Entreprise Earning Release

Earning Release

Le Credit Suisse annonce un 3T16 rentable

 

  • Le Groupe a enregistré un bénéfice avant impôts de 222 millions de francs, en hausse de 12% par rapport au 2T16
  • Bénéfice avant impôts adapté* du Groupe de 327 millions de francs, en hausse de 13% par rapport au 2T16
  • Bénéfice avant impôts combiné déclaré de 1 155 millions de francs (adapté*: 847 millions de francs) pour APAC, la SUB et IWM
  • Charges non liées aux salaires adaptées* en baisse de 12% à taux de change constants par rapport au 3T15 et effectif1 réduit de 5400 EPT au 3 novembre 2016 par rapport à un objectif de 6000 EPT pour l’exercice 2016
  • Bénéfice net distribuable aux actionnaires de 41millions de francs

Afflux net de nouveaux capitaux de 30,9 milliards de francs aux 9M16 dans la gestion de fortune dans des conditions de marché difficiles

  • Afflux net de nouveaux capitaux dans la gestion de fortune de 9,2 milliards de francs pour le 3T16
  • Afflux net de nouveaux capitaux cumulé dans la gestion de fortune de 30,9 milliards de francs aux 9M16, soit une progression de 40% par rapport aux 9M15
  • Aux 9M16, actifs gérés dans la gestion de fortune de 725 millions de francs, en hausse de 9% par rapport aux 9M15

IBCM et GM rentables

  • Forte contribution aux revenus de la part d’IBCM, avec une surperformance dans l’émission d’obligations et d’actions
  • Dynamique positive à GM grâce à l’activité centrale liée au crédit

Renforcement de la capitalisation et du ratio d’endettement

  • Look-through CET1 ratio de 12%, en hausse de 180 points de base comparé au 3T15; comprend un gain provenant d’une vente immobilière de 346 millions de francs et des provisions pour litige de 357 millions de francs
  • Look-through CET1 leverage ratio de 3,4%, en hausse de 60 points de base par rapport au 3T15
  • La SRU a diminué l’exposition à l’endettement de 29 milliards de dollars et les actifs pondérés en fonction des risques de 3 milliards de dollars par rapport au 2T16, ce qui a contribué à l’amélioration de la capitalisation du Groupe et de son Look-through CET1 leverage ratio

Tidjane Thiam, Chief Executive Officer du Credit Suisse, a déclaré: «Au 3T16, nous sommes restés concentrés sur la mise en œuvre disciplinée de notre stratégie. Le travail remarquable de nos équipes dans nos divisions a permis de confirmer les tendances positives qui se dégageaient de nos résultats du 2T16.

Nous sommes restés centrés sur la réduction de notre base de coûts, faisant diminuer notre base de coûts opérationnels totale adaptée* de 2% à taux de change constants par rapport au 3T15. À taux de change constants, nos charges non liées aux salaires adaptées* ont baissé de 12%, ce qui reflète nos efforts de restructuration au-delà d’une pure réduction de l’effectif. Parallèlement, nous avons réduit notre effectif1 de 5400 EPT au 3 novembre 2016. Nous estimons que l’équivalent annualisé des économies déjà réalisées aux 9M16 correspond à 1,5 milliard de francs2 de réduction de coûts nette; nous sommes en bonne voie pour dépasser notre objectif pour fin 2016.

Les divisions APAC, SUB et IWM ont toutes été rentables, avec un bénéfice avant impôts combiné adapté* de 847 millions de francs et des afflux nets de nouveaux capitaux de 9,2 milliards de francs dans la gestion de fortune. L’afflux net cumulé de nouveaux capitaux dans la gestion de fortune a été de 30,9 milliards de francs aux 9M16, en hausse de 40% par rapport aux 9M15. Notre division IBCM a enregistré, au 3T16, une augmentation des produits nets en dollars de 16% par rapport au 3T15; en glissement annuel, nos activités globales IBCM ont généré une hausse des revenus de 22% au 3T16. Dans notre division GM restructurée, les actifs pondérés en fonction des risques sont en baisse de 16% et les revenus de 14% par rapport au 3T15. Grâce à notre focalisation sur les coûts, GM a été rentable pour le deuxième trimestre d’affilée, avec une vigueur particulière à Global Credit Products. Nous avons poursuivi nos progrès dans la SRU, réduisant l’exposition à l’endettement de 78 milliards de dollars et nos actifs pondérés en fonction des risques de 20 milliards de dollars par rapport au 3T15. Sur la même période, les coûts de la SRU ont diminué de 310 millions de dollars, soit de 47%.

Dans la division APAC, les produits nets ont atteint 917 millions de francs au 3T16, soit une hausse par rapport au 2T16 et au 3T15. La gestion de fortune a généré des revenus nets record de 346 millions de francs. Les afflux nets de nouveaux capitaux ont été très bons, avec 4,6 milliards de francs, et nous avons affiché des actifs gérés record à hauteur de 169 milliards de francs, en raison d’un accroissement du dynamisme avec les UHNWI et les clients entrepreneurs. Notre modèle de couverture intégré dans ces segments déploie de plus en plus ses effets, étant donné que nous fournissons des services de financement, d’émission et de conseil sur mesure à cette clientèle cible.

La SUB a enregistré un bon bénéfice avant impôts adapté* de 431 millions de francs au 3T16. Dans la gestion de fortune, nous avons enregistré des sorties de capitaux de respectivement 0,5 milliard de francs et 0,4 milliard de francs en raison de l’abandon de certaines relations EAM et des mesures de régularisation en cours, avec pour résultat des afflux nets de nouveaux capitaux de 0,2 milliard de francs. Par rapport au 2T16, nous avons réalisé un résultat stable dans nos opérations d’intérêts, neutralisé par la baisse saisonnière des volumes de transactions.

IWM a continué à attirer de forts afflux nets de nouveaux capitaux dans la gestion de fortune, pour un montant de 4,4 milliards de francs au 3T16. Nos initiatives de croissance 2016, qui incluent le lancement de l’unité Strategic Client Partners, avec une équipe de suivi dédiée, nous ont permis de créer plus de valeur pour nos clients UHNWI. Au 3T16, le très bon résultat des opérations d’intérêts reflète à la fois une augmentation des volumes de prêts et une progression des marges, qui ont compensé la baisse saisonnière des volumes de transactions restés impactés négativement dans un environnement de marché difficile.

À IBCM, nous avons dégagé un bénéfice avant impôts adapté* de 55 millions de dollars au 3T16. Dans l’ensemble, les produits nets d’IBCM ont augmenté de 16% par rapport au 3T15, avec des activités d’émission d’actions et d’obligations en hausse de respectivement 40% et 13%, contribuant à notre position de numéro cinq3 pour les produits clés. Pour ce qui est du conseil, nous avons continué à tirer profit de la solidité de notre position dans le monde, avec un certain nombre de transactions importantes excédant 10 milliards de dollars4 annoncées au 3T16.

GM a enregistré un bénéfice avant impôts adapté* de 150 millions de dollars, un résultat obtenu en alliant nos efforts de réduction des coûts et la forte performance dans le crédit par rapport au 3T15. Global Credit Products a enregistré sa meilleure performance pour le troisième trimestre depuis le 2013, étant donné que nos équipes sont restées proches de nos clients dans les marchés à haut rendement et investment grade. Cette performance a été neutralisée par une baisse de la contribution de nos affaires d’actions, notamment dans le négoce des dérivés d’actions et des actions en Europe. Aux États-Unis, nos activités en relation avec les actions ont bien résisté et nous avons maintenu nos très bonnes positions avec nos clients principaux dans le cash et les primes services. Nous continuons de progresser dans la création d’un levier d’exploitation à GM et nous attendons à nous rapprocher de notre objectif de coûts pour fin 2018 de 5,4 milliards de dollars d’ici à fin 2016.

Par rapport au 3T15, la SRU a poursuivi ses réductions de l’endettement à hauteur de 78 milliards de dollars ainsi que des actifs pondérés en fonction des risques pour un montant de 20 milliards de dollars au 3T16. Sur la même période, les coûts adaptés* de la SRU ont baissé de 310 millions de dollars, ou de 47%. Ces progrès à la SRU sont essentiels à la restructuration du Groupe car ils contribuent à générer les ressources dont nous avons besoin pour investir dans APAC, IWM, la SUB et IBCM, où nous nous attendons à générer des rendements élevés.

Nous avons poursuivi le renforcement de notre capitalisation, avec un ratio CET1 de 12% sur une base future (look-through) à la fin du 3T16, y compris l’impact des provisions pour litiges de 357 millions de francs.

Au 3T16, nous avons continué à progresser dans la mise en œuvre de notre stratégie. Nous avons réduit les coûts de manière significative et poursuivi notre croissance rentable sur des marchés sélectionnés, avec un afflux net de nouveaux capitaux dans la gestion de fortune en hausse de 40% sur un an. La gestion disciplinée des fonds propres, la génération organique de capital et la vente d’actifs et d’activités annoncée en mars 2016 nous ont permis de continuer à investir dans des activités à rendement élevé.

Pour l’avenir, nous nous attendons à ce que l’activité des marchés continue à être influencée par les incertitudes macroéconomiques et géopolitiques au cours des prochains trimestres et à ce que les perspectives demeurent difficiles.

Il reste encore beaucoup de travail à accomplir mais, malgré les conditions de marché exigeantes, nous maintenons nos engagements clés de réduire les coûts, de renforcer notre capitalisation et de promouvoir la croissance des affaires rentables.»

Le 3Q16 Financial Report (en anglais) complet et les pages de présentation des résultats peuvent être téléchargés dès aujourd’hui sur: www.credit-suisse.com/results

Lire le communiqué de presse complet avec tableaux (PDF)