Entreprise Press Release

Press Release

Credit Suisse «Global Investor»: Succession – Un lien entre le passé et l'avenir

Le dernier numéro de «Global Investor» traite de la succession et de la manière dont ses nombreuses facettes permettent de relier le passé à l'avenir.

Le Credit Suisse publie aujourd'hui la nouvelle édition semestrielle de son magazine Global Investor, qui aborde plus particulièrement le thème de la succession. Dans le contexte d'une croissance économique ralentie, la fortune héritée pourrait regagner une partie de son ancienne prééminence. Les fortunes, les institutions mais aussi la transmission d'idées aux générations futures comptent parmi les multiples facettes de la succession. Dans le dernier numéro du magazine Global Investor du Credit Suisse, une équipe d'auteurs experts et de spécialistes du Credit Suisse étudient les effets de l'héritage sur les personnes, la société et les économies.

L'héritage de fortunes, d'institutions ou d'idées se trouve à la croisée d'une multitude de préoccupations privées et publiques, aussi bien pour ceux qui héritent que pour ceux qui lèguent, qu'il s'agisse de personnes, de gouvernements ou de sociétés. Il n'est pas étonnant que le thème de l'héritage ait donné lieu à des œuvres majeures de la littérature mondiale compte tenu du mélange de raison et de passion qu'il recèle. Grâce aux contributions passionnantes d'éminents auteurs, ce numéro de Global Investor examine les nombreux aspects de la succession.

De grandes attentes: l'économie de la succession
Les fortunes créées de toutes pièces ont relégué les successions au second plan, mais ces dernières comptent toujours selon Donald Cox, professeur d'économie au Boston College. En outre, le ralentissement continu de la croissance économique laisse à penser que les successions pourraient retrouver leur place de principal contributeur à la fortune privée. Pour comprendre ces mouvements, il faut d'abord étudier les raisons qui poussent les gens à faire des legs. Dans un autre article, Jens Beckert, directeur de l'Institut Max Planck pour l'étude des sociétés, examine les implications sociales de l'héritage. La possibilité de léguer et d'hériter crée un «pont» entre les générations passées et futures. Mais les successions propagent également les inégalités.

L'influence bienveillante: certains des plus grands héritages de ce monde n'ont rien à voir avec la richesse matérielle
D'Aristote à Martin Luther King Jr., les penseurs du monde entier ont changé la manière dont nous nous traitons les uns les autres. Henri Dunant, fondateur du Comité international de la Croix-Rouge, en est un bon exemple. Son concept de neutralité médicale au cœur de l'inévitable guerre s'est révélé être un modèle durable permettant de faire le bien indépendamment des frontières. Une interview de Kishore Rao, directeur du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, indique comment transmettre un patrimoine culturel et naturel d'exception aux générations à venir.

Décès, guerre et impôts: qu'est-ce qui détermine la fiscalité des successions?
L'imposition des successions existe depuis longtemps, mais l'adoption d'un impôt sur les successions avec des taux marginaux élevés est un phénomène assez récent. Les politologues Ken Scheve de l'Université de Yale et David Stasavage de l'Université de New York étudient les forces à l'œuvre au cours du XXe siècle et en arrivent à la conclusion que l'expérience des guerres de masse influence les croyances de la société concernant l'équité. Ces croyances forgent à leur tour les opinions en matière d'imposition sur les successions.

Tout dans la famille: gérer la succession des entreprises familiales
Se retirer d'une société et la transmettre, que ce soit à des membres de sa famille ou à une équipe externe, peut s'avérer traumatisant, mais pas obligatoirement. Comme l'expliquent les participants à une table ronde du Credit Suisse sur la planification successorale des petites et moyennes entreprises (PME), la prévoyance, le respect mutuel et une bonne communication sont les éléments-clés pour réussir la transmission d'une entreprise. Nous avons également interviewé James Chen, président de Wahum Group Holdings, sur les défis propres à la transmission des entreprises familiales en Asie.

Le déplacement des grandes fortunes: les marchés émergents préservent leur dynamique
La richesse des marchés émergents a progressé à un rythme sans précédent. En 2025, le nombre de ménages de classe moyenne de ces régions pourrait dépasser celui des Etats-Unis. Un analyste du Credit Suisse explique pourquoi les PME des marchés émergents, et plus particulièrement les entreprises nationales de taille moyenne, constituent le principal segment qui permettra de s'emparer des marchés du conseil financier global et de l'activité bancaire auprès de la clientèle entreprises, mais également et de plus en plus, du marché de la planification successorale.

Taux d'intérêt réels et rentabilité du capital investi plus élevée
Le vieillissement d'une population ne change pas uniquement le moment et la forme de la succession. Associé à la flambée de la dette publique, il est probable que ce phénomène soutienne pendant quelque temps la tendance actuelle vers des taux d'intérêt réels faibles avec des rendements sur fonds propres plutôt médiocres. Dans un tel environnement, déclare un économiste du Credit Suisse, une meilleure rentabilité du capital investi dépend de la réduction de la dette publique. La combinaison consistant à diminuer la dette, à augmenter l'efficacité gouvernementale et à stimuler la croissance du secteur privé et des revenus nous paraît la meilleure, bien qu'il nous semble difficile d'y parvenir au plan politique.