produits ont reculé de 22% dans les activités de conseil et d'émission d'actions et d'obligations après la forte activité observée au 4T12.

Les rémunérations et indemnités ont diminué de 528 millions de francs, soit 26%, par rapport au 1T12, en raison notamment de la baisse des dépenses liées à la rémunération différée du fait que le 1T12 comprenait des dépenses de 411 millions de francs liées aux PAF2 Awards. Les rémunérations et indemnités ont progressé de 313 millions de francs, soit 27%, par rapport au 4T12, en raison essentiellement d'un accroissement des charges de rémunération discrétionnaire liée à la performance, reflétant l'amélioration des résultats. Les autres charges d'exploitation totales ont augmenté de 12% par rapport au 1T12, en raison principalement de l'accroissement des provisions pour litiges. Par rapport au 4T12, les autres charges d’exploitation totales ont diminué de 2%, en raison essentiellement de la baisse des honoraires et des frais juridiques, largement neutralisée par l’accroissement des provisions pour litiges.

Corporate Center
Le Corporate Center a enregistré une perte avant impôts de 359 millions de francs au 1T13, qui inclut des charges de valeur juste de 37 millions de francs sur la dette du Credit Suisse, des pertes DVA (debit valuation adjustments) en relation avec certains engagements structurés (Notes) de 41 millions de francs et des charges de valeur juste sur des dérivés individuels de 2 millions de francs, ce qui s'est traduit par des pertes globales pour ces positions de 80 millions de francs au cours du trimestre. Ce résultat est à comparer à une perte avant impôts de 1818 millions de francs au 1T12 et à une perte avant impôts de 840 millions de francs au 4T12. Abstraction faite des effets ci-dessus, des pertes liées à la vente d’activités de 80 millions de francs et des frais de réalignement des activités de 92 millions de francs, la perte avant impôts du Corporate Center s’est élevée à 107 millions de francs au 1T13.

* Les résultats ajustés et adaptés sont des données financières non présentées selon les normes GAAP. Pour un rapprochement des résultats ajustés et des résultats calculés selon les normes US GAAP les plus directement comparables, veuillez consulter l’annexe A (Reconciliation to underlying results – Core Resultats) du présent communiqué. Pour plus d'informations sur le calcul du taux de frais sur une base annualisée et adaptée, veuillez vous référer à la présentation des résultats du 1T13.