Entreprise Press Release

Press Release

La mutation structurelle renforce la compétitivité du canton de Vaud

Nouvelle étude du Credit Suisse sur la structure économique du canton de Vaud

Depuis quelques années, le canton de Vaud se distingue par un remarquable dynamisme économique, comme en témoigne la forte croissance dans des domaines tels que la démographie, l’emploi et la création de valeur. Cette croissance repose sur un tissu sectoriel riche en opportunités et comptant de nombreuses entreprises actives à l’international, ainsi que sur une forte concentration de l’industrie de haute technologie et des services aux entreprises, et s’accompagne d’une mutation de la structure économique. Tandis que les implantations de sociétés étrangères et les créations d’entreprises sont sous les feux de la rampe, le principal moteur de l’emploi reste la croissance organique des entreprises déjà établies. Selon l’analyse des économistes du Credit Suisse, la mutation structurelle s’est traduite par un renforcement de la place économique vaudoise.

L’excellente qualité de la localisation le long de la rive nord du Lac Léman a favorisé le développement d’un paysage sectoriel performant dans le canton de Vaud. Le niveau de formation élevé et la proximité des hautes écoles romandes réputées offrent un cadre idéal pour les services aux entreprises à haut niveau d’expertise et l’industrie de haute technologie, lesquels se concentrent principalement à Nyon et Lausanne. Avec la fabrication horlogère, le canton de Vaud – et la Vallée de Joux en particulier – disposent en outre d’une industrie de précision riche en traditions. Jouissant d’une grande renommée partout dans le monde, les nombreuses cliniques et écoles privées vaudoises augmentent sensiblement l’attractivité de la région pour les ressortissants étrangers souhaitant s’installer en Suisse. Au cours des dernières années, de nombreux groupes multinationaux ont décidé d’implanter leur siège européen ou mondial dans l’Arc lémanique, le canton de Vaud leur offrant un havre de sécurité dans un contexte d’incertitudes réglementaires dans d’autres pays.

Le secteur des prestations de services gagne en importance
Sur le plan de la dynamique de l’emploi, Vaud se classe parmi les cinq cantons suisses affichant les plus forts taux de croissance. Avec Nyon, Morges/Rolle et La Vallée, trois régions vaudoises figurent parmi les cinq régions économiques les plus dynamiques du pays. Cette dynamique se caractérise toutefois par une certaine disparité entre les branches. Les économistes du Credit Suisse montrent ainsi que la croissance a été particulièrement forte dans les secteurs des services aux entreprises, des services administratifs et sociaux étatiques ou encore dans l’industrie de pointe. A Nyon, Morges/Rolle et Lausanne, la branche information, communication et IT contribue également grandement à la croissance.

La croissance organique: principal moteur du développement
L’analyse des différents éléments responsables de l’évolution de l’emploi démontre que la croissance organique des entreprises déjà établies génère davantage d’emplois que les créations d’entreprises et les implantations de sociétés étrangères. Dans certaines régions vaudoises, notamment à Nyon, la dynamique des créations d’entreprises est néanmoins supérieure à la moyenne suisse. Huit pépinières d’entreprises et technopôles répartis dans le canton favorisent cette évolution en garantissant un transfert technologique exemplaire entre les hautes écoles et le secteur privé. Selon les économistes du Credit Suisse, les entreprises affichant les meilleures opportunités sont principalement créées dans les régions à forte qualité de la localisation. Et effectivement, les entreprises nouvellement créées ont contribué à l’augmentation du potentiel de création de valeur avant tout dans l'Arc lémanique.

Les PME fournissent 60% des emplois vaudois, mais la croissance des grandes entreprises est plus importante
Les grandes entreprises de plus de 250 collaborateurs jouent un rôle important dans le canton de Vaud et emploient environ 40% des salariés. Dans certaines régions, comme la Vallée de Joux, le Gros-de-Vaud et le Pays d’Enhaut, cela entraîne une forte concentration de l’emploi sur quelques entreprises, le développement économique de ces régions étant par conséquent fortement lié au succès de ces sociétés. Tandis que les petites et moyennes entreprises (PME) emploient toujours la majorité des salariés, le nombre de postes créés par les grandes entreprises a progressé plus de trois fois plus vite sur l’ensemble du canton. L’importance des grandes entreprises pour le canton de Vaud s’est donc encore accrue.

La mutation structurelle renforce le potentiel de création de valeur et la performance économique
Dans la plupart des régions vaudoises, la mutation structurelle a entraîné une amélioration du potentiel de création de valeur. Sur la rive droite du Lac Léman, le rapport opportunités-risques des branches implantées s’est nettement amélioré. Grâce à la forte croissance de l’industrie horlogère dans la Vallée, la région autour du Lac de Joux a également progressé, l’évolution reposant toutefois sur une assise moins étendue que dans l’Arc lémanique. Aigle est la seule région dans laquelle la mutation structurelle n’a pas eu les effets escomptés – le potentiel y a diminué. La mutation structurelle se reflète également dans l’évolution de la performance économique: dans son ensemble, le canton de Vaud affiche la troisième plus forte progression en termes de création de valeur parmi tous les cantons. Les principales contributions à la croissance viennent du secteur des prestations de services, les régions économiques fortement tertiarisées de Nyon et Lausanne affichant la productivité la plus élevée. Les perspectives de croissance à long terme sont garanties par l’attractivité de la localisation. Dans ce domaine, les avantages se concentrent dans l’Arc lémanique, tandis que les régions plus rurales font pour la plupart état de chiffres inférieurs à la moyenne.